Hardware

Critique : La Mer Infinie

Critique : La Mer Infinie

La Mer Infinie, la suite de La 5ème Vague

 

Alors que le premier tome de la saga de Rick Yancey, La 5ème Vague, a été adapté au cinéma et est sorti dans nos salles obscures en février dernier, Cleek vous propose de prolonger un peu plus l’aventure en vous parlant aujourd’hui du deuxième livre, La Mer Infinie, sorti en France en octobre 2014. Il y a deux mois, je vous parlais du premier tome et de son adaptation, aujourd’hui, place à la suite.

Cette saga s’achèvera avec le troisième et dernier livre, La Dernière Étoile, que nous pourrons retrouver dans nos librairies ou bien sur Amazon le 26 mai prochain. Vous pouvez d’ailleurs le pré-commander dès maintenant au prix de 18,50€ avec la garantie de vous faire livrer dès le jour de sa sortie. La Mer Infinie est disponible en livraison Premium au prix de 17,90€. Place maintenant à la critique de ce second volet où nous retrouvons nos personnages principaux : Cassie, Ben, Evan, Ringer et les autres dans la suite de leurs aventures.

 

Synopsis

 

Comment débarrasser la Terre de ses sept milliards d’habitants ? Retirez aux hommes leur humanité…
Cassie Sullivan et ses compagnons ont survécu aux quatre premières vagues destructrices lancées par les Autres. Maintenant que l’espèce humaine a été presque entièrement exterminée et que la 5e Vague déferle sur la planète, le groupe se trouve face à un choix : se préparer à affronter l’hiver en espérant le retour rapide d’Evan Walker, ou se mettre en quête d’éventuels survivants avant que l’ennemi ne referme sur eux son impitoyable piège.
Personne ne peut prédire à quels abîmes de cruauté les Autres sont prêts à s’abaisser, ni à quelles hauteurs l’humanité saura se hisser. La bataille finale ne fait que commencer…
Ils connaissent notre manière de penser.
Ils savent comment nous exterminer.
Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.
Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir.

Première partie

 

cleek_image_livres_la_mer_infinie_1

 

Les choses se corsent de plus en plus pour notre groupe de survivants, et ce dès les premières pages. Ils se trouvent dans un hôtel miteux après leur fuite. Les rats sont partout, l’odeur de la mort règne en maître. Ils savent qu’à tout moment, les Autres peuvent les trouver, les tuer ou pire encore, les capturer. Certains d’entre eux sont blessés. Ils ne peuvent pas rester ici trop longtemps, mais ils savent que partir représente également un gros risque. Ringer part donc seule en éclaireur. Teacup la suit sans qu’elle le sache. Ben est mal en point, sa blessure s’aggrave et le fait que Ringer soit partie seule le ronge de l’intérieur. Et c’est là qu’Evan pointe enfin le bout de son nez. Lui aussi est en piteux état. Les retrouvailles entre lui et Cassie ne seront que de courtes durées. Une jeune fille de l’âge de Nuggets, Megan, cette même Megan que le frère de Cassie avait rencontré dans le bus dans le premier tome, fait son apparition dans l’hôtel. Evan explique qu’il faut se méfier, car les Autres utilisent les plus jeunes enfants pour en faire des bombes. Cassie tente alors le tout pour le tout et retire le dispositif qui se trouve au fond de la gorge de la petite.
Lorsque Evan était à la recherche de Cassie, toujours dans le but de tenir la promesse qu’il lui avait fait – la retrouver en vie coûte que coûte, il est tombé sur un autre Silencieux, ou plutôt une Silencieuse qu’il avait déjà rencontré alors qu’ils venaient à peine tous deux de se « réveiller ». Alors que l’explosion du camp avait causé à Evan maintes blessures, elle le soigne et s’occupe de lui. Il reprend des forces sans perdre son objectif de vu mais doit se débarrasser d’elle. Faible, il n’arrive pas à la tuer, encore moins à la semer. Elle comprend vite qu’il est amoureux d’une humaine. Elle arrive donc quelques temps après Evan et traque les humains. Evan se sacrifie, une nouvelle fois pour permettre à Cassie et aux autres de s’échapper, et c’est là que la seconde partie du livre commence et s’ouvre sur Ringer.

Deuxième partie

 

cleek_images_livres_la_mer_infinie_ringer

 

Ringer a été capturée par Vosh et ses hommes. Retour à la case départ pour elle, de nouveau de cette blouse blanche des nouveaux, en passant évidemment par la case Wonderland où les Autres peuvent connaître tous ses secrets et toutes ses pensées les plus enfouies. Elle se demande toujours si Teacup est en vie, partant du principe que oui, car c’est le seul moyen de pression qu’a Vosh sur elle. Les Autres vont faire d’elle une hybride. Mi-humaine, mi-extraterrestre. Elle restera pendant des semaines alitée dans un lit d’hôpital. Elle rencontrera alors Razor, un aide-soignant qui lui apportera ses repas – qu’elle refuse. Il l’aidera à passer le temps, discutant avec elle et jouant aux échecs. Il invente même un jeu, l’échec ball au travers duquel ils vont communiquer discrètement avec un code.

Une vraie relation s’installe entre Razor et elle, bien qu’il ne croyait pas un traître mot de ce qu’elle pouvait raconter au début. Alors qu’elle devient plus forte physiquement, Ringer passe à l’attaque et tue le docteur Claire. Elle part libérer Teacup avec l’aide de Razor. Ils s’envolent alors ensemble dans un hélicoptère. Pourchassés, Razor et Teacup sautent en parachute pendant que Ringer reste dans le véhicule. Elle pense alors que Razor a toute confiance en elle, jusqu’à ce qu’elle comprenne qu’il s’agissait en fin de compte d’un plan rudement bien monté par Vosh. Il devait la tester, savoir de quoi elle était capable. Bien que Razor ait été un instrument aux mains de Vosh, il n’en reste pas moins amoureux de Ringer et se sacrifiera pour elle afin qu’elle puisse se venger et s’échapper avec Teacup.

 

Que faut-il penser de ce livre ?

 

En général quand un livre me plaît vraiment, je mets à peine une journée à le terminer. Ici, j’ai commencé ma lecture en février, pour le terminer fin mars. Des moments d’ennui trop fréquents et des personnages qui tournent parfois en rond ont freiné ma motivation de terminer ce second tome. On ne cesse de le répéter concernant la série The Walking Dead par exemple, et c’est un conseil valable pour tout et tout le monde : arrêtez de vous séparer nom d’un chien ! Ça ne donne jamais rien de bon !

Au niveau de l’écriture, on oublie totalement dans La Mer Infinie que l’héroïne est Cassie Sullivan, totalement éclipsée par Ringer. Un gros point faible selon moi, bien que développer Ringer soit une bonne idée, on en apprend plus sur ce personnage. Une nouvelle fois, Evan et Cassie se retrouvent séparés l’un de l’autre. ATTENTION SPOILER ! Ils se retrouvent quand même à la fin. Ben est presque inexistant à partir de la centième page alors qu’il était un personnage central dans La 5ème Vague. Déçue donc de ce second tome, en espérant que La Dernière Étoile remonte un peu le niveau. Réponse le 26 mai.

 

Hardware
@__Macky_

Rédactrice en chef passionnée, pas vraiment passionnante mais ultra chiante !

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Hardware