Hardware

Une souris décevante ? Test de la MSI Clutch GM70

Une souris décevante ? Test de la MSI Clutch GM70

Une souris qui surfe sur la mode

 

S’il y a bien deux modes en ce moment, c’est le personnalisable et le RGB. Comme Corsair avec sa souris Glaive, MSI revient à l’assaut des périphériques gaming avec sa souris Clutch GM70. Petite particularité, MSI nous présente ici une souris sans fil, une mode qui a toujours du retard sur le filaire traditionnel.

 

Le bundle

 

Cette souris est livrée dans une boîte des plus jolies – sur ce point, MSI se rapproche des plus grands ! À l’avant de celle-ci, on peut trouver un logo RGB Mystic Light sur lequel je reviendrai en troisième partie. Une mention Wireless/Wired Gaming mouse est présente pour rappeler que l’objet est utilisable sans fil. À l’arrière est spécifiée la présence de switchs Omron, l’utilisation d’un capteur allant jusqu’à 18 000 DPI et enfin l’emplacement des trois zones d’éclairage RGB.

 

 

En ouvrant la boîte, on trouve un beau packaging. Dans celui-ci, nous allons retrouver sur un premier étage le manuel d’utilisation.

Sur le second étage, on trouve le dongle usb pour l’utilisation en mode sans fil, deux accessoires aimantés que l’on va pouvoir mettre de chaque côté de la souris, cette dernière se trouvant d’ailleurs sur le même étage.

Au troisième étage, on retrouve sur les côtés deux accessoires que l’on va pouvoir mettre de chaque côté de la souris, et au centre on trouve une coque qui va pouvoir remplacer celle d’origine.

Sur le dernier étage enfin, on trouve le fil tressé destiné à recharger la souris lorsqu’elle est à court de batterie et on nous fournit aussi une pochette de bonne facture qui nous permet de ranger tout ce stuff lorsqu’on veut l’emmener en lan ou chez un ami par exemple.

 

 

La souris

 

 

Spécification technique

La souris mesure 125mm de long, 66mm de large sans patin sur le côté, et 39mm de haut. Avec les deux patins les plus grands, le périphérique atteint 104 mm de large. Son poids est relativement élevé, atteignant les 142g. Elle possède quatre boutons programmables et un bouton pour les dpi en plus des deux clics classiques et du bouton de molette. Enfin, cette souris est vendue pour atteindre 18000 DPI grâce a son capteur Avago PMW 3360.

 

 

Le corps

Au premier déballage, on a l’impression de sortir un avion de chasse. En effet, ses formes anguleuses sont flatteuses pour l’œil et à la mode. Le corps de cette Clutch GM70 arbore un plastique très légèrement granuleux de bonne qualité. La souris est traversée par un bandeau en métal (aluminium ?) qui donne une belle impression de qualité et de robustesse, cependant cela ajoute beaucoup de poids. Qui dit 2017, dit RGB, et cette souris MSI possède trois zones éclairées par des LEDs. Deux d’entre elles sont situées en dessous des boutons droit et gauche, la dernière sous le dragon emblématique de la marque.

 

 

La modularité

Une grande partie de l’intérêt de cette GM70, vient de sa modularité. En effet, trois pièces peuvent être changées. On peut rajouter un grip sur chaque côté. MSI fournit deux jeux de grips différents, un est étroit tandis que l’autre est large. Ces grips sont faits d’un plastique imitation « soft touch » avec des motifs pour une meilleure prise en main. Ils sont maintenus au corps de la souris grâce a trois aimants et à une jonction en plastique. La coque du dessus est aussi modulable, une d’elles est plus large et plate tandis que l’autre est plus étroite mais plus haute. 

 

Quelques exemples de ce que l’on peut faire !

 

 

Prise en main

Ayant une prise en main à mi-course entre le claw et le fingertip grip, j’ai préféré la coque la moins large, et celle-ci est plutôt agréable. Cependant, les joueurs de claw traditionnel ou de palm grip seront plus attirés par la coque la plus large. La souris a une longueur plutôt classique et est agréable. Son design ambidextre ravira les personnes n’aimant pas les souris profilées, de plus, les accessoires permettront de s’approprier au maximum la souris.

Malheureusement, les grips ne sont pas des plus agréables à cause de l’utilisation des motifs. Le gros point noir de cette souris réside dans son poids, bien trop élevé, qui peut même s’avérer fatigant pour les doigts au bout de plusieurs heures. Un gros atout de cette souris est à trouver dans le sans fil. En effet le constructeur affirme que la souris a une latence de 1ms et tous les avantages du sansfil !

Softwares

Si cette souris est annoncée sur la boîte comme compatible avec l’application mystic light, en réalité, une fois que je tente de lancer le programme, celui-ci refuse car il ne trouve pas de produit compatible sur l’ordinateur. Première déception. Un petit tour sur le site de MSI me permet de voir que le MSI Gaming Center est compatible avec la souris. L’application permet de configurer l’action de chaque bouton, y compris les boutons droit et gauche.

Dans un deuxième volet, on trouve une multitude de paramètres : on peut par exemple configurer une accélération ou une décélération qui sera fuie par tout gamer qui se respecte ! Ensuite, dans ce même panneau, on peut « choisir » ses dpi. Le choix se fait par différents niveaux mais on ne sait pas du tout quel niveau correspond à quel dpi, à tel point que j’ai à peine l’impression que mes dpi changent, même lorsque je prends un niveau au-dessus. Pour une souris affirmant aller jusqu’à 18000 DPI (même si c’est du marketing, on le sait tous) c’est vraiment un zéro pointé à ce niveau-là !

Ensuite, nous pouvons choisir la vitesse de prise en compte du double-clic, peu utile quand on sait qu’on peut le faire sur Windows sans application. Par ailleurs, on peut choisir sa lift off distance, cependant, j’ai beau changer le paramètre, aucune modification ne se ressent. Malgré tout, celle de base étant très basse, elle me convient totalement. Classiquement, on peut choisir son polling rate (taux de rafraîchissement). Il faut noter que lorsque la souris est en mode filaire, celui-ci peut théoriquement monter jusqu’à 3000Hz. Cependant, je ne ressens aucune amélioration entre 1000Hz et 3000 Hz, pour le coup c’est peut-être seulement lié à mon impression. Après cela, le logiciel propose une option « angle snapping » qui a un effet minime même au maximum. Enfin, on peut choisir la vitesse de scrolling des pages lorsque l’on utilise la molette, encore une fois peu utile car Windows propose déjà l’option. En définitive, ce n’est pas niveau logiciel que MSI convainc.

 

 

Test en jeu

Joueur de Counter-Strike, je ne suis capable de jouer qu’avec une sensibilité très précise sinon rien ne va plus ! Le problème, c’est qu’avec cette souris on ne connait pas son nombre de DPI. Cela fait déjà perdre beaucoup de temps. En effet, on est donc obligé de chercher sa sensibilité avant de pouvoir jouer correctement. Une fois en jeu, j’observe des freezes dans mes mouvements, je pense alors avoir des drops de FPS, puis quelques minutes après je me rends bien compte que cela vient de la souris et non pas de mes précieux FPS. Les fois où l’on n’est pas puni en plein duel a cause d’un énième freeze, on a le droit à quelques décrochages, tout de même bien plus rares que les freezes.

Après un rapide tour dans mon gestionnaire de périphériques, je me rends compte que la souris est détectée comme trois périphériques ! Je pense donc que mes problèmes sont liés a cela, car la souris a trois pilotes appliqués sur elle. D’après moi, les pilotes rentrent en confrontation par moments, ce qui provoque tous ces problèmes. Que je sois en mode filaire ou sans fil, je rencontre les mêmes problèmes. Par contre, on pourra souligner que lorsque la souris n’a aucun bug, la latence en mode sans fil ne se fait pas ressentir. Les clics quant à eux sont très agréables, la distance de course est très faible et le feeling est bon. En définitive, dans l’état actuel de sa détection sur les ordinateurs, cette souris n’est pas réellement utilisable.

 

 

Avis final : entre doutes et interrogations

 

Autant le dire clairement, cette souris amène beaucoup d’interrogations et porter un jugement définitif sur elle serait sans doute injuste.Niveau design, cette souris est une franche réussite, les matériaux employés sur cette Clutch GM70 sont de bonne qualité et flattent la rétine. L’implémentation du RGB en dessous des clics droit et gauche est très judicieuse et donne un réel cachet à cette souris, même en jeu ! Cependant, tous ces freezes en plein mouvement et décrochages la rendent complètement inutilisable en jeu. De plus, MSI annonçait une compatibilité avec l’appli Mystic Light qui n’est manifestement pas présente. Le MSI gaming center  est quant à lui fonctionnel, mais ses paramètres trop brouillons le rendent peu intéressant. Heureusement que celui-ci se montre performant pour le paramétrage des LEDs RGB et des boutons programmables.

Parlons maintenant du prix de cette souris. Celle-ci est vendue à 149.99 €, et comme vous avez pu le comprendre durant le test, ce n’est pas justifié, en l’état, même si la GM70 propose beaucoup de fonctionnalités. Il est donc évident qu‘on se devait d’interroger directement la marque avant de publier afin de comprendre où se situait le problème. Il n’est effectivement pas impossible que l’exemplaire en notre possession soit défectueux et il nous semblait important de confronter nos impressions initiales avec un autre exemplaire de la souris.

Malheureusement, MSI France ne disposait que d’un seul exemplaire « presse » pour notre beau pays et nous n’avons pas pu mener ce test à bien. Nous allons donc nous procurer, par nos moyens, un autre exemplaire (puisque le produit est maintenant commercialisé) afin de donner à nos lecteurs un avis final et objectif.

 

Pourquoi dans ces conditions publier ce test alors me direz-vous ? 

 

Tout simplement car le produit est en circulation et que quand on teste quelque chose, il est normal que l’article sorte. Nous sommes cependant conscients que nos réserves peuvent handicaper la vie commerciale de ce produit. D’autant plus que le capteur Avago PMW3360 utilisé ici est éprouvé et robuste. Nous avons donc donné la parole à MSI France qui a immédiatement récupéré le produit afin de faire quelques investigations dessus.

Voici le retour que la marque nous a transmis (les remarques de notre rédacteur sont en italique) :

 

 
« Dans un deuxième volet, on trouve une multitude de paramètres, on peut par exemple configurer une accélération ou une décélération qui sera fuie par tout gamer qui se respecte ! Ensuite, dans ce même panneau, on peut « choisir » ses dpi. Le choix se fait par différents niveaux mais on ne sait pas du tout quel niveau correspond à quel dpi, à tel point que j’ai à peine l’impression que mes dpi changent, même lorsque je prends un niveau au dessus. Pour une souris affirmant aller jusqu’à 18000 DPI (même si c’est du marketing, on le sait tous) c’est vraiment un zéro pointé à ce niveau-là ! »
 
Explication
 

 
Ça a été testé chez nous sans aucun problème, nous avons demandé au siège de changer les unités de DPI et les mettre a 18 000 pour que ce soit plus clair.
Nous avons aussi demandé à ce que les réglages X/Y de chaque profil changent à la sélection du profil concerné pour ne pas qu’il y ait de confusion.
 
 
Explication
 
« Joueur de Counter-Strike, je ne suis capable de jouer qu’avec une sensibilité très précise sinon rien ne va plus ! Le problème, c’est qu’avec cette souris on ne connait pas son nombre de DPI. »
Une fois en jeu, j’observe des freezes dans mes mouvements, je pense alors avoir des drops de FPS, puis quelques minutes après je me rends bien compte que cela vient de la souris et non pas de mes précieux FPS. Les fois où l’on n’est pas puni en plein duel a cause d’un énième freeze, on a le droit à quelques décrochages, tout de même bien plus rares que les freezes. »
Aucun décrochage observé chez nous même à très haute fréquence et à sensibilité très élevée
 
D’après moi, les pilotes rentrent en confrontation par moments, ce qui provoque tous ces problèmes
Aucune charge supplémentaire ou anormale observée sur le CPU et la mémoire ni aucun conflit particulier.
 
De plus, MSI annonçait une compatibilité avec l’appli Mystic Light qui n’est manifestement pas présente. 
Nous sommes en effet responsables car la dernière version n’a pas encore été uploadés sur notre serveur et le sera sous peu

 

Pour conclure, MSI ne s’est pas défaussé et a répondu point par point à nos remarques. Si certaines réponses sont « lapidaires », d’autres (comme sur l’appli Mystic Light) démontrent que le constructeur prend en compte les remontées d’un « vrai » test.

Pour notre part, nous n’attribuons donc pas de note à cette souris en espérant pouvoir le faire très rapidement avec un nouvel exemplaire entre les mains. Nous appliquerons les mêmes méthodes, notamment avec un test intensif dans les jeux et l’installation de la GM70 sur plusieurs environnements pour nous assurer de son bon fonctionnement.

 

Hardware
@AgoraTechYT

Passionné de technologie, plus particulièrement d'hardware, je partage une partie de mes passions à travers ma chaîne Youtube. La compétition est maîtresse une fois sur le jeu !

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Hardware