Hardware

[TEST] AORUS nous propose sa souris RGB : la AORUS M3

[TEST] AORUS nous propose sa souris RGB : la AORUS M3

La AORUS M3, une souris maniable à très bon prix

 

Aujourd’hui, Vonguru vous propose le test d’une nouvelle souris ! Après le test de nombreuses marques comme la GM70 de MSI, la CLUTCH G1 de Fnatic Gear ou la GLAIVE de Corsair, nous nous penchons aujourd’hui sur un produit de AORUS : la AORUS M3.

La filiale de Gigabyte Technology est davantage réputée pour ses cartes mères et autres pièces fondamentales du PC. Pourtant, AORUS se met à fabriquer quelques périphériques comme des claviers avec le K7. Côté souris, la Thunder M7 a d’ailleurs de très bonnes critiques et est un produit de qualité. Voyons voir ce que cette AORUS M3 a dans le ventre. Nous remercions AORUS pour le test de cette souris, et nous en profitons pour préciser que la souris a été testée avec un tapis AMP500 de la même marque.

 

AORUS M3, une bête de course ?

AORUS M3, une bête de course ?

 

DÉBALLAGE

La société Taïwanaise nous envoie ses deux boîtes aux couleurs de AORUS. Rien à dire sur le packaging qui est propre et possède un beau design. On peut voir que AORUS met bien en évidence son RGB ainsi que son capteur en 6400 DPI, nous verrons plus tard de quoi il en retourne.

 

 

Les côtés de la boîte nous informe davantage sur les caractéristiques de la souris. Les indications sont claires et nous permettent de prendre rapidement connaissance de tous les détails importants.

 

 

Il en va de même pour le tapis fourni. Le AMP500 est assorti à la souris et nous propose un revêtement légèrement granuleux et très fin. Si l’arrière du tapis en orange nous laisse penser qu’il est réversible, il n’en est rien. En effet, seul le côté noir est utilisable, les écritures n’étant que pour le style (et un beau style, il faut l’avouer).

 

 

La souris est protégée par un moule en plastique. L’accompagne son mini-guide de présentation et des autocollants pour personnaliser sa souris.

 

 

En bref, la souris nous promet beaucoup de bonnes choses, notamment ses 20 millions de clics et son adaptation à tous les styles de grip.

 

CARACTÉRISTIQUES

 

InterfaceUSB
Tracking SystemGaming Optical Sensor (Pixart 3988)
Sensibilitéde 50 à 6400 DPI avec des incrémentations de 50 DPI (par défaut : 800/1600/2400/3200 DPI)
Frame RateJusqu’à 12500 frames/second
Maximum Tracking Speed200 pouces/seconde
Accélération maximum50g
DPI SwitchOui
ScrollingStandard (3D)
Durée de vie des switchs20 millions de clics
Dimensions128*72*43 mm
Poids100g (+-3%) sans le câble
Longueur du câble1.80m PVC câble / USB en plaqué or
Support OSWindows 10/8/7

 

TEST

La AORUS M3 n’est pas sans rappeler le design des Razer. Car AORUS a été fondé en 2014 et son expérience en souris ne se limite qu’à la Thunder M7. Cependant, cette dernière était radicalement différente de la M3 et destinée aux MMORPG avec ses 16 boutons programmables. La M3 ne possède « que » 7 boutons programmables et c’est bien suffisant pour les FPS ou les MOBAs.

 

 

D’ailleurs, nous avons testé cette souris sur les jeux suivants : The Witcher, PlayerUnknown’s BattleGround et Heroes of the Storm.

Dès la première utilisation, on peut se rendre compte que la souris est assez petite et légère. Ainsi, les joueurs avec de petites mains (et j’en suis un) n’auront aucun problème pour se mettre à l’aise avec la AORUS M3. Évidemment, chacun a ses habitudes concernant les souris et la AORUS M3 ne remplira pas votre main comme pourront le faire certaines souris plus volumineuses. Ainsi, ce n’est pas forcément un défaut même si l’on a de grands doigts. La souris reste fiable et très maniable grâce à un poids très léger.

Pas de repose-pouce donc mais une souris qui peut se gérer du bout des doigts et qui, grâce à ses dimensions, pourra être utilisable avec tous les types de grips et qui pourra donc convenir à un maximum de joueurs.

 

 

La souris se prend très bien en main et les boutons sur le côté droit sont accessibles et facilement utilisables. On pourra tout de même regretter la position des deux boutons en dessous de la molette qui ne peuvent servir qu’à passer d’un réglage de DPI à l’autre. En effet, reprogrammer ces boutons in game paraît peu probant car vous aurez besoin d’un mouvement de poignet pour les atteindre.

Ces boutons en revanche seront bien pratiques pour passer d’une sensibilité à l’autre et l’indicateur de précision sur le côté droit vous permettra de confirmer votre changement. On ne peut pas reprocher à la marque d’avoir créé un design sobre et efficace, ce petit indicateur en est d’ailleurs le parfait exemple.

Et le tapis dans tout ça ?

Le AMP500 est très bien assorti à sa souris. Par contre, il est beaucoup plus fin que les photos ne laissent suggérer. En effet, comptez seulement pour les deux couches qui le composent. Alors que la partie orange en contact avec le bureau est souple et en silicone, la partie supérieure noire elle, est très rigide et assez salissante. Elle marque aussi très facilement.

 

 

Même si la surface est garantie pour éviter les accidents liquides, il faudra tout de même prendre soin de ce tapis. Pour la glisse, rien à dire, c’est du fiable mais sa surface rigide et granuleuse pourra en rebuter plus d’un. Cependant, AORUS nous a laissé entendre que le prix du tapis était de 40€, ce qui est extrêmement élevé pour un tapis…

La souris propose quelques caractéristiques intéressantes. Premièrement, les deux côtés de la souris sont recouverts d’une matière différente du reste de la coque. Ces parties striées empêchent toute glisse non contrôlée au cœur du jeu. Ensuite, les deux clics sont totalement indépendants et AORUS nous promet une durée de vie de 20 millions de clics grâce à ses switchs Omron. De ce côté-là, c’est encore la fiabilité qui prime. Pour finir, la M3 propose des patins très fins en Téflon. Couplés au tapis AORUS, la souris permettra ainsi des déplacements rapides et précis. Cependant, difficile de se faire une idée de la résistance de ces trois patins sur la durée tant ils paraissent fins.

 

 

Ensuite, AORUS semble mettre en valeur son fil de souris. S’il est vrai que le mouvement de la souris ne souffre d’aucune pression et est très rapide, on peut toujours se poser quelques questions sur sa solidité. En effet, pas de cordon tressé ici mais un câble PVC beaucoup plus fin.

 

LOGICIEL

 

 

Passons maintenant au réglage des DPI de la souris. Pour cela, il nous faut télécharger le logiciel : AORUS GRAPHICS ENGINE (soit dit en passant, le site Internet de AORUS est incroyablement lent…). Comme pour beaucoup de marques, AORUS n’a pas du investir énormément dans son logiciel et cela se voit assez vite. De plus, quand j’ai commencé mon test, le logiciel n’était pas disponible sur Internet (la souris n’est pas encore disponible) et il semble que la partie de la gestion de souris a simplement été greffé avec le logiciel qui sert à gérer habituellement les cartes de l’ordinateur.

Ainsi, pas de révolution du côté du software, AORUS ne propose que le strict minimum pour la customisation de la souris. Cinq profils customisables donc, avec la reprogrammation de tous les boutons comme vous le souhaitez. Le logiciel possède également un onglet pour les macros. En revanche, pas de réglage de vitesse de pointeur ou de la molette. C’est assez étonnant quand on sait ce que permettent les autres marques à ce niveau-là.

 

 

C’est assez décevant de voir qu’on ne pourra toucher seulement au polling rate et aux DPI. D’ailleurs, on pourra aussi remettre en question le choix de cette police tant il devient dur de bien discerner les « 0 » et le « D » de DPI. Rien de bien grave mais cela ne donne pas une bonne image de ce logiciel. 6400 DPI au maximum donc, ce qui est bien suffisant pour la majeure partie des utilisateurs.

 

 

De plus, il y a peu à dire sur le fameux réglage RGB de la souris. En effet, les 16 millions de couleurs sont de la poudre de perlimpinpin puisqu’il n’est possible de ne modifier que le logo de AORUS ! C’est dommage d’inclure un dispositif si onéreux que pour une tête d’aigle qu’on ne verra pas puisque vous aurez la main dessus la majeure partie du temps. En effet, les quatre petits niveaux d’indication de DPI ne sont pas modifiables. Cinq modes d’éclairage donc, avec la possibilité de régler l’intensité et la durée des respirations des couleurs. Basta.

 

CONCLUSION

 

 

AORUS nous propose ainsi une deuxième souris de bonne qualité. Après la Thunder M7, la AORUS M3 fait parfaitement le job. Avec ses sept boutons programmables, cette souris sera parfaite pour un style de jeu casu à gameur. La souris ne possède cependant pas assez de qualités pour les plus exigeants d’entre nous.

En effet, avec un logiciel de gestion si faible (mais qui centralise tous les produits AORUS), il est difficile de satisfaire tous les joueurs. D’autant plus, sa forme et son poids pourront également déplaire à pas mal d’entre nous.

Néanmoins, son extrême maniabilité est un réel atout et réjouira un grand nombre d’autres joueurs. AORUS prend également le pari d’essayer quelques nouveautés comme ces grips striés sur les côtés, les grips en Téflon ou ce câble fin en PVC. Autre énorme point fort : son prix. Si la souris ne sera disponible qu’en septembre (la souris est déjà présente sur le store), AORUS nous a communiqué un prix presque étonnant : 50€ ! Et quand on sait les prix du marché, la souris peut se faire une bonne place sur beaucoup de bureaux à la rentrée. Et une médaille d’argent en prime.

 

 

Review 0
8 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • La maniabilité de la souris
  • Un design efficace
  • Son prix
Contre
  • Le logiciel beaucoup trop simple et incomplet
  • Une customisation trop légère et un RGB douteux
Design et Look
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
Rapport Qualité / Prix
Hardware
@Niksounet

Rédacteur couteau-Suisse, cynique dans l'âme et fanboy sporadique.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Hardware