Brèves

Les drones peuvent-ils sauver des vies ?

Les drones peuvent-ils sauver des vies ?

Des drones qui peuvent sauver des vies

 

Le marché des drones est en pleine expansion ces dernières années et particulièrement dans le domaine de la vidéo. Néanmoins, on observe que ces drones peuvent servir à de nombreux usages de la vie quotidienne tels que les drones livreurs de colis d’Amazon. Mais les chercheurs de la Korolinska Institute en Suède pensent qu’ils peuvent être bien plus intéressant de les adapter aux services d’urgences.

Ces chercheurs ont donc décider d’expérimenter des drones équipés de défibrillateur et de hauts-parleurs diffusant les instructions à suivre aux personnes présentes sur les lieux. Une crise cardiaque doit très rapidement traitée puisque chaque minute fait perdre 10% de chances de survie à la victime. Ainsi, les drones s’avèrent très intéressant : ils sont facilement déployable et sont assez rapide. Rappelons qu’à cause de ses 6 millions de morts annuels dans le monde, la crise cardiaque est la première cause de mortalité mondiale. Il était donc nécessaire de trouver des solutions pour réduire ces chiffres horribles et les drones semblent être une bonne solution.

 

Les premiers tests du drone s’avèrent concluant

La Korolinska Institute a donc réaliser des tests dans une zone où une crise cardiaque avait récemment été signalé. Ainsi, là où une ambulance classique arrivait en 22 minutes, le drone arrive lui en cinq minutes !

Evidemment, les drones seront surement des compléments des ambulances classiques. Il sera surement déployé en amont de l’ambulance pour préparer le terrain, analyser la situation et si cela s’avère nécessaire : réanimer lui-même la victime. Les chercheurs espèrent un déploiement en Suède sous deux ans mais en attendant, ils continuent de travailler sur le logiciel de défibrillation du drone pour en assurer la fiabilité.

 

Autre « drone ambulance » inventé par un étudiant belge en 2014.

Brèves
Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Brèves