Business

Lenovo en difficulté affiche des pertes en 2015-2016

Lenovo en difficulté affiche des pertes en 2015-2016

Le n°1 mondial des constructeurs de PC annonce une perte de 277 millions USD avant impôts, la première depuis 2010. A l’inverse d’HP qui fait mieux que prévu, Lenovo subit la conjoncture morose du marché des ordinateurs et enregistre de lourdes pertes dans sa division Mobiles

Recul du chiffre d’affaires, recul des performances financières

Entre bonnes nouvelles et difficultés Comme HP, Lenovo voit son chiffre d’affaires reculer par rapport à l’année dernière. La baisse est cependant limitée à 3%. Mieux encore, Lenovo a réduit ses coûts par rapport à l’année dernière ce qui lui permet de limiter le recul de sa marge brute à 1%. Lenovo a déclaré avoir économisé 690 millions USD dans la deuxième moitié de l’année grâce aux mesures de restructuration. Pourtant, ces bons chiffres cachent de fortes disparités. La division PC a connu un recul de 20% de son chiffre d’affaires par rapport à 2015, baisse très importante même par rapport au recul du marché des PC en 2015-2016.

,
,
,
,

PC et Entreprise La branche PC de Lenovo, malgré le recul de son chiffre d’affaires, maintient une marge opérationnelle de 5,0% contre 5,3% l’année précédent ce qui, au vu de la conjoncture actuelle, est une bonne performance. Cela étant dit, il faut souligner que cette branche a dégagé 1,491 milliards USD de profits contre 1,772 l’année dernière soit un recul de 15% corollaire de la baisse importante du chiffre d’affaires. La branche a aussi maintenu une bonne part de marché sur l’année avec une moyenne de 21% de parts de marché, un bon score. Enfin, la branche Entreprise enregistre une forte progression par rapport à l’année dernière, avec un chiffre d’affaires en progression de plus de 70% et qui est sortie du rouge, ayant dégagé un petit résultat positif de 53 millions USD contre une perte de 29 millions l’année dernière.

Motorola et produits Android Cette division inclut les mobiles et l’ensemble des produits Android (Android TV, tablettes…). C’est cette division qui suscite le plus d’inquiétudes et dont les résultats sont les plus mauvais. Sur le plan commercial, le bilan est positif sur le papier : une bonne tenue, des gains de parts de marché, une hausse de 63% des ventes de smartphones hors Chine (61 millions) avec des performances très robustes en Europe-Moyen Orient, en Inde, en Asie Pacifique hors Chine… Par contre, Lenovo a traversé de fortes difficultés en Amérique du Nord et surtout en Chine. Au total, les ventes de cette division de Lenovo ont chuté de 13% en un an. Et au final, la branche a presque doublé ses pertes en enregistrant un résultat opérationnel négatif de -469 millions USD contre 295 millions de pertes l’année dernière. Ce très mauvais chiffre, qui établit à -4,8% la marge opérationnelle de branche par rapport au chiffre d’affaires alerte sur le situation opérationnelle de l’entreprise. Lenovo déclare travailler activement à la refonte de ses gammes de produits pour améliorer la situation en Chine notamment via une montée en gamme pour vendre des produits plus chers donc plus rentables.

,
,
,
,

Résultat opérationnel négatif En tenant compte de toutes les autres charges notamment celles de restructuration, le résultat opérationnel de Lenovo s’établit à -62 millions USD cette année. D’autres charges s’élevant à 215 millions USD dégradent encore le résultat avant impôts. Au final, l’entreprise a perdu 145 millions USD sur l’année. Evidemment, il faut tenir compte des charges non courantes de restructuration, pourtant la performance globale est assez décevante venant du premier constructeur mondial, longtemps très rentable et conquérant. Lenovo affiche cependant une volonté de reconquête notamment dans sa division mobile.

2015-2016, annus horribilis ?

En conclusion Il y a un peu de tout dans les résultats publiés par Lenovo pour 2015-2016, du bon (Mobile en Europe, Asie hors Chine…, recul limité du chiffre d’affaires, amélioration de la marge brute…) et du moins bon (résultat net négatif, très mauvaises performances de la division Mobile en Amérique et surtout en Chine, recul important du chiffre d’affaires des PC…).

En perspective Les perspectives sont encore très incertaines pour les acteurs du marché des PC et smartphones pour l’année 2016-2017, en particulier pour Lenovo qui est très exposé au ralentissement chinois. La branche Mobile y est en grandes difficultés, tout comme en Amérique du Nord, et doit se restructurer en profondeur pour faire face au ralentissement du marché. Concernant les PC, malgré de bonnes performances commerciales, la branche enregistre des performances financières médiocres, au contraire d’HP qui a réduit ses coûts et amélioré sa profitabilité.

Avec une première perte depuis 2010, Lenovo doit se reprendre pour retrouver le chemin de la croissance, conserver son leadership mondial et capitaliser sur ses succès en Europe et en Asie-Pacifique.

Informations légales et références

Les informations financières proposées dans cet article sont issues :

Du communiqué de presse des résultats 2015-2016
De la présentation qui l’accompagne
Du rapport de l’annonce des résultats

Ces informations sont non contractuelles, et l’auteur décline toute responsabilité en cas d’erreur ou d’omission. Le lecteur ne peut utiliser cet article et les données qui y sont contenues à des fins d’investissement.

These informations are not contractual, and the author takes no responsibility
for any error or omission. The reader can not use this article and the data
contened herein for investment purposes.

Business
Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Business