Brèves

Installer un AMD Threadripper : une aventure risquée ?

Installer un AMD Threadripper : une aventure risquée ?

 AMD Threadripper : installation

 

L’arrivée du processeur AMD Threadripper a été accueilli avec enthousiasme. Cependant, rapidement quelques voix se sont manifestées pour évoquer l’archaïsme voire côté dangereux du socket employé pour accueillir l’énorme CPU.

 

 

En effet si le système de socket utilisé par AMD n’a pas vraiment changé depuis près d’une dizaine d’année, l’utilisation du nouveau TR4 (clone parfait du socket SP3 utilisé pour les cpu serveurs EPYC) change complètement la donne et évidemment les habitudes. 4 094 pinoches (ou contacts) sont ainsi présentes sur le nouveau socket (pensez au socket Intel 1151 pour 1151 pins).

Évidemment, la moindre erreur d’alignement va engendrer des conséquences dramatiques. La manipulation d’installation est donc plus délicate et ne ressemble en rien à ce que vous avez pu connaitre sur un CPU Intel / AMD sur ces dernières années. L’utilisation d’une clé Torx notamment est une des curiosités (l’outil est livré avec le CPU).

Enfin, une fois le processeur en place, le dissipateur s’installe lui de manière tout a fait conventionnelle. Il est important de préciser qu’un effort particulier devra être apporté concernant la pâte thermique et la qualité du dissipateur installé. Avec un TDP de 180W pour les plus gros Threadripper, c’est un point qu’il faudra surveiller au même titre que pour les prochains Core i9.

Cependant sur ce point aussi AMD pourrait faire la différence. En effet à cause ou grâce à l’énorme taille du Threadripper, la surface de contact entre l’IHS et le dissipateur devrait favoriser beaucoup mieux la dissipation thermique que chez son concurrent d’Intel. Devant toutes ces interrogations, AMD nous propose une vidéo bien détaillée nous expliquant le montage du nouveau CPU AMD.

 

Brèves
@NotDjey

Passionné par les nouvelles technologies depuis mon ZX81 je continue à aimer les extensions mémoires et les gadgets connectés.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Brèves