Gadgets

Discord, l’outil de communication nouvelle génération

Discord, l’outil de communication nouvelle génération

Discord, l’application qui met tout le monde d’accord ?

 

 

Bien que toujours à un stade embryonnaire, Discord fait déjà beaucoup parler de lui, non pas parce qu’il la sème, mais pour ses différentes caractéristiques. Ayant fort à faire pour tenter de tenir tête à – voire devancer – ses concurrents depuis longtemps installés que sont Skype, TeamSpeak ou Curse Voice, l’application cherche à convaincre les différentes communautés d’internautes pour ses qualités pourtant loin d’être révolutionnaires. Quelle est la formule miracle qui nous est vendue ? Que penser de ce nouvel outil de chat ? La Cleek, toujours à votre service dans sa quête de vérité et de partage, s’est sacrifiée pour vous et l’a testé plusieurs semaines durant. Voici son avis :

 

Le chat de trop ?

 

Dissection de la bête

 

Avant de vous donner notre avis sur les atouts et les faiblesses de l’animal, souffrez que l’on revienne quelques instants sur sa description.

Discord est une nouvelle application de communication vocale et textuelle développée par une petite start-up du doux nom de Hammer & Chisel. Conçue par des gamers et pour des gamers, l’application assume à tous les niveaux une identité résolument gaming, que ce soit dans ses inspirations, ses fonctionnalités ou ses références.

Discord est proposé à la communauté gaming sous différente formes. Bien loin de vouloir conquérir la communauté gaming avec pertes et fracas, la Discord s’insinue peu à peu dans votre espace bureautique, et croyez-le bien, c’est sneaky. Vous aurez donc le choix, un peu à la manière de la pilule rouge et de la pilule bleue : le logiciel Discord se décline en deux versions principales, la version navigateur et l’application en tant que telle, disponible pour votre ordinateur de salon mais aussi sur mobile. Vous l’aurez compris, le but est bien sûr de faire chavirer votre petit cœur avec la version navigateur pour que vous optiez vite (très vite) pour l’application à télécharger. Une fois le pas franchi, vous vous retrouvez donc sur la version navigateur de Discord… et après ?

 

Intuitif, minimaliste, efficace…

 

…et pas cher, puisque rappelons-le, Discord reste un outil de chat vocal et textuel gratuit (manquerait plus que ça, me direz-vous). La page d’accueil est atteinte, et vous avez désormais la possibilité de créer votre channel où inviter vos copains de jeu, via un url, tout simplement. On pourrait en fait résumer une bonne partie des fonctionnalités de Discord par ces quelques mots « Tout simplement » parce que Discord séduit très vite. Le design de chat est agréable, bien que très épuré, et l’on découvre avec un réel plaisir de nouveaux graphismes avec ce petit jouet. Dans la veine du design de Skype, minimaliste et sobre, tout en restant attrayant, Discord vous laissera très probablement une très bonne première impression, pour ce qui est du visuel en tout cas.

 

cleek_images_culture_geek_discord1

Côté fonctionnalités, vous avez donc accès à différents channels (crées par l’administrateur de votre serveur Discord). Pour ce qui est de l’audio, un simple petit panneau de commande vous permet, à la manière de Team Speak et autres Mumble de couper votre son, ou votre micro, ou les deux, soyons fous ! Vous pouvez également choisir votre pseudo sur le serveur, ainsi qu’un avatar. L’ensemble demeure très convivial, et finalement, le temps passe très vite sur Discord : nous en avons été les premières victimes…

Pour ce qui est de la fluidité audio, sachez que vous pouvez tout d’abord en un clic baisser ou augmenter le volume de chacun de vos amis (clic sur l’avatar, et réglez la position du curseur). Vous pourrez également saisir différents modes de capture pour votre micro avec les traditionnels « Activation par la voix », « transmission continue », et encore le « appuyer-pour-parler ». Pour cette dernière option, sachez que chaque activation de votre touche paramétrée pour activer le micro sera accompagnée d’un petit son (montant pour l’activation, descendant pour la désactivation). Pas franchement intrusif et plutôt discret, mais tout de même, cela pourrait en agacer certains.

Discord permet également de partager, en plus du chat vocal, un chan textuel global, ou privé pour les MP (un peu comme sur Skype), tout cela rendu très intuitif et assez agréable par l’interface proposée. Vous aurez également l’occasion de highlight vos compagnons de jeu avec la commande @ . Assez pratique donc, mais avec modération, je vous vois déjà venir… Enfin, pour la sensibilité de nos petits yeux, Discord permet également d’afficher le channel de texte en noir ou en blanc. Question de goût finalement, un peu comme dans certains éditeurs de code en programmation.

 

Cleek_image_culturegeek_discordlogo_une

 

Très sympa donc, mais cela vaut-il vraiment le coup ?

 

Alors oui, Discord, c’est fun, Discord, c’est beau. Mais ensuite ? Si l’application ne propose pas en soi de spécificités révolutionnaires, on apprécie la démarche « faite par des geek, pour des geek » et l’on ressent tout de suite ce ciblage, ne serait-ce qu’en lançant l’application, dont le chargement s’agrémentera de petites phrases rigolotes, citations geek et autres à l’appui. Discord, en plus d’être très léger lors de son utilisation, est également en plein expansion, puisque disponible très bientôt sous toutes les plateformes (et pour ceux qui seraient en train de somnoler en cours, Discord passe également au travers de certains proxys : mais chut hein). Passées toutes ces petites pépites, les premiers (mais assez rares) problèmes font petit à petit surface (oui, on l’a testé… un peu, beaucoup, passionnément…)

Tout d’abord pour ce qui est du chat vocal : vous aurez sans doute l’occasion de rencontrer le bug du « finalement non ». Vous vous connectez, vous entrez dans le channel vocal, vos casques et micros sont activés, et vous n’entendez pas vos partenaires. Ou eux ne vous entendent pas. Et en fait, vous êtes très seul, tout d’un coup. Nous n’avons malheureusement pas trouvé de solution miracle à cela, si ce n’est de couper l’application, de la relancer, de la couper, de la relancer… jusqu’à ce que chat s’en suive. Plutôt pénible, vous l’aurez compris. Plus problématique encore dans les moments cruciaux de communication avec vos coéquipiers, ces déconnexions intempestives peuvent en fait survenir à tout moment, et surtout en plein milieu d’une partie de votre jeu préféré.

Autre souci, et pas des moindres : certaines phrases de vos coéquipiers seront tout simplement coupées lors de la prise de parole à l’oral… et réapparaîtra sans que l’on sache vraiment pourquoi. Il ne s’agit pas, à première vue, d’un souci de connexion, et qui plus est, un mini génie du mal semble posséder le logiciel, de façon à ce que les phrases soient coupées au moment fatidique. Des suspenses incroyables en vue donc, accrochez-vous.

 

cleek_images_culture_geek_discord2

 

Enfin, sachez qu’une fois votre application téléchargée (le second pas franchi, souvenez-vous), si vous n’allez pas vous rebeller quelques peu dans les options du logiciel, ce dernier se lancera à chaque démarrage de votre ordinateur, en prenant soin de reprendre votre dernière configuration audio. Si votre casque/micro est alors activé, et que vous n’y prêtez pas attention, vos amis gamers pourraient bien entendre tout (absolument tout) ce qui se passe dans votre foyer de débauche : attention ! Les personnes en possession de l’url pour rejoindre le serveur pourront également venir et revenir à leur guise. On se retrouve donc très vite avec beaucoup beaucoup de monde, habitués et fervents disciples, tout comme des utilisateurs plus occasionnels qui pourraient venir « squatter » votre chan.

Enfin, et pour revenir à la problématique de la vie privée, le logiciel, à la manière de Steam, indiquera à quel jeu vous jouez, et ce, dès que le launcher de ce dernier s’allumera. Pratique pour stalker, beaucoup moins pour slacker, mais là encore, un simple petit tour dans les options suffit à régler le souci, s’il en est un pour vous.

 

À la fois agréable, dynamique et drôle, Discord sème donc des premières graines plutôt prometteuses pour une version bêta. Nous attendons cependant quelques améliorations sur les divers problèmes rencontrés, et espérons que cette application fera son petit bout de chemin dans la sphère du gaming. Et vous, êtes-vous pro-Discord ? Comptez-vous tenter l’expérience ? C’est par ici que ça se passe : Discord.

 

Gadgets

Plus Gadgets