Hardware

512 Go de stockage avec le SSD Intel 600p, un bolide ?

512 Go de stockage avec le SSD Intel 600p, un bolide ?

Que vaut le SSD Intel 600p ?

Les modes de stockage évoluent, les technologies aussi et depuis un moment déjà les SSD ont pris le dessus sur les disques durs traditionnels. Nous avions déjà testé différents SSD en SATA mais aujourd’hui changement de vitesse avec un modèle M.2 PCIe/NVMe. Il nous vient directement de chez INTEL, il s’agit du SSD Intel 600p, un SSD au format beaucoup plus compact mais également plus rapide.

En effet, il faut savoir qu’un disque dur traditionnel atteint des débits maximum de 100 Mo/s avec un temps d’accès de plusieurs ms, un SSD SATA arrive à dépasser les 450 Mo/s avec un temps d’’accès de 0,1 ms et le 600p d’Intel et son interface PCIe/NVMe dépasse allègrement 1775 Mo/s en lecture et 560 Mo/s en écriture. La bande passante est de 3,9 Go/s contre seulement 0,75 Go/s en SATA, un sympathique bond en avant.

Mais avant d’aller plus loin, découvrons ensemble ce SSD afin de savoir ce qu’il vaut réellement en utilisation.

DÉBALLAGE ET PRÉSENTATION

Pas de surprise on est bien chez Intel quand on découvre la boîte. Un code couleur reconnaissable parmi tant d’autres, côté face on reste sur la simplicité avec simplement le logo Intel et « SSD6 ».

À l’arrière on en découvre un peu plus avec la capacité, ici 512 Go. En haut est noté qu’il s’agit d’un SSD 6, un M.2 de 80 mm en PCIe 3.0 x4. Mais on découvre également la famille de produits SSD de chez Intel qui comprend la série 5, 5 Pro, 6 6 Pro et 7.

Découvrons de suite le 600p en lui-même. On y retrouve un SSD M.2 PCIe/NVMe qui affiche théoriquement un débit de 1,78 Go/s en lecture séquentielle et 560 Mo/s en écriture. Joli mais ce genre de SSD PCIe/NVMe permet des débits plus rapides, ce qui fait du 600p un SSD d’entrée de gamme.

Avant d’aller plus loin, il est bon de rappeler que ce SSD dispose d’un connecteur M.2 PCIe 3.0, donc avant de craquer dessus assurez vous que votre carte mère ait également d’un port M.2 PCIe 3.0. Mais également que Windows 7 ne semble pas accepter ce genre de SSD.

Sur ce SSD Intel 600p, on y retrouve trois modules de mémoire NAND 3D TLC (en provenance de IMFT, la joint-venture d’Intel et Micron), la même qui équipe notamment la série MX300 de Crucial.

Pour faire court, au lieu d’être classiquement placées à plat, elles sont empilées sur 32 couches. On ne connaît pas en revanche la finesse de gravure des trois puces mémoire, accompagnées par un cache de 512 Mo.

La gestion de cette mémoire est confiée à un contrôleur Silicon Motion caché sous une plaque métallique. Quant à l’arrière, ben rien de spécial mise à part le sticker qui rappelle l’interface PCIe/NVMe.

Afin d’accélérer les débits en écriture, Intel a embarqué sur cette série un système qui permet d’accélérer ceux-ci. En considérant une partie de la mémoire disponible comme de la mémoire SLC, il n’y a qu’un seul bit de mémoire à vérifier, du coup les temps d’accès sont réduits et le débit augmente.
Le souci est qu’au delà d’une certaine taille le débit chute assez fortement.

L’idée de départ est bonne mais il est à regretter que l’on n’en sache pas plus, et qu’Intel ne communique pas sur ce principe de cache. En effet les débits en écriture annoncés sont ceux avec le cache … mais qu’en est-il hors cache ?

TESTS

PROTOCOLE

  • AS-SSD
  • CrystalDiskMark

 

CONFIGURATION

  • MSI Z170A Gaming Pro
  • Intel Core i5-6600K OC à 4,00 GHz
  • Asus Strix GTX 960 OC Edition
  • HyperX DDR4 Predator 2 x 8 Go
  • be quiet! Pure Power 9 750W
  • Intel 600p 512 Go, SSD HyperX Savage 240 Go, SSD Kingston V300 120 Go, SSD HyperX Fury 120 Go, HyperX Fury 240 Go, HyperX 3K 120 Go, Crucial MX200 250 Go
  • Western Digital Green WD20EARS 2 To
  • Silverstone PM01
  • Windows 10 64Bit

 

Nous allons commencer ce test par le bench AS-SSD, et le score général :

Avec 693 en écriture et 599 en lecture, ce 600p surpasse ses adversaires, et c’est normal au vu de l’interface de celui-ci. Son plus proche adversaire se trouve être le Crucial MX200 250 Go avec 414 et 373.


Concernant le temps d’accès les 600p et MX200 joue d’ailleurs au coude à coude, ce dernier se permettant même d’être plus rapide en lecture avec 0,037 contre 0,063.

En étant plus dans les détails, voici ce que donnent les SSD avec AS-SSD Copy-Benchmark.

Du côté de CrystalDiskMark, voici ce que ça donne avec CDM 4K :

Notre Intel 600p termine devant tout le monde en lecture avec 37,62 MB/s devant le Crucial MX200 et ses 33,7 MB/s. Mais en écriture il culmine avec 164 MB/s toujours devant le MX200 et ses 134 MB/s.

En 512K le 600p est devant en écriture avec 563,4 MB/s contre le HyperX Savage et ses 475 MB/s.

En lecture, il explose les scores avec 938 MB/s devant les 484.2 MB/s du MX200.

En séquentiel, rien de nouveau puisque le 600p affiche 565,8 MB/s en écriture contre 235,12 MB/s pour le Savage.

En lecture c’est carton plein avec 1195 MB/s loin devant les 454,9 MB/s du HyperX Fury 240 Go.

Terminons avec le test CDM 4K QD32 où notre 600p affiche 475,4 MB/s en écriture devant les 349,1 MB/s du Savage.

Concernant la lecture il termine devant les 356 MB/s du Savage, avec 465,8 MB/s.

TEMPÉRATURE

Le souci souvent posé par les SSD au format M.2 par rapport aux SSD SATA, c’est le souci de température. En effet les puces ont tendance à chauffer dans beaucoup de modèles ce qui n’est pas idéal pour leur durée de vie.
Ici aucun souci particulier de ce côté là, le 600p est à une température de 38°C selon HWiNFO64.

CONCLUSION

Au vu de ses performances, ce SSD est bien meilleur que les SSD SATA que l’on a habituellement dans nos PC. Mais si on le compare avec des SSD PCIe/NVMe (que nous n’avons pas encore eu l’occasion de tester), il est représente plutôt l’entrée de gamme de la catégorie.

Mais c’est en regardant son prix que l’on s’aperçoit de son intérêt. En effet, il est vendu aux alentours des 200 € pour 512 Go, comparé aux 160 € des SSD SATA mais il reste bien plus abordable que les monstres que sont les 960 Evo (+/-260 €) et 960 Pro (+/-360 €) de Samsung, certes plus rapides mais également plus chers.
Il faut poser également le fait qu’il dispose d’une garantie de 5 ans.

Son intérêt réside dans le fait qu’il ne prend pas de place dans votre PC puisqu’il s’insère dans un slot M.2 PCI-E de votre carte mère (si elle est récente pas de souci) et que ses performances sont fortement bien sympathiques. L’écart de prix avec un SSD traditionnel SATA se justifie pleinement pour ma part.

Par contre, il faut mettre en balance que ses performances sont atteintes grâce à un système de cache dont nous avons parlé plus haut. Hors cache les débits en écriture sont moindres et donc moins intéressants que prévu.

Néanmoins, après avoir remplacé un HyperX Savage 240 Go par cet Intel 600p 512 Go je reste pleinement satisfait par le léger coup de pied au fesses auquel mon PC de test a eu droit. Et puis les Go en plus m’ont permis d’y placer mes gros jeux : The Witcher 3 et ses 30 Go ainsi que Black Desert Online et ses 47 Go.

Review 0
7 Le Testeur
La communauté 0 (0 votes)
Pour
Débits en lecture supérieurs à ceux des SSD SATA
Débits en écriture supérieurs à ceux des SSD SATA avec le cache
Accessible pour du SSD M.2 PCIe/NVMe
Garantie de 5 ans
Contre
Débits en écriture plus lents sans le cache
Aucune information sur les débits sans le cache SLC
Design banal
Qualité de fabrication
Design
Performances
Prix
Hardware
@PastiTestPC

Amateur de hardware et joueur en manque de temps

Voir commentaires (2)

2 Comments

  1. Jesaistout

    2017-03-01 at 18 h 40 min

    Ce test est mauvais : il compare les performance d’un SSD 512Go M.2 à celle de SSD de 250Go max et SATA.
    Cette erreur rend caduque toutes les comparaisons qui en découle et décrédibilise l’article dans son ensemble. (et le site au passage)

    • Pastiyou

      2017-03-01 at 20 h 03 min

      « Ce test est mauvais ? » Comment pouvez-vous sortir une telle phrase ??? Ce test aurait été mauvais s’il était bidon, mais dans la mesure où il reflète une réalité il est valable.
      Après je comprends que cela vous semble bizarre de comparer des SSD de différentes capacités et de différentes technologies mais on compare ce que les marques nous fournissent.
      Le but de ce test permet de justement mettre en avant l’intérêt des SSD PCIe/NVMe face aux SATA.
      EDIT : nous devrions prochainement recevoir un autre SSD PCIe/NVMe qui nous permettra d’élargir notre base de données.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Hardware