Chroniques

Le Poro King : stats et ressentis de la Cleek

Le Poro King : stats et ressentis de la Cleek

Quand la Cleek joue au Poro King

 

Le mode de jeu « Poro King » a fait son grand retour sur League of Legends le 10 décembre dernier. Le concept est simple : vous vous retrouverez sur l’Abîme Hurlant, soit la map de l’ARAM (All Random All Mid) et vous faîtes vos picks et vos bans comme en normale mode Draft. Vous choisissez donc votre personnage et vous jouez avec deux sorts d’invocateur : La Boule de Neige, ou Jet de Poro et Au roi. Le but est d’invoquer le roi des Poros avant l’équipe adverse. Pour cela il vous faut toucher dix fois vos ennemis à l’aide de vos boules de neige. Une fois cela fait, le roi des Poros apparaît et vous aide. Il tank, soigne les alliés tout en blessant les ennemis et accessoirement, prend beaucoup de place sur la map.

Chez Cleek, nous sommes tous ou presque des joueurs de League of Legends. Casuals, hardcore gamers, nos niveaux ne se valent pas, évidemment, mais après nos heures de travail sur le site, nous aimons nous retrouver et jouer ensemble. À l’occasion du come back du Poro King, nous avons décidé de joindre l’utile à l’agréable en jouant, tout en vous proposant par la suite un article. Un peu dans le style de notre série « Des Cleek et des claques », nous vous parlerons de nos sentiments quant à ce mode de jeu, des personnages avec lesquels nous avons pris le plus de plaisir à jouer, des compos les plus optimales, les personnages contre lesquels nous avons détesté jouer, et nous vous ferons également quelques statistiques car oui, nous avons pris des notes !

 

Lucile « Macky » Herman

 

macky

 

C’est avec une impatience assez certaine que bon nombre d’entre nous attendions le Poro King. Bien qu’il ne soit pas le préféré de tous, loin de là, nous avons quelque peu « campé » League of Legends depuis la sortie de ce mode. Pour ma part, ce n’est pas tant le mode de jeu qui m’a réellement fait accrocher mais plus le fait d’être avec les copains et les copines ! Nous avons passé de très bons moments à jouer tous ensemble, à 5 ou à 10 quand nous étions vraiment nombreux. D’autant plus qu’à force, nous connaissons les personnages et la façon de jouer de nos compagnons, alors forcément au moment des bans, on se marrait bien.

J’ai sorti Miss Fortune les trois quart du temps pour plusieurs raisons : déjà, elle est super fun à jouer, elle a un méchant combo avec tous les autres personnages pratiquement, elle est totalement broken et fait des petits trous à la Gainsbourg. Au niveau des bans, je préférais enlever Darius, Yasuo et Illaoi (parce que c’est quand même une vraie plaie ce truc !!). J’aurai aimé en ban plein d’autres : Fizz, Yi, Kata, Galio etc. Par contre, lorsque nous avions un peu de chance et que nos personnages étaient open, nous réalisions de beaux combos avec le Galio de Razor, ma Miss Fortune, la Orianna de Lenvy et la Katarina de Caduce ou bien de Sleepy. Vivement la sortie du prochain mode !

 

cleek_image_culture_geek_poro_mf

 

Laurianne « Caduce » Angeon

 

caduce

 

Le principe de la Poro King est fun, et le fait de pouvoir choisir son personnage suffisait pour moi à rendre l’expérience intéressante. Après avoir essayé différents personnages tels que Sona (rip les potions de mana), Corki (« Caduce, le paqueeet ! ») ou encore Katarina (face à tous les cc du monde et de l’univers) j’ai choisi ensuite de partir sur Wukong.

Je vous explique la stratégie d’ensemble : il est toujours préférable d’avoir un tank dans cette histoire, et un ou plusieurs engages, ça n’est jamais de trop, qui plus est dans un mode de jeu aussi agressif que le Poro King. Le pick Wukong, un peu par défaut au départ, s’est révélé être un choix très fun. L’idée, c’est de vendre à votre équipe que « T’en fais pas, je fais le tank ». Une fois paré de votre bravoure et d’un charisme à toute épreuve, vous attendez tranquillement que vos squishy de coéquipiers laissent parler leur poke, juste assez pour baisser la vie d’un adversaire au plus bas. Une fois cela fait, vous n’avez plus qu’à boule de neige sur ledit adversaire, et de l’achever avec votre Q. Premier sang, en général, et bien d’autres par la suite, vous permettront d’acheter votre triforce (ou autre, selon affinité) pour ensuite partir vers la terre ô combien promise de la Warmog et des ses autres copines tanky. Le pick de Wukong vous permettra donc de faire des assassinats efficaces (quoi ? un K quoi ? un KS ?!), des petites feintes avec votre leurre, ainsi qu’une bonne dose de CC avec votre ulti. Victory !

Côté ban : Aïoli (si, la nouvelle là), Galio, et Garen. Les combos ? un Galio + une MF, comme ça, même plus besoin de viser pour votre ulti ! J’ajouterai qu’il faut prendre garde à Malzahar, un perso redoutable entre de bonnes mains !

 

cleek_images_jeux_video_wukong

 

Laurent « Sleepy » Boyer

 

avatar cleek sleepy

 

Ah le Poro King, ou comment geeker sans relâche. Il faut dire qu’il n’y a pas grand chose de plus drôles que d’entendre les poros s’écraser de part et d’autre de la map, et le mode Poro King permet aussi de se retrouver entre amis loin de la stressante Faille de l’Invocateur. Rien que pour cela, je mets ce mode de jeu dans mes favoris, mais seulement pour ça, c’est il est vrai que seul, il ne m’aurait absolument pas attiré… mais avec la Cleek, tout est différent !

Le plus drôle à sûrement été les picks et bans : malheureusement ce mode a une règle claire, l’équipe avec un tank, ou des contrôles gagne. Mais je ne joue pas pour gagner, je joue pour m’amuser, voilà pourquoi j’ai essayé des personnages que j’apprécie énormément sur la faille, comme Jinx (l’attaque speed sur ce mode est OP), Nidalee (des lances qui font des trous), Miss Fortune parfois, mais je n’avais pas trouvé de coup de cœur. C’est alors que ce mode m’a vu spammer Katarina ! Parlons rapidement de la  belle assassin : Katarina était ma favorite, pourquoi ? Parce que le skin Sucre d’Orge est à croquer, et que Katarina est connue pour faire énormément de dégâts. Malheureusement dans ce mode, une Katarina est inutile jusqu’à son niveau 6, pour ne pas dire un boulet qui se fait instantanément tuer et offre à la team adverse le first blood, et si vous avez mon talent, le premier roi des Poros. Vous aurez également besoin d’une team capable de subir un team fight sans vous, de tanker les cc pour vous laissez gambader (comme un Wukong par exemple), et qui est mentalement prête à vous voir ramasser les miettes. Mais une fois le niveau 6 atteint, c’est un monstre que vous tenez entre vos doigts, et le pentakill est à portée de main (pentakill qui m’a permis d’avoir le respect éternel des membres de la rédaction). Cependant, Katarina est perma ban (et je ne le comprendrai jamais). Le peu de fois où vous aurez de la chance de la sortir, ce sera lorsque l’ennemi aura eu face à lui, lors d’une game précédente, Illinoi (sisi), Garen et Yasuo (mes bans favoris) ou en promettant à une amie de ne pas ban sa Miss Fortune si Katarina n’était pas ban (merci Macky).

Niveau Combo : Le combo MF+Galio+Katarina est meurtrier, en effet, et si par chance, certains ennemis échappent à l’ultime de Miss Fortune et survivent à l’ulti de Galio, Katarina s’occupera de ne pas laisser de survivants. Et si vous êtes fatigués, ou malades, alors sortez un Garen, il vous garantira la victoire sans prise de tête.

 

cleek_image_jeux_video_katarina

 

 

Vincent « Jeed » Eloy

 

avatar cleek Jeed

 

Le Poro-King est un mode vraiment sympa. Outre le fait que l’on puisse utiliser des êtres vivants pour infliger 100 points de dégâts bruts, ce mode de jeu est ultra-fun, et m’a rappelé une partie de Smash Bros tellement il est chaotique. C’est, au final, une version plus nerveuse encore du mode Aram, et c’est dans cette optique qu’on y va : ON VEUT TAPER P****N !!! Il faut donc choisir notre champion en fonction de cette perspective.

Mon pool a été assez réduit, et mes choix redondants, il me fallait des champions avec beaucoup de PV, avec des dégâts en fonction des PV Max de mes cibles. J’ai commencé par mon fameux Mundo AP, qui n’a d’AP que le Liandry, mais qui permet de coller de bonnes baffes assez souvent. Mais ce choix ne m’apportait pas encore la satisfaction escomptée, j’ai alors tenté de jouer Hyper Carry Ap, pour One Shot avec un seul bouton, je pense que vous savez de qui je parle. En effet, Veigar n’était pas un mauvais choix, tout du moins au début, car la majorité des adversaires rencontrés sortaient seulement des Tanks ou des Offtanks : ma seule utilité était de poser des cages, j’ai abandonné l’idée très vite.

En dernier recours, j’ai tenté de ressortir mon vieux main musicien, ma douce Sona, qui me fut très utile dans les parties en Early, équipée de sa fameuse brillance. Mais elle était trop squishy, ce qui me fit perdre espoir quant au choix du champion parfait pour ce mode. C’est alors que j’aperçus dans un coin de mon écran que j’avais assez de pi pour acheter Illaoi, ce nouveau champion très  « YAMETE KUDASAÏ ». J’entrepris donc une nouvelle game pour tester ledit personnage. Ce fut alors l’extase la plus totale. Je pouvais tout faire, dont rush 1V5, faire des kills sans mourir, ou alors en donnant des Ace à mes coéquipiers : c’était comme dans un rêve.

 

« Je vais bouffer ton âme comme un vulgaire chocapic ».

Les parties en général étaient toutes très fun, sauf quand quelqu’un refusait de se prêter au jeu, et insultait l’ensemble des joueurs présents sur la map car certains feedaient, ou arboraient fièrement leur baguette. Le monde est ainsi fait.  Pour le reste, étant donné que l’important était de s’amuser, tous les combos les plus fous étaient possibles, en passant par le Nunu + Galio + Fiddle, et bien d’autres. C’est tout pour moi !

 

 

Les statistiques de la Cleek

 

cleek_image_culture_geek_poro

 

Chroniques

Plus Chroniques