Ciné Séries

Mise au point séries : Supergirl, The Flash, Arrow et DC’s Legends of Tomorrow

Mise au point séries : Supergirl, The Flash, Arrow et DC’s Legends of Tomorrow

Séries : l’heure du bilan

 

Ah, la pause hivernale des séries… Ce moment de l’année où nous avons l’impression de vivre à l’arrêt, dans l’attente insoutenable de la reprise de nos shows préférés. Ce moment où nous cochons sur notre calendrier les dates de retour, ou que nous ajoutons une alerte sur notre téléphone. Sachez que pour cela, il y a une application. TVShow Time vous préviendra de la sortie de chaque nouvel épisode, une fois que vous aurez rentré vos séries préférées. Pratique et ô combien génial pour ne rien louper ! C’est pour cela que Vonguru vous propose une mise au point sur les séries suivantes : Supergirl, The Flash, Arrow et DC’s Legends Of Tomorrow !

 

Supergirl


 

Ce n’est une surprise pour personne : Supergirl, qui était diffusé sur CBS, a migré vers la CW pour cette deuxième saison, afin de rejoindre ses semblables superhéros du Arrowverse. Ce passage d’une chaîne à une autre a été plus que ressenti sur les premiers épisodes : changement des effets spéciaux et décors, mais aussi ajout de nouveaux personnages qui ont donné du sang frais à la série. Effectivement, puisque c’est la Warner TV qui détient le droit des licences, ajouter Superman lors des deux premiers épisodes de cette nouvelle saison a été un réel plaisir pour les fans ! D’autres personnages ont suivi la tendance, comme Lena Luthor, la soeur de Lex Luthor. Concernant le déroulement de l’histoire, le mystère sur l’identité de celui qui se trouvait dans le vaisseau kryptonien a été levé dès le premier épisode. Il s’agissait d’un daxamite, rescapé de la planète Daxam, rival de Krypton. Supergirl devait faire face à une menace particulière durant cette saison, celle de Cadmus, une organisation secrète dirigée par la mère de Lex et Lena Luthor. Cette organisation avait pour but de créer des « métahumains » avec une technologie extraterrestre, les envoyer faire des dégâts et des victimes afin d’entacher l’image des extraterrestres qui sont de plus en plus présents, même ceux qui, comme Supergirl ou Superman, dévouent leur temps et leur énergie à sauver les autres et éviter des catastrophes.

Du côté de l’entourage de Kara, Wynn travaille désormais à la DOE, James Olsen est à la tête de Catco Media, le matin du moins puisque le soir, il enfile son costume de The Gardien afin de combattre le crime à sa manière. La plus grosse surprise a été pour Hank Hanshaw, ou plutôt J’onn J’onzz, car après avoir fréquenté un bar que Kara lui a conseillé, il trouve finalement qu’il n’est pas le dernier Martien Vert, suite à sa rencontre avec M’gann qui, après quelques épisodes, se révèle être une Martienne Blanche. Un autre point important est que Jeremiah Denvers, le père d’Alex, est toujours vivant, au service de Cadmus, à son insu.

 

A-t-on été déçus ?

La réponse est tout simplement non, bien au contraire. Certes on ne va pas cracher sur la première saison, mais cette seconde saison a apporté les personnages et le dynamisme dont la série avait besoin, tout en proposant un scénario, qui lui ont fait valoir une place respectable à côté de ses copains super-héros.

 

Ce à quoi on peut s’attendre :

Il sera difficile de se prononcer sur la suite de cette deuxième saison. On pourrait s’attendre à une explication sur le comment du pourquoi Jeremiah travaillerait pour Cadmus. On pourrait aussi peut-être voir des aliens débarquer d’une autre planète, cherchant le Daxamite réfugié sur terre.

 

The Flash


 

Le héros de The Flash a débuté cette troisième saison avec une vie qu’il savait être fausse, résultat de son geste plutôt « égoïste ». En effet, en revenant la nuit du meurtre de sa mère, il a créé un monde alternatif (appelé le flashpoint) où ses deux parents sont vivants, un Flash protège déjà la ville, bref, un monde parfait. Mais ce monde parfait commence rapidement à lui faire oublier qu’il est The Flash, le faisant vivre dans un mirage qu’il sait etre faux. Il décide de revenir dans son vrai monde, mais il ne remarque qu’une fois revenu qu’il a créé une troisième timeline, où Dante, le frère de Cisco, est mort, Iris et Joe ne se parlent pas trop, un nouveau scientifique Anglais, Julian, partage le bureau avec Barry au sein de la CCPD, mais surtout, un nouvel ennemi qui se fait appeler Dr. Alechmy semble transformer des gens en méta humains. Bref, là, c’est le bordel. Très rapidement (clin d’œil au pouvoir de Barry), l’identité de Dr. Alchemy est révélée, il s’agit de Julian (sans grande surprise) puis nous avons vu l’introduction du Némésis de The Flash pour cette saison : Savitar, le premier speedster de l’histoire, le plus rapide d’entre eux, le plus expérimenté, voire le plus dangereux, qui semble être le commandant de Dr. Alchemy.

Toute la team Flash ignore qui il est, ce qu’il veut, pourquoi il voudrait créer plus de métahumains. L’équipe arrive à entrer en contact avec lui, à travers une pierre philosophale, leur permettant de lui poser des questions. Ce Savitar semble en vouloir à Barry pour quelque chose qu’il lui a fait, il connait le futur et le passé, mais surtout, tout sur la Team Flash, qu’il met en garde contre lui, leur indiquant qu’il viendra aussi pour eux. Barry tente de jeter cette pierre qui est liée à Savitar dans la Speedforce, afin qu’elle ne soit jamais retrouvée. En faisant cela, il voyage accidentellement dans le futur, voit Savitar qui tient Iris, avant de l’assassiner.

 

 

A-t-on été déçus ?

Difficile d’y répondre, The Flash se démarque (ou se démarquait) des autres séries superhéros, mais cette troisième saison semble manquer de nouveautés. Ce sont un peu les choses qui l’on retrouve à chaque fois dans chaque épisode qui dérangent réellement, comme par exemple, le «  pep talk » : dès que Barry rencontre des difficultés pour vaincre un ennemi, Iris lui parle, et il devient tout à coup plus fort ou plus puissant… Le déroulement de l’histoire, les personnages et le côté drôle sont quant à eux toujours au rendez-vous.

 

Ce à quoi on peut s’attendre :

Tout d’abord, comprendre comment Savitar pourra revenir, puisque le futur semble inchangé. Iris va toujours mourir, on va voir l’apparition de nouveaux méta humains et on peut espérer que la grande famille des Speedsters s’unira face à la menace que représente Savitar.

 

Arrow


 

Tout ce qu’on peut dire, c’est que le pari fait par les scénaristes d’Arrow est gagné. Après avoir intégré le mystique, le magique, la sorcellerie et les gens qui revenaient d’entre les morts, Arrow se passe de tout ce qui a causé l’échec des deux dernières saisons et opte pour un retour aux sources des plus réussis. Une histoire qui devient captivante dès le premier épisode, où un certain Tobias Church veut semer le chaos dans Star City, dont Oliver est devenu le maire. Les épisodes défilent ingénieusement les uns après les autres, où l’on voit Oliver recruter de nouveaux membres pour la team Arrow, puisque les derniers sont soit morts, soit en vacances. Ajouter à cela l‘apparition de l’ennemi juré du Arrow pour cette saison : Prometheus, un homme masqué à la voix déformée, qui tue sans scrupule, tout en préparant un plan visant non pas à tuer Arrow, mais à le pousser à vouloir être mort. Les nouveaux personnages injectent du sang frais au cast, et apportent de nouvelles histoires à raconter, de nouvelles possibilités d’intrigues, tout en gardant l’ancien Crew. Le retour aux sources se traduit par des combats de qualité sans magie au milieu, des flashbacks qui tiennent parfaitement la route avec la trame principale, mais surtout, un méchant mystérieux, déterminé, qui semble en vouloir personnellement à Oliver.

 

 

A-t-on été déçus ?

Pas la moindre seconde, cette dernière saison revient à ce qui a fait d’Arrow un grand succès à ses débuts, tout en nous faisant oublier ces deux regrettables précédentes saisons. On a rarement vu une série mùrevenir à ce niveau après avoir pris d’autres chemins.

 

Ce à quoi on peut s’attendre :

À la révélation de l’identité de Prometheus, même si le mystère le plus captivant, c’est de comprendre pourquoi il nourrit cette haine envers Oliver Queen et Arrow en même temps, quelle histoire personnelle lie ces deux personnages. Par ailleurs, on attend de savoir les raisons qui expliquent que Laurel Lance se tienne debout dans la Arrowcave après avoir été enterrée… Bref, l’avenir s’annonce radieux.

 

Dc’s Legends


 

DC Legends est un peu l’Expendables des superhéros : pas trop d’histoire, juste quelques gars avec des pouvoirs foutant la pagaille, avec une bonne dose d’humour, et sans trop de mélodrame. Ainsi cette deuxième saison reprend la même formule que la précédente, en ajoutant la fameuse JSA, Justice Society Of America. C’est une élite de superhéros qui a existé dans le passé, dont leur capitaine, Rex, a voyagé dans le futur pour mettre en garde les Legends de ne pas voyager en 1943, car tous sont morts à cause d’un voyage temporel qui s’est mal déroulé. Mais les Legends n’en font qu’à leur tête et décident donc de voyager à cette date. Ils font la connaissance de la JSA et de leurs membres, avant que Rex ne soit tué par Eobard Thawne, The Reverse Flash lui-même, car Rex détenait une pierre qu’Eobard convoitait. Cette attaque par un voyageur temporel pousse Vexen, qu’on a déjà vu dans un épisode d’Arrow, à rejoindre les Legends afin de connaîitre la raison du meurtre de Rex et de se venger. Les épisodes nous mènent à l’époque du Shogun Japonais, la guerre civile des États-Unis, en Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale et j’en passe. Tous ces voyages temporels avaient pour but de combattre et de tenter d’arrêter la fameuse Legion Of Doom, l’équipe des méchants de choc : Eobard Thawne (Reverse Flash), Damien Dhark, et pour finir Malcom Merlyn. Ces trois criminels sont connus de tout le monde, et leur alliance ne vise qu’à trouver un artéfact qui semble donner une force extraordinaire à son détenteur, ce qui pousse les Legends à les arrêter, dans n’importe quelle période de l’histoire.

 

 

A-t-on été déçus ?

On n’en attend pas trop des DC Legends : pas une histoire où il y aurait un plot twist qui nous laisserait sidérés, mais juste qu’ils tuent des méchants, détruisent et mettent le feu à des objets, nous fassent rigoler avec du fun et des blagues de ce bon vieux Mick, ce qui a été ingénieusement apporté.

 

Ce à quoi on peut s’attendre :

Savoir comment Rip Hunter serait vivant, en plus de voir l’achèvement des plans d’Eobard Thawne avec ses copains de la Legion, et qui sait, peut-être même l’impact que cela aurait sur les autres shows de la chaîne !

 

Pour rappel, voici les dates de reprises de ces séries : Supergirl reviendra le 23 janvier prochain, The Flash le 24 janvier, Arrow le 25 janvier et pour finir, Dc Legends le 24 janvier.

Ciné Séries

Passionné d'informatique, de jeux vidéos, de comics et du 7éme art (un peu comme tout le monde ici), tout en poursuivant des études d'informatique. Cherchant toujours à m'informer sur le high-tech, en apprendre plus et découvrir les nouveautés sur la culture Geek.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Ciné Séries