Brèves

LCS NA : Riot commence son grand changement avec les franchises

LCS NA : Riot commence son grand changement avec les franchises

Un système qui reprend le sport US traditionnel

 

On le sait depuis quelque temps et c’est annoncé par beaucoup de médias : l’eSport est amené à accélérer son expansion dans les prochaines années. Alors que les chiffres sont très bons, Riot Games passe à la vitesse supérieure et tente un peu plus de copier le sport traditionnel américain aux LCS NA. Cela a été annoncé il y a quelques jours, à l’instar des ligues de NBA ou de NHL (dont certaines franchises ont déjà investi dans l’eSport), League of Legends sera composée de dix équipes dans la ligue Nord-Américaine à partir de 2018. Ces équipes posséderont (presque) leur slot à vie et n’auront plus à craindre de relégation en fin de split.

 

 

Riot vise davantage d’investissements pour les LCS NA

 

Ce n’est pas une grosse surprise puisque nous vous avions annoncé précédemment que Riot voulait instaurer ce système depuis longtemps. League of Legends est sorti en 2009 et sa compagnie a pour but de pérenniser au maximum son filon. Même si l’eSport est en plein développement, il s’avérait souvent difficile pour les gros sponsors de tenter le coup et d’investir massivement dans une équipe qui pourrait être reléguée après six mois.

Ainsi, en garantissant à des géants publicitaires leur place au premier plan auprès d’un public ciblé en LCS NA, Riot et League of Legends devraient assurer davantage de contrats dans les années à venir. Inutile de dire que davantage d’argent injecté dans le système améliorera de manière significative la continuité du jeu. De l’argent pour Riot, mais aussi pour les structures, le staff et les joueurs.

Car Riot Games promet 32.5% des revenus directement aux dix équipes. La moitié sera redistribuée équitablement aux dix équipes du split tandis que l’autre moitié sera distribuée en fonction des résultats et de la visibilité de chaque structure.

 

Il est probable que la société proposera quelque chose de similaire aux droits TV de la télévision qui aide à rétribuer les équipes de football.

 

Avec les chiffres de Premier League en Angleterre. LoL n’en est pas encore là.

 

On rappelle que l’argent n’est pas un gage ultime de compétitivité et de réussite. La Premier League n’étant toujours pas le meilleur championnat du monde malgré les sommes colossales injectées. Et les résultats en Champions League ne suivent pas non plus pour le moment, mais c’est un autre débat.

 

Et les joueurs dans tout cela ?

 

Pour l’instant, aucune équipe (pas même CLG ou TSM) n’est assurée d’avoir son spot assuré. De plus, Riot a signalé que si une équipe terminait 5 fois dans les deux dernières places durant 8 splits (une demie-saison), elle se verrait éjectée des LCS. Ce qui est tout de même assez clément quand on sait qu’un spot vaut la bagatelle de 10 millions de dollars.

Ainsi, les équipes qui veulent récupérer le jackpot devront rendre un dossier complet afin de convaincre Riot. Leur Business Plan devra être solide et la structure devra assurer et assumer le bon encadrement des joueurs.

 

Faker, midlaner de SKT T1 en Corée du sud, un des joueurs les mieux rémunérés au monde.

 

Car ces derniers devraient récupérer également une part du gâteau. Riot proposerait par exemple 75000$ par an au lieu des 25000 actuels aux LCS NA. Et c’est sans compter tous les contrats extérieurs ainsi que la rémunération de la structure. Riot Games annonce aussi la formation d’une Association de joueurs afin de défendre les droits des professionnels et de faire entendre leur voix.

 

En conclusion, c’est une très bonne nouvelle pour League of Legends et l’eSport. Il faudra suivre l’évolution de cette mise en place afin de voir si les joueurs seront bien traités et comment la détermination de ces franchises se fera.

Brèves
@Niksounet

Rédacteur couteau-Suisse, cynique dans l'âme et fanboy sporadique.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Brèves