Brèves

AMD Ryzen Threadripper : un décapsulage et des surprises

AMD Ryzen Threadripper : un décapsulage et des surprises

Der8auer fait encore parler de lui en décapsulant un Ryzen Threadripper 1950X

 

Vous avez sans doute tous constatés la taille imposante des nouveaux processeurs AMD Threadripper qui vont couronner la gamme Ryzen dans quelques temps (le 10 août 2017).

La principale raison de cette prise de poids importante, en comparaison d’un Ryzen 3, 5 ou 7, est tout simplement que contrairement aux précités, le Threadripper est né d’une toute autre architecture.

Reprenant le socket des processeurs EPYC, le Threadripper est en réalité une déclinaison « desktop » de ce CPU serveur, disposant de 4 dies Zeppelin.

Pour mémoire, le processeur EPYC dispose dans sa gamme de quelques gros bébés équipés de 32 Cores/64 Threads (8 Cores par die) : les EPYC 75xx et 76xx capables tout de même de monter à 3.2Ghz de fréquence.

Les plus taquins diront donc que le Ryzen Threadripper est du « rebadging » d’un CPU serveur… C’est effectivement le cas, comme chez Intel sur les gros i7 (et maintenant i9) Extreme Edition.

Là où les choses deviennent intéressantes, c’est que le Threadripper a été décapsulé histoire de voir en détails ce qui se passe à l’intérieur. L’opération menée par l’overclocker allemand Der8auer n’a pas été une partie de plaisir (les dies sont soudés à l’IHS) et le malheureux n’a pas survécu à l’opération. AMD a ensuite demandé à ce que la vidéo soit retirée.

AMD Threadripper décapsulage

 

Cependant, l’opération a bien permis de confirmer la présence de 4 dies dans le Threadripper.

À cet instant, une question simple se pose donc : le Threadripper 1950X est un 16 cores et AMD a confirmé qu’il était composé de deux dies de 8 cores… À quoi servent donc les deux autres dies ?

 

Des dies factices ou désactivés ?

La possibilité la plus simple serait que sur les 4 dies présents dans le 1950X, deux soient vides et servent juste à « équilibrer » la pression lorsqu’un dissipateur est monté sur l’IHS. Cela optimiserait la dissipation thermique.

Une autre option semble possible voire même probable : les deux dies en question sont tout simplement désactivés par AMD afin de faciliter le processus industriel.

Alors attention, si cette solution était celle retenue par AMD, cela ne voudrait absolument pas dire qu’avec quelques tweaks, des malins vont pouvoir réactiver les dies « castrés ». On peut rêver mais ça semble peu probable.

Par contre, il est à noter qu’avec un TDP de 180W, l’EPYC 7601 dispose de 32 cores et que rien, sur le papier, n’empêche donc AMD de monter encore en gamme sur les Ryzen Threadripper dans les mois qui viennent.

 

 

Brèves
@NotDjey

Passionné par les nouvelles technologies depuis mon ZX81 je continue à aimer les extensions mémoires et les gadgets connectés.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Brèves