Chroniques

Des Cleek et des claques – Les films pour l’année 2016

Des Cleek et des claques – Les films pour l’année 2016

Des Cleek et des claques : les films plus les attendus de 2016

 

Chez Cleek, nous sommes des passionnés, aux passions différentes. Cependant, si nous avons bien une chose en commun (parmi tant d’autres), c’est notre amour pour l’univers Geek au sens très large du terme. Jeux vidéo, films, séries, romans, comics, mangas, technologie et j’en passe. C’est avec cette passion commune que nous avons décidé il y a quelques temps maintenant de vous proposer une série d’articles un peu particulière, « Des Cleek et des claques » afin de partager avec vous nos avis sur certaines thématiques.

Pour rappel, nous avions abordé avec vous ces jeux que nous prenons plaisir à regarder #1 et #2 puis ces jeux vidéo spécial Halloween et plus récemment ces films qui nous ont fait peur. Il y a deux semaines, nous vous avions préparé un article spécial manga. Vous pouvez d’ailleurs retrouver deux autres de nos articles, avec nos personnages de jeux préférés. Voici le premier opus juste ici et le second juste là. Aujourd’hui et après avoir parlé des meilleurs films de l’année passée, nous allons explorer les sorties cinéma les plus attendues de 2016.

 

Lucile « Macky » : Herman : Divergente 3 – Allegiant 

 

Macky

 

Le 9 mars prochain sortira dans nos salles obscures Divergente 3 : Allegiant ou en français Divergente 3 : Au delà du mur. Il s’agira donc comme son nom l’indique du troisième épisode de la saga, mais pas le dernier. En effet, ce film reprendra la première partie du troisième et dernier tome de la série écrite par l’auteur Veronica Roth. Pour avoir le mot de la fin, il faudra donc attendre 2017 pour voir enfin l’accomplissement de la tétralogie sur grand écran. C’est avec une grande impatience que j’attends de découvrir la suite des aventures de Tris et Tobias, d’autant plus que cette saga a quelque peu bercé mon adolescence, parmi tant d’autres. Dans un précédent article, j’avais comparé avec vous ces livres et ces films à succès. Je m’attellerai dès sa sortie à un article dans le même genre car j’ai vraiment, vraiment hâte de voir comment les scénaristes et producteurs vont adapter ce troisième tome, au vu de tout ce qu’il s’y passe.

Ce dernier a été d’ailleurs très perturbant sur bien des points, plus encore que la fin du dernier tome de la série Hunger Games pour ceux qui l’ont lu. C’est pour vous dire comme j’attends certaines scènes mais plus encore, le dénouement… Un peu maso sur les bords, oui. Je me demande surtout si les scénaristes vont nous proposer une fin alternative au livre ou bien s’ils vont y rester fidèles. D’autres films prévus pour 2016 sont également très attendus comme vous allez le voir dans la suite de cet article. C’est une année parfaite pour les geek, encore plus que 2015. Mais Divergente 3 : Allegiant est un film qui me tient particulièrement à cœur et que j’attends avec une impatience certaine au vu de tout ce que j’ai dit plus haut. Je vous laisse maintenant avec le trailer le plus récent posté sur la chaîne YouTube The Divergent Series le 13 novembre dernier :

 

 

Siegfried « Moyocoyani » Wurtz : The Revenant   

 

 

Moyocoyani

 

Je vous détaillais déjà mon attente de Batman v Superman : Dawn of Justice et High-Rise dans Hype Review, mais il y un film dont je ne pouvais vous parler parce qu’il était déjà sorti aux États-Unis, et que mon dégoût profond pour les nominations aux Oscars cette année (Bridge of Spies, Spotlight, The Martian, The Big Short, sérieusement ??) m’encourage d’autant plus vivement à espérer : The Revenant, d’Alejandro González Iñárritu.

Tout m’y paraît prometteur, à commencer par les mains par lesquelles le projet était passé avant d’échoir à Iñarritu et DiCaprio : Park-Chan Wook et Samuel L. Jackson, John Hillcoat et Christian Bale, excusez du peu ! Le réalisateur mexicain me paraît d’ailleurs avoir entamé avec Birdman l’époque la plus stimulante de sa filmographie par une ambition affichée qu’on aurait été assez en peine de deviner à ses films précédents, même Babel  ; époque caractérisée par une toute-puissance de la sidération visuelle, pour accentuer la force de la narration plutôt que d’y renoncer. Il tire ainsi le meilleur du légendaire chef op’ Emmanuel Lubezki, l’un des deux ou trois meilleurs du cinéma contemporain, qui avait toujours été associé jusque-là au travail de… Terrence Malick.

Qu’il ait eu le goût d’y faire jouer pas moins que Tom Hardy et DiCaprio, qui depuis Aviator affiche une ambition de jeu à laquelle on ne connaît pas d’équivalent, et de faire revenir à la composition l’excellent Ryūichi Sakamoto ne fait qu’ajouter à l’évidence : on lui donnerait l’oscar les yeux fermés, par confiance mais aussi par peur de n’être pas invinciblement transfiguré.

L’année 2016 s’annonçant incomparablement riche, ne serait-ce que par le retour synchrone de tant de grands réalisateurs, il est aussi impossible de ne pas accorder quelques mentions honorifiques qu’il est difficile d’en limiter la liste : Silence (Martin Scorsese), Hail Caesar ! (frères Coen), Assassin’s Creed (Justin Kurzel), Live by Night (Ben Affleck), Weightless (Terrence Malick), Doctor Strange (Scott Derickson), Snowden (Oliver Stone), Julieta (Pedro Almodovar), Blade Runner 2 (Denis Villeneuve), Juste la fin du monde et The Life and Death of John F. Donovan (Xavier Dolan).

 

 

David « Niks » Chaillou  : Les suites de films nuls

 

avatar-cleek-niks_21-250x300

 

En étudiant un petit peu ce que 2016 nous réservait niveau films, je me suis rendu compte qu’assez peu de choses m’alléchaient. À dire vrai, même les adaptations de comics m’ont laissé sur ma faim dernièrement et je suis dubitatif à l’idée de voir Suicide Squad, Batman v Superman ou les nouveaux X-men. Avec toute la hype générée autour de Deadpool, j’ai même peur d’en être déçu si l’adaptation n’est pas aussi « adulte » que les bandes-annonces le suggèrent.

Alors quitte à être déçu, autant l’être totalement et se mettre à attendre avec avidité les futurs étrons qui ne manqueront pas de me faire perdre un peu plus foi en l’humanité, et de ce côté-là, on peut dire que 2016 va sans doute être une année exceptionnelle ! Et sans même jeter un œil au script, on peut regarder directement les suites de film qui promettent énormément.

Et on commence très fort avec la « suite » de Cloverfield ! 10 Cloverfield lane est un film de science-fiction prévu pour le 16 mars 2016 et si j’inclus ce film ici, c’est parce que l’histoire de ce dernier est déjà incroyablement puante. Le scénario du long-métrage n’avait au départ absolument aucun rapport avec le film en vue subjective proposée en 2008 mais en voyant que le film ne ferait pas assez de revenus (même s’il n’a coûté que 5 millions de dollars, autrement dit rien pour Hollywood), les producteurs ont décidé de rajouter deux ou trois scènes au montage ainsi que quelque modifications au scénario pour en faire une suite de Cloverfield et alimenter le buzz ! Ça promet ! Source

Et on enchaîne avec une autre grosse licence puisque le prochain Âge de Glace est déjà en préparation (prévu pour le 13 juillet 2016) ! On continue à tirer un maximum de fric possible avec Scrat et son gland en envoyant nos héros poilus… dans l’espace, eh oui, ces gens n’ont aucune limite. Alors que j’avais été très déçu du dernier Âge de Glace, cet opus est bien parti pour continuer d’enfoncer la série.

 

cleek-image_cinema_dcedc_adg5

« Hey les gars, on peut tenter les jeux vidéo pour le 6, on a encore jamais fait ! »

 

Et enfin on parlera rapidement de Brice 3 prévu pour le 19 octobre 2016 (ne vous demandez pas si le 2 est déjà sorti, Brice l’a cassé…). Même si le personnage est devenu culte pour notre génération avec ses sketchs très connus, le premier film n’en restait pas moins incroyablement creux et forcé. On espère que le 2/3 en sera de même. Ne vous inquiétez pas, Hollywood a encore plein de possibilités pour nous décevoir avec également un bon nombre d’adaptations de jeux vidéos. Parmi eux, on notera Assassin’s Creed, Warcraft ou même Ratchet (de la licence Ratchet et Clank). J’aurai davantage de hype pour ces projets et j’espère que le résultat sera à la hauteur de ces jeux.

 

Roxane « Lenvy » Saint-Anne : Ave César !

lenvy-250x300

 

Je consultais d’un œil blasé les sorties à venir de 2016 – éprouvant quelques difficultés à saluer d’un réel enthousiasme la suite de l’œuvre, au cinéma, de J.K Rowling avec Les Animaux fantastiques, le nouveau film de Martin Scorsese, sobrement intitulé Silence, ou même une collaboration entre Noémie Lvovsky et Mathieu Amalric dans Demain et tous les autres jours – lorsqu’un nom a soudainement attiré mon attention. Drames hollywoodiens et biopics bien léchés, préparez-vous à vous effacer devant le retour des maîtres du cynisme et de l’ironie, j’ai bien sûr nommé les Frères Coen.

Nous avions déjà, chez Cleek, consacré une rétrospective en deux parties avec les films The Big Lebowski et No Country For Old Men, alors autant dire que l’on attend avec une délicieuse impatience le nouvel opus des frères terribles, qui épinglera le monde impitoyable d’Hollywood dans une explosion, à n’en pas douter, de situations absurdes et de personnages névrosés à souhait.

Sortie imminente d’Ave César puisque le film sortira le 17 février au cinéma, soit près de trois ans après le dernier long-métrage des frères Coen en date, Inside Llewyn Davis. Le film comptera, au générique, les noms de George Clooney, Josh Brolin, Channing Tatum et Scarlett Johansson pour une satire que l’on espère inoubliable de ceux qui ont décidé de faire de la comédie leur gagne-pain préféré. Un sujet tout trouvé pour les frères Coen, donc, dont le nom comporte autant de lettres que le mot « hâte ». Coïncidence ? Je ne pense pas.

 

 

Chroniques

Plus Chroniques