Gaming

Life is strange : Before the storm

Life is strange : Before the storm

Life is strange : Before the storm

 

Épisode 1 – Éveille-toi

Jour très spécial de mon anniversaire de la sortie de Life is strange, deuxième saison si je puis dire.

Le premier jeu, sorti en 2015, figure parmi mes préférés. J’avais non seulement beaucoup aimé le principe de choix et de retours dans le temps mais l’histoire m’avait conquise. Tout semblait bien construit, il était possible d’interagir avec tant d’objets et tant de personnages… Ces derniers ne manquaient pas pour autant de personnalité ! Un excellent jeu donc de mon point de vue, qui avait déjà bien secoué mes sentiments.

Le second volet de Life is strange étant centré sur un autre personnage et étant une préquelle, j’avais déjà en tête mes attentes et mes interrogations. Le retour dans le temps serait-il encore possible ? Concrètement non, car c’était un « don » que seule l’héroïne du jeu précédent possédait. Du coup comment le gameplay en serait-il affecté ? Car s’il n’y avait que des choix le jeu perdrait de son charme…

Niveau scénario je m’étais mentalement préparée à prendre un coup. Ayant eu des aperçus de la vie des personnages lors du premier jeu et connaissant le caractère et le vécu de l’héroïne de cette seconde saison, je savais pertinemment que ce jeu me déchirerait le cœur. (Je ne voudrais pas spoiler les gens n’ayant pas joué au premier jeu alors j’ajouterai juste que mon dernier choix ne m’aide en rien à supporter cette douloureuse tristesse.)

 

I’m so sorry Chloe…

 

Alors, qu’ont bien pu faire les développeurs ?

(SPOIL)

Pour mon plus grand bonheur, les graphismes sont restés tels quels et les ambiances m’ont tout de suite permis de me replonger dans l’univers. On retrouve également des lieux et personnages de la saison 1, assez logique tout ça me direz-vous.

Passons donc au gameplay ! (Si vous ne voulez pas être spoilé, vous pouvez partir). Niveau contrôle, exploration, choix, tout est pareil, excepté évidemment le fameux pouvoir de retourner dans le temps. Panique intersidérale pour moi qui suis incapable de faire des choix. Dans le premier Life is strange, savoir que j’avais autant d’essais que je le voulais me rassurait, mais même avec ce schéma-là je mettais beaucoup de temps à me décider. Là pour le coup dans ce second jeu je dois me faire violence. Vraiment. Parce que non seulement les choix sont irrévocables mais en plus, certains choix doivent se faire dans un temps limité. (Panique bonjour)

Car oui, Chloe Price, l’héroïne, a elle aussi sa particularité. Il est possible de passer en mode « insolence » (backtalk en anglais). Si tu clashes bien, tu obtiendras ce que tu veux meuf ! Je rigole à peine, c’est vraiment l’idée. Lorsque vous passez en mode « insolence » il faudra bien faire attention à ce que disent vos interlocuteurs. En effet pour marquer des points il faut choisir une réplique adaptée à ce que l’autre personnage vient de dire. En fonction des situations, vous avez plus ou moins de chance de l’emporter, mais parfois vous devrez marquer quatre points et ne pas en laisser un seul à votre « adversaire ». Le droit à l’erreur, corrigible par un retour dans le temps, est donc dans le passé ! (Enfin, dans le futur si l’on suit la chronologie de l’hisoire, mais vous m’avez comprise)

 

« Je suis pas mignonne t’as compris ?! »

Et à propos de l’histoire ?

(Si vous n’en aviez rien à faire d’être spoilé sur le gameplay mais que découvrir l’histoire vous tient à cœur, partez maintenant !).

Concrètement, rien de bien nouveau pour l’instant. Les personnages sont fidèles à eux-mêmes (Chloe se la joue adolescente rebelle, sa mère fréquente Frank, Victoria est toujours une pétasse,etc.). Rachel Amber est elle aussi fidèle à la description que les autres faisaient d’elle dans le jeu précédent. Son personnage m’a peut-être un poil déçue lorsqu’elle réagit de manière disproportionnée. Mais c’est une adolescente et elle est Lion (oui son signe astrologique m’avait paru évident) donc ça reste logique.

Bon par contre scénaristiquement c’était plutôt prévisible que le couple que les deux jeunes filles épient soient le père de Rachel et sa maîtresse. Je l’ai su dès que je l’ai vu mais mon personnage a mis un peu plus de temps. Jusqu’à ce que Rachel lui dise en fait. Lol. Rien de transcendant niveau scénario mais ce n’est que le tout début. Les choix « anodins » de cet épisode auront des répercussions, je le sais. J’attends vraiment beaucoup de ce jeu et pour l’instant je n’ai pas été déçue.

 

Back to Blackwell bitches !

 

Pas trop le cœur en miettes ?

Même sans epicness de départ, j’ai quand même été totalement charmée par ce premier épisode. Mes souvenirs à la fois doux et amers de la saison 1 et l’excitation de retrouver ce jeu suffisaient à eux seuls comme dose d’émotion.

Néanmoins les scénaristes ont quand même décidé de nous déchirer le cœur et ce de manière répétitive. Les flashs de Chloe revoyant son père juste avant l’accident, des objets en forme de biche (l’animal totem de l’héroïne de la saison 1 aka Maxine Caulfield), retraverser des lieux vus auparavant, l’appareil photo de Max, des répliques de Chloe sur Max et son père… Et tant de petits détails qui te noient petit à petit dans les émotions… Le pire pour moi fut la lecture du journal de Chloe. Abandonnée par son ex-meilleure amie, elle ne s’adresse pas à son journal mais à Max. Et on sent toute la détresse de son âme dans ce journal… Et mes choix lors de la saison 1 me hantaient… Ah… Souffrance.

Je pense que je vais devoir acheter plusieurs boîtes de mouchoirs pour finir le jeu !

 

Please don’t cry Rachel

 

LA SUITE LA SUITE

Les épisodes 2 et 3 de ce nouveau Life is strange sont déjà prévus ! Mais les dates de sortie n’ont malheureusement pas encore étaient dévoilées. Je suis triste que le jeu soit plus court (cinq épisodes dans le Life is strange de 2015)… Cependant je préfère trois très bon épisodes à cinq épisodes où l’histoire aurait été étirée. Et puis pour ceux qui auront comme moi craqué pour l’édition Deluxe, un quatrième chapitre avec Max sera disponible en bonus !

En tout cas ce premier épisode est une réussite. On se replonge rapidement dans l’univers en retrouvant des lieux et personnages mais on découvre également de nouvelles choses, mais toujours dans l’esprit du jeu. Je trouve que le gameplay a été parfaitement adapté au personnage de Chloe sans perdre de son intérêt tout en collant à l’idée du personnage. Ce n’est pas pareil que le retour dans le temps, c’est moins sexy mais aussi plus difficile (bah oui faut dire que c’était reposant de savoir qu’après une bêtise on pouvait l’effacer…). Il faut voir comment évolue ce gameplay au fil de l’histoire ! Je trépigne d’impatience pour le second épisode !

Bye bye ~

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Gaming