Chroniques

Road Trip in London

Road Trip in London

If you’re curious, London’s an amazing place

 

Pendant quelques mois, je vous ai proposé de voyager avec moi à travers toute l’Amérique de l’Ouest dans une chronique intitulée Road Trip in USA. Au mois de septembre dernier, j’ai refait mon sac à dos, direction l’Angleterre, Londres pour être plus précise. Aujourd’hui, je vais donc vous parler de cette ville et vous livrer le plus de conseils possible pour que vous puissiez vous aussi optimiser votre voyage et faire des économies, car oui, l’Angleterre, c’est cher ! Je vous parlerai trajet, nourriture sur place, hébergement, sans oublier les bons plans gratuits. Évidemment, vous pouvez aussi partir en mode yolo, mais ce n’est pas comme ça que vous ferez des économies. Bien s’organiser, c’est la clé pour un voyage réussi. Préparez vos baskets, nous allons marcher, beaucoup marcher.

 

Logistique

 

Ne vous leurrez pas. Si vous partez à Londres, même pour seulement deux jours, vous allez y mettre les moyens et votre compte en banque risque de tourner au ralenti pendant un petit moment. Pourtant, vous pouvez trouver quelques astuces pour faire quelques économies. Si vous partez en avion par exemple, réservez votre billet le plus tôt possible. Idem pour les billets de train ou de bus qui feront la jonction entre l’aéroport et le centre de Londres. Pour vous donner une idée, pour aller de l’aéroport de Gatwick à London Bridge, cela nous a coûté 33 livres (36 euros) pour deux personnes allers et retours. Autre avantage, nous avons pu rejoindre Londres centre en 30 minutes seulement, contre 1h30 si nous avions pris un bus. Gain de temps et gain d’argent !

 

cleek_images_chroniques_london_gatwick

 

L’hôtel maintenant. Pensez à réserver tôt, encore une fois, et à bien regarder la situation géographique dudit hôtel. Beaucoup de sites internet vous aideront à choisir votre petit paradis suivant vos critères. Si vous êtes courageux, partez en mode sac à dos, histoire de ne pas vous encombrer avec une valise à trimbaler partout. De ce fait, vous pourrez arriver à l’hôtel quand bon vous semble et être libre de vos mouvements. Et puisque vous êtes en sac à dos, vous pouvez faire du vélo ! Comptez 2 livres par vélo pour 24h, la première demi-heure étant offerte. Vous pourrez ainsi vous véhiculer tranquillement ET gratuitement tout au long de votre journée. Si vous prenez votre vélo à un point A et que vous le déposez au point B au bout de 20 minutes par exemple, cela sera gratuit. Si vous reprenez un vélo au point B ou à un point C, et que vous le rendez à un point D, encore une fois pendant par exemple 29 minutes, ce sera toujours gratuit. Ce système est courant même en France. Les transports en Angleterre sont chers, voilà donc une technique pour profiter au maximum de cette ville sans dépenser beaucoup d’argent. Il faut évidemment compter sur le soleil, sinon vous risquez de moins vous amuser.

 

cleek_images_chroniques_london_bike

 

Encore du côté de l’optimisation et de la logistique, renseignez-vous auprès de votre opérateur téléphonique concernant leurs offres à l’étranger. Chez Bouygues par exemple, j’ai pu bénéficier d’un mois offert avec SMS/MMS/appels illimités + 5Go d’internet partout en Europe et ça croyez moi, c’est top ! Grâce à ça, nous avons pu utiliser une application extrêmement pratique : CityMapper. Je vous en parlerai d’ailleurs dans un prochain article détaillé mais pour faire court, CityMapper vous indique tous les trajets possibles, les prix, la durée, et même les calories perdues en fonction des endroits où vous désirez aller.

 

Sur place

 

Vous êtes maintenant bien en place. Vous avez géré les transports, votre hôtel, votre sac est toujours sur votre dos, mais vous commencez à avoir les crocs. L’Angleterre n’est pas réputée pour sa nourriture exquise, loin de là. Visez donc des petits restaurants exotiques au lieu de la nourriture locale. De notre côté nous avons eu une chance incroyable puisque sur deux jours consécutifs sur Trafalgar Square, nous nous sommes retrouvés au cœur du festival de la Malaisie et le lendemain au cœur du festival du Japon. Nous y avons découvert une dizaine de stands de nourriture, de jeux et d’activités. Autant vous dire que nous y avons mangé et que nous nous sommes régalés. Évidemment il s’agit d’un coup de chance. Voici un petit mélange de ce que nous avons pu manger sur place. Le Fish and Chips ainsi que le Burger n’étaient pas fameux, du tout. Je me suis même demandée si je mangeais bel et bien du bœuf. En revanche, côté culinaire toujours, nous nous sommes régalés tout le reste du séjour. Mention spéciale aux ramens qui nous ont fait voyager au pays du manga.

 

cleek_images_chroniques_road_trip_in_london_food

 

Londres grouille de manifestations culturelles comme nous avons pu le constater. Arrêtez-vous donc sans hésitation si vous en apercevez une. Londres, c’est aussi les musées, et ils sont souvent gratuits. The British Museum, The National Gallery et j’en passe. Allez-y et profitez de ce bain de culture ! Renseignez-vous également sur ce qui se passe dans la ville au moment où vous y serez. Par exemple, nous avons assisté à une représentation au Playhouse de Londres où nous avons vu la pièce de théâtre 1984. Je vous en parle en détail juste ici, pour ceux qui n’ont pas encore lu l’article. Je vous recommande d’ailleurs de ne pas hésiter à aller au théâtre. Notre génération n’y va pas réellement par elle-même et c’est bien dommage.

Londres en 48h top chrono, c’est donc possible si vous savez à l’avance ce que vous voulez faire afin de ne pas perdre une seule seconde. Il vous faudra peut-être quelques jours pour récupérer. Voici un screenshot de mon FitBit pour vous donner une petite idée des pas réalisés ce jour-là, et il n’était que 17h30 !

 

cleek_images_chroniques_road_trip_in_london_fitbit

 

Bref, Londres, c’est super. Même si vous y êtes déjà allés, il y a toujours des choses à découvrir ou à redécouvrir.

Chroniques
@__Macky_

Rédactrice en chef passionnée, pas vraiment passionnante mais ultra chiante !

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Chroniques