Gaming

Razer Ornata : le clavier hybride à membrane/mécanique

Razer Ornata : le clavier hybride à membrane/mécanique

Razer Ornata, le clavier gaming atypique

 

Autant le dire d’entrée de jeu, je suis en général assez réservé quand on parle de Razer. En tant que gamer, je n’ai jamais réussi à avoir la hype pour la marque au triskel stylisé. Le casque Krakken me faisait mal aux oreilles au bout d’une heure d’utilisation tandis que la souris Naga m’a lâché m’a lâché en six mois, sans que je ne puisse jamais m’habituer aux fameux douze boutons. Et puis j’ai de petits doigts.

Tout ça pour dire qu’avec de nombreux tests sur les claviers sur Vonguru récemment, j’attendais beaucoup de tester ce clavier. Par curiosité d’abord, et pour ne pas rester sur une mauvaise impression. D’autant plus que Razer s’est récemment associée à SK Gaming pour l’e-sport. Sans plus attendre, voici le test du Razer Ornata.

 

 

DÉBALLAGE

 

 

D’ores et déjà une bonne impression en ouvrant le colis. La boîte verte et noire aux couleurs de Razer a de l’allure. Le Razer Ornata est dans la lignée de sa gamme Chroma, ce qui laisse présager une explosion de couleurs à l’allumage. Une ouverture sur les touches directionnelles nous laisse tester ces fameux switchs qui ont tant fait parler. Mais nous y reviendrons plus tard.

 

 

La boîte est complète. Razer nous offre un peu de documentation et même des stickers à coller où bon nous semble. Le clavier est correctement protégé et la qualité domine dans cet ensemble noir. En effet, on peut voir que ce n’est pas un fil qui retient le cordon USB mais une attache souple pouvant être réutilisée pendant un transport. Ce n’est pas grand chose mais c’est un petit bonus non négligeable quand on bouge en LAN.

 

 

Autre particularité du clavier : le repose-poignets n’a pas d’attache puisqu’il est aimanté ! Pas assez pour que les deux parties tiennent en le soulevant par le haut mais suffisamment pour coller efficacement. Le clavier est très beau et sacrément bien fini. Le plastique noir mat rend bien et s’allie parfaitement au repose-poignets en simili cuir aimanté.

 

CARACTÉRISTIQUES

 

 

  • Type de clavier : hybride
  • Type de connexion : filaire en USB 2.0
  • Dimensions (sans repose-poignets) : 464 * 31 * 154 mm
  • Poids : 950g
  • Type de switchs : technologie de méca-membrane Razer™
  • Touches à mi-hauteur
  • Rétroéclairage Razer Chroma
  • Repose-poignets ergonomique en simili cuir
  • Compatible avec Razer Synapse
  • Touches entièrement programmables avec enregistrement de macros à la volée
  • Activation simultanée de 10 touches
  • Mode jeu exclusif
  • Fonction Anti Ghosting permettant jusqu’à 10 pressions de touches simultanées

 

TEST

Razer le précise tout de suite, le clavier est exclusivement réservé pour le jeu. Aussi, je ne serai pas regardant sur la qualité de frappe même si j’écris ce test sur le Ornata. Pourtant, le clavier fait clairement le job pour ce qui est de la dactylographie. Je tourne sur ma vitesse de croisière (90 mots par minute) sans faire beaucoup de fautes de frappe. Évidemment, le clavier n’est pas assez incliné pour avoir un bon confort d’écriture, mais ce n’est pas le but recherché.

 

 

Non, car l’important c’est le ressenti in-game ! Et il est là, mais nous y reviendrons.

 

Technologie de méca-membrane Razer

 

Difficile de reprocher à Razer d’avoir voulu innover avec ces switchs particuliers. Hybrides, Razer a voulu garder le meilleur de la membrane et du mécanique. Dès les premières frappes, on se rend compte de la qualité de la réalisation. La précision est au rendez-vous ainsi qu’un bruit très raisonnable, à mi-chemin entre la membrane et le mécanique. Même avec une frappe rapide, vous ne réveillerez pas vos voisins même si ce sera un peu plus bruyant qu’un clavier à membrane classique.

 

 

De plus, le Ornata propose une hauteur des touches en « mid-height », encore une fois, un produit à mi-chemin entre le « full height » habituel et le chiclet du DeathStalker. Cette réduction de hauteur entraîne une vitesse accrue pour la saisie des commandes.

 

Et en pratique, ça marche aussi, que ce soit pour la bureautique mais surtout en jeu. Pour ce qui est des switchs, l’ensemble est réellement curieux. L’activation mécanique est bien réelle et on entend ce fameux double clic à l’activation et une fois que l’on relâche la touche. Ce qui explique le bruit malgré la base membranaire. Bruit vraiment très faible comparé aux Cherry Mx green ou blue de la même marque.

 

 

En jeu, le confort est au rendez-vous. Testé et approuvé sur des jeux tels que PlayerUnknown’s BattleGrounds, Overwatch, League of Legends et Heroes of the Storm. Le Razer Ornata vous permettra d’enchaîner facilement les longues sessions de jeu nocturnes. Et c’est aussi grâce à un gros point fort du clavier : son repose-poignets attitré.

 

Le repose-poignets en simili cuir

 

gros point fort du razer ornata

 

Le simili cuir offre un profil légèrement bombé et très agréable lorsqu’on est en jeu. On aurait sans doute aimé un effet magnétique un peu plus puissant pour éviter tout décollement du clavier, mais au moins, l’aimant n’attire par les petits objets métalliques aux alentours. Et ce n’est pas gênant puisque le repose-poignets se recolle facilement. On peut se demander si le simili cuir tiendra le coup sur la durée… En attendant, après une semaine de test, il est toujours nickel et le reste du clavier également.

Le clavier est très stable puisque peu incliné de toute façon. Bon point, on retrouve au dos du périphérique pas moins de dix patins anti-dérapant. Quatre pour le clavier et six pour le repose-poignets qui assurent une très bonne stabilité à l’utilisation.

 

 

Le Razer Ornata ne possède que les 105 touches standards. Pas de touche macro ou multimédia supplémentaire, ce qui est quand même dommage pour un clavier de cette gamme. Pas non plus de ports USB supplémentaires pour ajouter casque et souris. Néanmoins, on trouve tout de même deux indicateurs supplémentaires au dessus du pavé numérique, un pour les macros et un autre pour le mode gaming (à configurer avec le logiciel Synapse).

 

 

Pour le reste, c’est également du classique. Dix touches peuvent être pressées en simultané tandis que le clavier possède son anti-ghosting traditionnel. De plus, le rétro-éclairage de 16 millions de couleurs en RGB est largement paramétrable grâce au logiciel.

 

LOGICIEL

Razer nous propose son logiciel Synapse à télécharger. L’installation est un peu longue mais le logiciel est très complet (si on a encore besoin de le présenter).

 

 

Synapse possède quatre onglets : clavier, macros, applications chroma et statistiques.

  • Le premier onglet vous permet de personnaliser à volonté l’éclairage de votre clavier. Sur vingt profils et vingt niveaux d’intensité d’éclairage. Vous avez donc de quoi faire et moduler à volonté les couleurs de votre clavier. Les effets sont également très variés puisque, outre les classiques modes respirant, statique ou réactif, on a aussi droit au mode feu, ondulation, vague ou cycle de couleur ! Toutes les touches sont personnalisables. De plus, un onglet jeu vous permet également de bloquer la touche Windows ou autre.
  • Les macros vous permettent d’enregistrer vos listes de commandes même si aucune touche macro supplémentaire n’a été ajoutée au clavier.
  • Les applications chroma permettent de les laisser s’occuper des effets lumineux de vos appareils.
  • Enfin, les statistiques enregistrent vos APM sur le clavier ainsi que les heatmaps de vos jeux préférés.

Ce n’est pas une nouveauté, Razer propose un des meilleurs logiciels du marché et Synapse rend votre rétro-éclairage vraiment agréable et personnalisable à l’envie.

 

 

CONCLUSION

 

 

L’Ornata de Razer nous propose un clavier très intéressant et novateur. La finition du périphérique est bien chiadée et l’ensemble est très joli. Le repose-poignets en simili cuir est assurément un point fort, tant au niveau du design, de la fonction aimanté, que du confort procuré. Le concept de clavier hybride est intéressant et produit un bruit modéré. Synapse est toujours au point et agrémentera votre bestiau de couleurs infinies.

Néanmoins, cette qualité a un prix assez élevé : 109.99€ sur le shop de Razer. Ce qui est quand même important pour une gamme gamer… Sans être mécanique. D’autant plus que le clavier est exclusif pour les jeux (même si la bureautique n’en pâtit pas beaucoup). À ce prix, les gamers rechigneront sans doute à payer autant sans avoir le rendu mécanique et sa performance toujours inégalée. Toujours à cause de ce prix, on est en droit de regretter de ne pas avoir ajouté de touches macros ou de fonctions multimédia.

Ainsi, Razer parvient à nous surprendre avec ce clavier hybride. C’est une bonne surprise avec de bons atouts et de bonnes idées mais qui manque d’un peu d’options, et qui passe au dessus de la barre des cent euros.

 

Razer Ornata
8 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • La qualité de la finition
  • Un clavier novateur
  • Bon confort de jeu grâce au repose-poignets
Contre
  • Le prix
  • Pas de touches macros/multimédia
Design et Look
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Gaming
@Niksounet

Rédacteur couteau-Suisse, cynique dans l'âme et fanboy sporadique.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Gaming