Ciné Séries

Mr Robot saison 2

Mr Robot saison 2

La deuxième saison de Mr Robot est-elle à la hauteur de la première ?

 

L’an dernier, je vous parlais en détail de la première saison de Mr Robot, cette série qui a changé la donne pour beaucoup d’entre nous tant elle est sans faute. Elle se dotait à l’époque de la note de 9,1 / 10 sur le site IMDB.com, une note supérieure à titre d’exemple que celle de The Walking Dead et juste derrière Game of Thrones. Aujourd’hui, sa note n’est plus que de 8,7 / 10 et pourtant, la nouvelle saison était à la hauteur de la première. On trouve toujours quelque chose qui dérange dans un film ou dans une série : le scénario, la réalisation, le jeu d’acteur et j’en passe. Croyez-moi, j’ai cherché. On cherche un point noir qui vient quelque peu casser le tableau. Seulement, c’est là que Mr. Robot est incroyable puisque cette série n’a, à mon sens, aucun défaut.

Si vous n’avez toujours pas vu la première saison, vous risquez de vous faire spoiler dans cet article. Je tâcherai néanmoins de ne pas spoiler la nouvelle saison. Mais pour commencer, reprenons les quelques lignes résumant l’état d’esprit de la série.

 

Synopsis

 

Nous voilà plongés dans une époque contemporaine de la nôtre. En fait, nous voilà complètement dans notre monde. Avec ses lois, ses problèmes de société, ses personnalités, ses « 1% ». Les pauvres d’un côté, les riches de l’autre, avec toujours ces mêmes soucis d’injustice. Nous sommes à New York et nous suivons le jeune informaticien Elliot Alderson. Ce dernier travaille pour une société de sécurité informatique, Allsafe. On comprend assez vite qu’Elliot a des problèmes relationnels avec les autres. Il n’est pas sociable et semble lutter avec lui-même ne serait-ce que pour leur parler. Il vit dans son monde, dans sa bulle et c’est sa compréhension du monde qui l’amène à ce genre de conflits intérieurs. Le monde, les gens, tout n’est qu’apparence. C’est cette capacité à comprendre les autres et le monde qui fait qu’Elliot est ce qu’il est.

Une voix off nous accompagne tout au long de la série : cette voix off, c’est lui. Et à qui parle-t-il ? À nous, public. Nous sommes son ami imaginaire, omniscient, omniprésent. Nous sommes ses yeux et mieux encore, nous sommes dans sa tête. Elliot se pose tout un tas de questions existentielles, des questions qui suscitent chez nous, spectateurs, ce que l’on appelle un « Mind Blow ». Comprenez que, dans votre tête, tout devient tout d’un coup comme un sac de nœuds,  car vous vous dites bien souvent : « Mais oui ! Il a raison ! ». Mr Robot est un puzzle que vous tentez d’assembler. Étrangement, vous vous identifiez à ce personnage, à son comportement et surtout à ses défauts. Qu’êtes-vous prêt à faire pour sauver le monde ? Qui êtes-vous ? Quelle est votre place dans cette société ?

 

Et voilà, maintenant que vous avez reconstitué ce puzzle, vous en commencez un nouveau, encore plus twisted. Sauf que cette fois-ci, vous faites face à vos responsabilités. Entre folie et génie, Mr Robot s’inscrit dans ces séries qui vous marquent à vie.

 

cleek_images_cine_serie_mr_robot_1

 

SPOILERS

 

Pour re-contextualiser, l’épisode 1 « I don’t trust you » nous ramène vers un Elliot encore plus instable. Le hack a eu lieu, le monde a basculé, et on sait maintenant que Mr Robot n’est autre que l’alter-ego d’Elliot, ayant pris les traits de son père décédé. Elliot est schizophrène et si vous avez dû vous accrocher pour comprendre certaines choses dans la première saison, votre cerveau risque de gamberger encore plus avec ces 10 nouveaux épisodes. Notre jeune hackeur tourmenté n’a plus confiance en nous, même s’il nous parle encore. Il n’a plus confiance en lui ni en personne. Depuis les événements récents qui l’ont directement impacté, il essaie de retrouver une vie plus calme et sereine, essayant d’enfermer sa folie dans un coin de sa tête.

Alors qu’il s’est retiré pour reprendre son souffle et tenter de se remettre les idées en place, c’est sa sœur, Darlene, qui se retrouve à la tête de cette révolution. Sous pression, fatiguée et dépassée, elle commettra des erreurs irréversibles tout au long de la saison. Elliot devra revenir et faire face à tout ce que ses actes ont engendré. Si nous avions déjà un pied dans la folie, rien n’égale cette deuxième saison. Vous serez mal pour les personnages, surtout pour Elliot. Vous vous mettrez à sa place. Et puisqu’il vous parle, vous aurez l’impression d’être impuissant et ça, c’est encore un sacré coup de génie de la part des scénaristes.

 

cleek_images_cineseries_mr_robot_2

 

La recette du succès

 

Scénario original, réalisation au top mais surtout, un jeu d’acteur incroyable. Si tous sont bons, on ne peut qu’admirer la prestation de Rami Malek, l’acteur qui prête ses traits à Elliot. Ce n’est plus un secret pour personne puisqu’en effet, Rami Malek a été sacré meilleur acteur aux Emmy Awards 2016. On ne peut plus imaginer un autre acteur pour jouer ce rôle. Il est le fil conducteur de la série et il est tout simplement parfait. Elliot est plus qu’un personnage. Il vous parle et vous, mécréant que vous êtes, vous ne lui répondez jamais. Vous le laissez seul affronter ses démons. Puis, vous vous demandez si vous n’êtes pas l’un d’entre eux…

Mr Robot est une série extrêmement contemporaine qui soulèvent des problèmes de société bien réels. Les scénaristes auraient pu nous proposer une série très captain obvious, mais non. Ils pointent du doigt des problèmes bien concrets, proposent des solutions si jepuis dire et nous entraînent dans les abîmes et dans la folie. Dans la folie d’un personnage qui, en fait, pourrait être nous. Nous avons tous voulu changer le monde, modifier le système, briser les codes. La seule différence étant qu’Elliot, lui, l’a fait. Et c’est peut-être ça qui fait que la série est tellement appréciée. Nous sommes peut-être tous des Elliot, dans le fond.

 

 

Ciné Séries
@__Macky_

Rédactrice en chef passionnée, pas vraiment passionnante mais ultra chiante !

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Ciné Séries