Ciné Séries

11.22.63 : la nouvelle adaptation série de Stephen King

11.22.63 : la nouvelle adaptation série de Stephen King

Voyageons dans le temps avec 11.22.63

 

Je ne le répéterai jamais assez, nous vivons dans une époque magnifique concernant les séries. Elles sont nombreuses, géniales, exaltantes. Elles nous tiennent en haleine et rythment nos semaines au fil des épisodes. Que de poésie aujourd’hui, car nous allons parler d’une série qui ne laissera personne indifférent. De plus en plus, certains acteurs de grands écrans se glissent petit à petit dans de nouvelles séries. On peut évidemment citer comme exemple True Detective avec des acteurs comme Colin Farrell, Matthew McConaughey, Woody Harrelson ou bien encore Rachel McAdams : oui, un sacré casting !

Cette semaine, c’est James Franco qui rafle tout dans la nouvelle série adaptée de l’oeuvre de Stephen King, 11.22.63. Elle est constituée de 8 épisodes d’une heure, une heure trente concernant le pilote, et a été diffusée pour la première fois le 15 février 2016 sur la plateforme de vidéo à la demande Hulu puis au Canada le 17 février dernier sur la chaîne Super Channel. Pour information, cette mini-série se dote tout de même de la note de 8,9/10 sur le célèbre site IMDb. Alors, à quoi la série 11.22.63 tient-elle son succès ?

 

Enfin une bonne adaptation télévisée ?

 

À cette question, je serais tentée de répondre oui. Aimant beaucoup l’écriture de Stephen King, je vais malheureusement souvent de déception en déception lorsque je décide de regarder une adaptation cinématographique (pas toutes, attention) ou bien ses adaptations télévisées. Parce que bon, sans se mentir, si Under The Dome nous a fait miroiter monts et merveilles pendant la première saison, la série s’est très vite épuisée et a démystifié l’oeuvre originale, malgré un début fort prometteur. Pourtant, Stephen King enfile très souvent le rôle du producteur. Loin de moi l’idée de dire qu’il n’est pas doué, disons plutôt que c’est le petit écran qui ne rend pas hommage à ses livres.

Pour être honnête, si je me suis décidée à regarder cette nouvelle série, c’est uniquement pour James Franco. Pas tant pour son physique, mais parce que je l’ai aimé dans tous les rôles qu’il a incarnés à l’écran. Son meilleur ami étant Seth Rogen et adorant leurs humours, je ne pouvais pas passer à côté de 11.22.63. Surprise, cette série est palpitante, originale, pleine de rebondissements et de suspens. Vous allez vous demander s’il va réussir à remplir sa mission, si tout ce qu’il fait aura bel et bien un impact sur le présent et le futur. Attendez, je vais peut-être trop vite en besogne. Parlons donc de l’histoire.

 

cleek_image_cineserie_11.22.63_1

 

Et c’est un scénario original ! /o/

 

Promis, pas de spoil. Il n’y aura ici que les grandes lignes et aucune explication concise du pourquoi du comment il y a une faille temporelle. OUI ! Une faille temporelle, dans un dinner. Si vous n’avez pas lu cet article, je pense qu’à la fin vous allez faire chauffer votre PC et regarder tous les épisodes d’une traite. Je vous répète qu’il s’agit d’environ 8h30 de visionnage. Si vous voulez vous faire un marathon, et que comme moi vous avez la grippe, voilà de quoi vous occuper. Bref, c’est parti pour le synopsis.

Jake Epping, a.k.a James Franco, est un professeur d’anglais résidant dans la ville de Lisbon Falls dans le Maine, aux États-Unis. Alors qu’il vient de divorcer, il mange souvent dans le dinner de Al Templeton. Un soir alors qu’il y mange, Al fait un malaise. Jake décide donc de le ramener chez lui et apprend que ce dernier a un cancer du poumon et qu’il ne lui reste plus que très peu de temps à vivre. Lorsqu’il retourne au dinner, Al demande à Jake d’aller dans son local, à l’arrière du restaurant. Et c’est là que Jake se retrouve au même endroit, mais bien des années auparavant, en 1963, bien qu’il ne le comprenne pas tout de suite. C’est Al qui lui explique à son retour ce qu’il en est. En effet, ce local est une faille temporelle. Grâce à elle, il se trouve alors au même endroit, là où se trouve actuellement le dinner, mais en novembre 1963, le 22 plus précisément. Il peut se passer deux jours, deux ans ou bien encore 20 ans dans les années 60, seulement deux minutes se seront écoulées dans le présent, ou dans le futur, à vous de voir. S’il revient dans le présent, il devra recommencer au même endroit et à la même date. Pourquoi ? On ne sait pas.

Al va mourir, et s’il passait du temps dans le passé c’est pour une raison très précise. En effet, il a tenté par tous les moyens d’empêcher l’assassinat de John F. Kennedy. Ayant tenté à plusieurs reprises et revenant donc dans le présent, il a appris qu’il avait un cancer et n’a donc pas pu retourner en 1963 pour terminer sa mission. C’est là que Jake rentre en ligne de compte. Il doit le faire à sa place. Selon Al, sauver Kennedy permettrait de changer le cours de l’Histoire et donc le présent et le futur, évitant alors la guerre du Viêt Nam et toutes ses conséquences néfastes qui ont surgi dans les années 70.

Puisque trop d’informations tuent l’information, Al et Jake se disputent et ce dernier rentre chez lui expliquant qu’il ne peut pas faire cela, ne sachant pas s’il en a seulement envie. Au matin, il retourne chez Al et le découvre alors mort. Puisqu’il s’agit de la dernière volonté de son ami, Jake part donc en 1963 pour tenter d’honorer la requête qui lui a été faite.

 

cleek_image_cineseries_11.22.36_2

 

On en veut toujours plus

 

Voilà en quelques lignes la trame principale de la série. Vous en apprendrez beaucoup au fil de tous les épisodes. Vous aurez énormément de questions d’entrée de jeu. Allez, petit spoil, le passé se rebelle toujours et se bat contre les actions qui vont l’amener à être modifié et ça, c’est un détail non négligeable qui va vous faire raisonner différemment. Vous allez essayer de comprendre comment fonctionne le passé et ainsi prédire les choses. Un peu comme un jeu de stratégie, vous allez tout faire pour éviter de faire un faux pas, comme si vous étiez le personnage principal, Jake Epping.

11.22.63, une série à regarder de toute urgence.

 

 

Ciné Séries
@__Macky_

Rédactrice en chef passionnée, pas vraiment passionnante mais ultra chiante !

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Ciné Séries