Lifestyle

La gyroroue, nouvel ovni de la mobilité électrique !

La gyroroue, nouvel ovni de la mobilité électrique !

Gyroroue, autopsie d’un engin pas comme les autres

 

Gyroroue, monocycle électrique ou encore monoroue, ce petit véhicule du futur envahit de plus en plus nos trottoirs !

 

 

Mais qu’est-ce qu’une gyroroue ?

Vous connaissez sûrement son frère, le gyropode, plus connu sous le nom de la marque pionnière : Segway. Et si ce n’est pas le cas voici un petit portrait de famille :

 

La gyroroue se différencie de ses pairs grâce à son aspect compact, dû à sa roue unique. Voici pour exemple la gyroroue 18A Kingsong :

 

C’est bien stylé tout ça, mais s’il n’y a qu’une roue, comment est-on supposés tenir en équilibre ?

Rassurez-vous : la gyroroue est accessible au commun des mortels, il suffit de savoir courir et de savoir faire du vélo ! Bon d’accord, il faut également un peu de patience et d’entraînement pour les personnes ayant un équilibre proche de zéro, mais comme tout, la gyroroue, ça s’apprend ! Il existe aussi pour les plus craintifs des modèles possédant deux roues jumelées et donc plus stables.

 

Jetons un œil aux caractéristiques de ces petits bijoux :

 

La vitesse : de 18 à 45 km/h pour les plus rapides, la gyroroue n’a rien à envier aux mollets des cyclistes. Avec une moyenne de 25 km/h, la gyroroue, plus rapide que ses confrères, les gyropodes et gyroskates (plus connu sous le nom inexact de hoverboard), remplace sans problème un vélo.

L’autonomie : de 10 à 180 km pour les plus grosses batteries. De quoi faire un bon bout de route avant de se soucier du rechargement. Certains en profitent pour partir en roadtrip, seulement équipés d’un sac à dos et de leur fidèle destrier électrique. (suivez les aventures d’UGO)

Le poids : de 10 à 29 kg pour les plus lourdes. Certes, c’est un poids assez conséquent si vous souhaitez vous balader avec votre gyroroue entre les bras. Heureusement, ce produit est conçu avant tout pour se déplacer, il est donc plus fréquent d’être dessus plutôt que l’inverse !

Néanmoins s’il y avait besoin de la porter (par exemple, pour les escaliers dans le métro), je préconise une gyroroue équipée d’une poignée coupe-moteur. Le trolley est également un accessoire indispensable pour pouvoir transporter son véhicule.

Le temps de charge : de 45 min à 19 heures. Oui, cela va de soi, il faut une bonne dose d’énergie aux monstres capables de tenir plus de 50 km ! En moyenne, le temps de charge complet est de 3 heures et la batterie n’a pas besoin d’être complètement chargée pour rouler. Les gyroroues sont des véhicules électriques, qui se rechargent donc via une simple prise de courant. Facile et écologique (pour la conscience).

La taille : de 10 à 22 pouces. La gyroroue se décline en plusieurs tailles pour s’adapter à tous les profils. Les 14 pouces sont les plus communes et répandues aujourd’hui.

La connectivité : la grande majorité des gyroroues sont reliées à votre smartphone via une application bluetooth. Ces applications permettent généralement de retrouver des informations telles que l’état et les paramètres de la gyroroue – qui sont souvent personnalisables. Par exemple la plupart des paramètres proposent de bloquer la vitesse maximum que peut atteindre la gyroroue. Mais on peut également y trouver la vitesse et l’état de batterie actuels, les trajets effectués, des options pour allumer/éteindre les phares et la gyroroue, …

Il est donc préférable d’avoir un smartphone ! La dernière gyroroue de la marque Ninebot nécessite obligatoirement d’être connectée.

 

Les accessoires :

 

Les grands classiques : Trolley et protections.

Commençons par le trolley, qui est un mot moins parlant. Le trolley correspond à un manche, une poignée télescopique, à placer directement sur la gyroroue et permettant de la déplacer (le même principe que sur les valises !). Un accessoire que je trouve indispensable, (surtout compte tenu du poids des gyroroues) pour pouvoir l’emmener partout. C’est aussi très pratique ne serait-ce que pour la maintenir lorsque vous êtes à l’arrêt pendant un bon moment (par exemple, dans le métro).

Passons aux protections, vous en aurez besoin, autant pour votre chère gyroroue que pour vous-même ! Vous connaissez tous le principe d’une protection alors je ne m’attarderai que sur les points suivants : il existe des housses de protection adaptées aux gyroroues. Très utile pour ne pas abîmer son précieux lors de la phase d’apprentissage. Quant à vous, armez-vous de protèges-poignets, casque, genouillères, coudières et tous vos vieux accessoires de rollers !

Astuce économie : Beaucoup de wheelers (oui, c’est comme ça que se font appeler les humains ayant dompté les petites bêtes que sont les gyroroues) recommandent d’acheter un haut de combinaison de plongée (à l’image de ce top souris) en substitution à la housse spécifique. Tout aussi efficace voire même plus, le seul inconvénient et qu’il ne sera pas adapté aux phares et autres boutons présents sur la gyroroue.

Les moins classiques mais toujours utiles : Le rétroviseur de poignet et les petites roulettes.

Le rétroviseur de poignet est comme un petit miroir de poche que l’on peut porter autour du poignet. Il suffit ensuite de le lever à hauteur des yeux pour pouvoir regarder derrière soi. Je n’en utilise pas, mais cet outil est toujours un plus niveau sécurité.

Les petites roulettes sont là pour les plus craintifs. Certaines gyroroues peuvent être équipées de petites roulettes adaptées pour aider lors de l’apprentissage. Personnellement, je ne trouve pas cet accessoire nécessaire, mais si ça peut en rassurer certains !

Voilà ! Vous êtes désormais un pro des gyroroues. Ça donne envie n’est-ce pas ? Alors, dernière étape avant l’achat : quelle gyroroue choisir ?

Oui, le moment du choix, le moment du doute. Voici les grandes lignes des marques pour vous orienter.

 

Les marques phares :

  • Ninebot, design & qualité. On peut dire que Ninebot est l’Apple des gyropodes. Récemment fusionnée avec la marque pionnière Segway, Ninebot est une des marques de référence en matière de gyroroue. Leurs véhicules possèdent une esthétique très recherchée et une qualité exceptionnelle qui font leur renommée. La marque consacre beaucoup d’attention à la connectivité entre gyropode et smartphone.

  • Inmotion, confort, design & performance. Réputées pour leur confort et leurs excellents standards, les gyroroues Inmotion sont recommandées pour les débutants car faciles de prise en main. Elles possèdent également toutes les options pratiques comme le trolley, des phares et une poignée coupe-moteur.

  • Gotway, performance & qualité de glisse. Très bon standard de la gyroroue avec une qualité de glisse exceptionnelle. Un bon intermédiaire entre les Ninebot et Inmotion, plutôt axées urbaines et les Kingsong plutôt tout-terrain.

  • Kingsong, robustesse & puissance. Réputées pour leur nervosité, les roues Kingsong offrent également une puissance redoutable permettant de surmonter n’importe quel obstacle. Elles sont les plus adaptées au tout-terrain.

Toujours pas décidé ? Pas de problème, les magasins spécialisés proposent de vous faire essayer gratuitement les différents modèles de gyroroue. Parce que d’une gyroroue à l’autre, la conduite est très variable. Par exemple les Inmotion sont plutôt « dures » et les Gotway plutôt « souples » (Non je ne dis pas ça par expérience parce que j’ai testé une Gotway elle était si souple comparée à ma Inmotion que j’ai failli me ramasser dans le virage, qu’est-ce qui vous fait dire ça ?).

Je conseille aux débutants les gyroroues Inmotion, Ninebot ou Gotway, mais rien ne vous empêche de débuter avec une Kingsong, plus difficile à prendre en main, mais parfaite pour les randonnées nature et roadtrip. Préférez choisir un modèle complet au niveau des accessoires (trolley intégré, poignée, phares, bouton coupe-moteur), qui vous facilitera la vie.

 

 

En conclusion

 

La gyroroue s’inscrit indéniablement parmi les véhicules de demain. Compacte, design, pratique et écologique, le seul reproche que l’on pourrait lui faire concerne son prix, justifié mais encore trop haut pour être accessible à un plus large public. En effet, pour une gyroroue, il faut compter entre environ 600 et 1000 €. Les plus performantes peuvent monter jusqu’à plus de 3000 €.

Il réside encore également des zones de flou concernant la législation de tous ces nouveaux véhicules électriques.

Malgré tout, son autonomie, sa vitesse et son aspect compact permettent de s’en servir comme moyen de locomotion officiel du quotidien et pour se balader le week-end. L’apprentissage peut paraître inquiétant mais s’avère être un jeu d’enfant. Son design futuriste la sublime et la sensation de glisse tout à fait unique procurée par la gyroroue est rapidement addictive et rend le déplacement plus que ludique (vous verrez, quand vous vous retrouverez à supplier vos proches pour savoir s’ils ont besoin de quelque chose à l’épicerie du coin).

Maintenant vous le savez, la gyroroue est LA reine des nouveaux moyens de mobilité urbaine.

 

Bénéficiez d’une réduction de 15€ sur les gyroroues, gyroskates et trottinettes électriques sur le site www.gyromotion.fr avec le code « VONGURU » !

Lifestyle
Voir commentaires (2)

2 Comments

  1. Goub

    2017-05-14 at 19 h 29 min

    Il serait temps de vous réveiller, ça n’a plus rien de nouveau depuis un moment déjà…

  2. TheDahrm

    2017-05-20 at 17 h 28 min

    Ils n’avaient pas encore été payés pour faire un article dessus.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Lifestyle