Gadgets

Citymapper : l’application des urbains

Citymapper : l’application des urbains

Citymapper : pour tout connaître sur vos trajets

 

cleek_image_hogh_tech_citymapper_logoIl y a des applications qui changent votre vie, et Citymapper en fait clairement partie. C’est pour cela que j’ai décidé aujourd’hui d’écrire un article sur cette dernière. Il s’agit probablement de l’application la plus complète et pratique pour se déplacer en transports en commun dans de nombreuses villes d’Europe et du monde. Citymapper a été conçue par une start-up londonienne qui revendique avoir réinventer les transports dans la capitale britannique, ça va les chevilles ? Et pourtant, je crois qu’ils ont raison… Grâce à elle, vous pourrez planifier vos trajets, rechercher des itinéraires et même afficher le plan du métro hors ligne. Pour Paris par exemple, tous les modes des transports sont pris en charge (Métro, bus, RER, tram…) et il est même possible de rechercher les vélib’ les plus proches et depuis peu les AutoLib’. C’est également le cas d’autres grandes villes, évidemment. Pour chaque itinéraire, elle propose plusieurs alternatives à vélo, en voiture ou taxi, mais aussi à pied, en plus des différents itinéraires en transports en commun.

 

cleek_images_high_tech_citymapper_1

 

Comment ça fonctionne ?

 

Toutes les données que  Citymapper fournit proviennent directement des sociétés de transports de chaque ville. L’éditeur travaille sans cesse à rajouter les plans des transports en commun de nouvelles villes : Los Angeles, Londres, Mexico, Paris, Bruxelles etc. L’interface de Citymapper est très bien conçue et vraiment simple d’utilisation. Les recherches sont très rapides, les itinéraires trouvés sont pertinents et l’interface bien pensée. Il y a même l’itinéraire le moins exposé au mauvais temps (oui, sérieux), les prochaines heures de passage, l’emplacement exact des stations et arrêts, la disponibilité des stations Vélib’ et bien d’autres informations qui manquent habituellement comme les perturbations et infos trafic ou encore un partage de destination via la fonctionnalité « Rendez-vous quelque part ». Et en plus, tout ça, c’est gratuit.

 

cleek_images_high_tech_citymapper_2

 

 

Pourquoi Citymapper est-il devenu indispensable ?

 

J’ai testé la puissance de cette application lors de mon dernier séjour à Londres. Je connaissais cette application de nom, et j’en avais entendu que du bien surtout concernant les transports parisiens, mais je n’avais pas encore eu l’occasion de la tester par moi-même. C’est maintenant chose faite, et je pense que je serai incapable de m’en passer lors de mes prochains voyages. Elle m’a été d’une énorme utilité, qu’importe les transports que j’ai décidé d’emprunter. Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessus, il vous suffit de rentrer votre point de départ et votre point d’arrivé. À partir de là, l’application fait le reste. À pieds, en vélo, en bus, en métro, en tram, en Uber, tout y est, même le prix de chaque transport, le temps que vous allez mettre, et les calories brûlées. Sachez également que l’application dispose d’un mode hors-ligne, si par exemple vous savez que vous n’aurez pas de connectivité. Vous pourrez alors enregistrer vos parcours.

 

cleek_image_high_tech_citymapper_3

 

L’application offre-t-elle les mêmes services pour chaque grandes villes ?

 

Non. Comme dit plus haut, cette application a besoin des informations communiquées par la ville pour être la plus pertinente possible. Chose que la RATP et son application limite passable n’apprécient pas vraiment. Par conséquent, si Citymapper a accès aux horaires théoriques des réseaux de bus, de métro et de RER, la RATP lui refuse tout simplement l’accès aux données en temps réel qui indiquent tout arrêt, incidents, etc.  

 

Nous avons rencontré plusieurs fois la RATP, et c’est toujours la même réponse : Notre politique est de ne pas ouvrir les données. Partout ailleurs, cela se passe bien, reprend-il. À Hongkong, nous avons même d’aider HK Tramways à ouvrir leurs données temps réel pour la première fois en mars dernier… »

 

indique le chargé de développement de la start-up, Jean-Baptiste Casaux, et les choses ne semblent pas évoluer. La RATP jalouse donc l’application Citymapper, qui compte plus de 1,2 millions d’utilisateurs chaque jour à travers le monde.

 

cleek_image_high_tech_citymapper_ratp

<3

Vous retrouverez CityMapper gratuitement, je vous le rappelle,  directement sur la version web, sur Android ou bien iOS.

 

 

Gadgets
@__Macky_

Rédactrice en chef passionnée, pas vraiment passionnante mais ultra chiante !

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Gadgets