Culture Geek

Le Studio Bagel au Swiss Web Festival

Le Studio Bagel au Swiss Web Festival

Le Swiss Web Festival en met plein la vue au public suisse

 

Pour la troisième année consécutive à Lausanne, en Suisse, le Swiss Web Festival se présente comme le rendez-vous suisse des aficionados de la toile. Entre les workshops, les conférences et tables rondes et le concours, pas le temps de s’ennuyer, d’autant plus que tout cela est couronné par des soirées très glamour offertes à tous les participants, bref, c’est un incontournable.

Parmi les invités, le très décontracté CEO du Studio Bagel, Lorenzo Benedetti, la Youtubeuse suisse Dear Caroline, mais également des directeurs de section d’Arte, Tv5 Monde ou Twitter France. Que du beau monde, donc pour nous apporter une réflexion autour des différents enjeux du numérique et de la transformation digitale, sujet plus que d’actualité.

Parmi tous ces sujets tous plus passionnants les uns que les autres, il n’a pas été facile de choisir uniquement un sujet à vous partager aujourd’hui, c’est pourquoi j’en ai choisi non pas un, mais deux. Eh bien oui, logique !

 

Les « Recettes Pompettes » de Studio Bagel

 

cleek_images_swissweb_studiobagel2

 

Lorenzo Benedetti a tout de suite annoncé la couleur en demandant « Est-ce qu’on fait une conférence pompette aussi ? » et le président du Swiss Web Festival, Bertrand Saillen, de leur amener (au présentateur également) deux verres ainsi qu’une bonne bouteille de vin blanc de la région.
Le ton ainsi donné, la conférence peut démarrer avec un public captivé et une ambiance très détendue. Le sujet au cœur des conversations était l’émission « Les Recettes Pompettes », avec Monsieur Poulpe. La série diffusée sur YouTube est en fait l’adaptation d’un concept original québécois qui consiste à préparer une recette de cuisine accompagné d’une célébrité, tout en buvant des shots dans le but de finir pompette, comme l’indique le nom de l’émission.

Très remarqué au début pour son esprit irrévérencieux et ses blagues qui dérangent le père de famille français moyen, le Studio Bagel a vite regroupé plusieurs chaînes sous son label afin de compléter son apanage comique. M.Poulpe a rejoint le Studio en tant que talent en 2012 et a coécrit plusieurs émissions, notamment « Les Tutos ». Lorsqu’il s’est un jour retrouvé sans émission à présenter, le CEO a refusé de le laisser dans cette situation et ils ont réfléchi ensemble à un nouveau projet à lui mettre sous la dent. C’est alors avec enthousiasme qu’ils ont découvert sur le site Konbini « Les Recettes Pompettes », une émission TV de Éric Salvail. C’est la révélation : ils allaient adapter ce format en série YouTube avec des célébrités françaises.

Les procédures légales ainsi effectuées (notamment le rachat des droits), l’adaptation fut relativement aisée à mettre en place car une grande majorité des scènes ont été reprises de la version originale. Toutefois, certaines scènes sortent tout droit de l’esprit farfelu du Studio Bagel.

Lorenzo Benedetti nous explique lors de sa conférence au Swiss Web Festival que, dès la sortie sur la toile du teaser, les foules s’affolent : une pétition est lancée pour faire interdire l’émission et le ministère de la santé publique s’en mêle. Il raconte la drôle de sensation que lui procura la réception d’un e-mail tôt le matin, provenant du ministère, le sommant de renoncer à la diffusion de son émission. Contre toute attente, le Studio était préparé à cette éventualité, en effet, « On n’est pas des guignols… Enfin, pas tout le temps.. Enfin, pas le matin quoi… » justifie-t-il avec humour.
Tout était donc en règle au niveau légal du côté de «Les Recettes Pompettes», et l’émission avait des arguments béton qui défendaient totalement la diffusion de celle-ci, comme le fait de refuser catégoriquement de faire de la publicité pour une marque d’alcool, quelle qu’elle soit. Vous ne verrez jamais apparaître de placement de produit pour des boissons alcoolisées, car cela irait à l’encontre des principes éthiques de la chaîne, qui n’a d’ailleurs jamais reçu de proposition de sponsoring ou de placement de produit dans ce sens.

 

cleek_images_swissweb_studiobagel

 

Bien entendu, cette histoire a déclenché une polémique sur les réseaux sociaux, d’un coté les partisans du Studio Bagel et de sa nouvelle mouture, et de l’autre, ses détracteurs qui refusent la diffusion de la série de peur que leurs enfants ne finissent complètement alcooliques à force d’avoir trop traîné sur YouTube.
Finalement, ce « Bad Buzz » a plutôt servi de publicité car il a généré une certaine empathie du public en faveur des « Recettes Pompettes » sans même que le premier épisode ait encore été diffusé. Au jour où je vous parle, la première vidéo avec Stéphane Bern comme invité a dépassé les deux millions de vues en six mois.
Malgré ce nombre impressionnant, Lorenzo Benedetti affirme que c’est une émission qui est réalisée à perte : il n’y a aucun profit tiré de celle-ci. Le but est donc purement de proposer un divertissement différent de ce que l’on connaît déjà. Notons que ce sont les autres activités à large profit du Studio Bagel qui viendront couvrir les pertes réalisées par « Les Recettes Pompettes » et qui continueront de la financer si les choses demeurent en l’état.

Le point qu’il est important de soulever est qu’en France, la publicité pour l’alcool reste entièrement légale et n’est donc pas sanctionnée ou censurée, alors qu’une émission à but humoristique se servant de l’alcool plus dans un but divertissant qu’éducatif est pointée du doigt et menacée par le ministère lui-même.
« Qu’est-ce qui est le pire ? Jouer au jeu Picolo sur son mobile ou regarder des gens cuisiner avec quelques verres dans le nez ? » dénonce-t-il toujours avec une pointe d’humour. Pour ceux dont je faisais partie quelques jours auparavant, qui ne connaîtraient pas l’appli, c’est simplement un jeu à boire, tout ce qu’il y a de plus classique pour des soirées entre amis avec la possibilité d’ajouter soi-même des défis et autres jeux à boire. L’éthique est, vous l’aurez compris, un enjeu capital pour Lorenzo Benedetti qui a tout de même rédigé un texte digne de conditions générales (au niveau de la longueur) pour expliquer que non, votre gosse de dix ans ne devrait pas naviguer sur YouTube seul et que non, votre ado de seize ans ne va pas boire davantage à cause de l’émission que ce qu’il boit déjà dans votre dos.

Pour le dirigeant de Studio Bagel, l’intérêt de l’alcool dans cette émission est avant tout son coté désinhibant qui rend les participants plus naturels. « C’est génial, je vais citer Poulpe, j’adore » rit-il en expliquant que « Le but des Recettes Pompettes est vraiment de pouvoir faire tomber les masques par le biais de l’alcool » en prenant l’exemple du moment « Au coin du four » qui est la séquence émotion de l’émission, où l’invité se dévoile dans une ambiance intime, ce qui n’aurait peut-être pas toujours été possible avec des participants sobres.

La troisième saison est donc en cours de tournage au Studio Bagel, qui espère garder le concept avec Monsieur Poulpe encore tant que cela fonctionnera. Toutefois, un jour viendra probablement où le devoir d’innovation qui régit le web prendra le pas et une nouvelle émission verra le jour, pour notre plus grand bonheur. « Le tout est de savoir saisir l’opportunité lorsque l’on a le croisement d’un talent, une envie et une possibilité » conclut le CEO devant des spectateurs du Swiss Web Festival pendus à ses lèvres avec le regard brillant.

 

cleek_images_swissweb_mad

 

Le Swiss Web Festival sur Cleek, ce n’est pas fini ! En effet, je vous annonçais avoir choisi deux sujets, ce qui est bien trop long pour un seul article. Nous publierons donc un second article traitant également des conférences et tables rondes du Swiss Web Festival, cette fois-ci avec le sujet de la réalité augmentée et la réalité virtuelle.

Culture Geek
Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Culture Geek