Esport

2015 League of Legends World Championship

2015 League of Legends World Championship

2015 League of Legends World Championship

SK Telecom T1 champions du monde par deux fois !

Les Championnats du monde de League of Legends, le 2015 League of Legends World Championship, sont terminés et c’est un événement auquel Cleek a participé. Alors via les Team to Worlds, cet article et d’autres par la suite, il vous a été possible de suivre l’actualité d’un des plus grands tournois eSport de l’année qui en prime s’est en partie passé en France. Vous pourrez retrouver dans cet article les groupes avec une mise a jour régulière, les différents plannings, un par semaine de compétition, et surtout une présentation de l’événement.

Le point sur l’organisation des Worlds 2015

Jeudi 1er octobre débutait la très attendue compétition mondiale du jeu League of Legends, sous le titre de 2015 League of Legends World Championship. Les phases de poules, actuellement en cours, se déroulent à Paris, au Dock Pullman, et les prochaines étapes de la compétition (les quarts de finale, la demie-finale et la finale) se dérouleront respectivement à Londres, Bruxelles et Berlin, dans un grand tour des grandes capitales européennes. Pour rappel, l’année et l’édition précédente des Worlds avaient, elles, ancré le cadre de la compétition en Asie, et nous étions passés par Taïwan, Singapour, puis Busan et Séoul, en Corée du Sud. Cleek a organisé pour l’évènement cet article récapitulatif, un live-tweet des matches et même l’envoi, sur place, à Paris et Bruxelles de vos fidèles rédacteurs. Mais nous allons nous intéresser dans les lignes qui vont suivre non pas au jeu et à l’affrontement des équipes à proprement parler, mais plutôt de l’organisation de ce mondial par Riot.

L’édition 2014 du championnat avait déjà été une belle réussite et il fallait non seulement rebondir mais aussi faire encore mieux que l’année précédente. Il est trop tôt pour faire le bilan de cette édition 2015, mais force est de constater que les organisateurs du tournoi ont réussi à placer la barre très haut. Dans le contexte survolté d’une compétition particulièrement pleine de surprises cette année, c’est avec grand plaisir que l’on retrouve chaque après-midi le stream live les jours de compétition. Est-ce parce que ce début de mondial se déroule à Paris ? Il se dégage de ces premiers jours un parfum décidément particulier. Le public français, tout d’abord, est le premier acteur de la réussite de ces Worlds, dans une ambiance chaleureuse, passionnée et bon enfant qui force le respect quand on la mesure à la capacité plutôt modeste du Dock Pullman (1200 places). Les français crient, applaudissent, tremblent pour leurs favoris et font réellement vibrer la scène parisienne, dans un spectacle qui sollicite autant le coeur, les yeux et les oreilles des spectateurs du stream. Les organisateurs et les joueurs eux-mêmes sont les premiers à interagir avec ce public, il n’y a qu’à le voir scander les noms de sOAZ ou de Yellowstar, souvent interviewés par Sjokz, pour s’en convaincre.

Autre élément de la compétition particulièrement réussi cette année, l’équipe anglophone d’analystes et de commentateurs se démarque, tant dans son organisation que dans la pertinence de la vision du jeu qu’ils apportent. Difficile de décoller les yeux de l’écran ou d’aller faire autre chose entre deux parties tant les analyses font désormais partie intégrante de cette expérience des Worlds. On mentionnera tout particulièrement DoA, qui a su apporter une analyse in-game claire et décortiquant avec une efficacité redoutable les stratégies à l’œuvre de chaque équipe. Krepo, également, est un atout, dans sa capacité à décrypter les subtils rapports de force propres à la botlane. Analystes et commentateurs sont venus extrêmement préparés, et à chaque instant, le spectateur peut bénéficier d’une analyse aussi bien rétroactive que proactive. Rivalités entre équipes, mise en contexte, performance de joueurs, champions joués, classement des équipes dans leur ligues respectives, stratégies de picks et bans, points forts et faibles, l’apport informationnel autour de chaque partie est tout simplement gargantuesque. Et avec une tendance marquée aux pronostics, qui rappelle à quel point l’esport s’appréhende par le prisme du commentaire sportif traditionnel, on peut dire que chaque partie s’articule de façon fouillée, autant autour de ce qui s’est passé, de ce qui se passe actuellement, et de ce qui pourrait se passer dans l’avenir immédiat de la compétition. La tâche n’a jamais été simple, et il faut saluer les talents et la pertinence des analyses d’une équipe qui n’hésite pas à inviter des joueurs tels que Tabe afin de nous faire profiter de leur expertise.

De façon générale, la mécanique de ce mondial reste extrêmement bien huilée, et l’on se surprend à regarder les 6 parties quotidiennes avec beaucoup de plaisir et sans une once d’ennui. Riot – l’expérience des années et des multiples mondiaux précédents aidant – maîtrise de toute évidence le tempo de la compétition qui s’orchestre devant nous avec une fluidité  accrue. Il faut dire que ces Worlds, regardés à travers le monde par un public toujours plus important, ne sont rien de moins que la vitrine du jeu lui-même et de l’esport en général. Le soin apporté au cast, à l’analyse et à l’organisation elle-même témoignent d’intérêts bien compris de la part de la corporation, mais aussi d’un certain amour du jeu partagé avec le public. Seul point noir, peut-être, jusqu’à maintenant (mis à part un Dock Pullman presque intimiste dans le nombre de places qu’il propose par rapport à l’ampleur de la compétition) : le manque de sérieux avec lequel les commentateurs ont animé la première partie, lors de la première semaine, entre les SKT, grands favoris, et les outsiders, les Bangkok Titans, qui auraient mérité un peu plus de retenue. Et vous, quelle est votre expérience de la compétition jusqu’à maintenant ?

 

cleek_image_epsort_2015-lol-wc

 

Présentation de la compétition

Le 2015 League of Legends Worlds Championship est un tournoi en deux phases. Tout d’abord quatre phases de poules de quatre équipes où chacune d’entre elle affrontera les autres par deux fois. Les deux premières équipes de chaque poule avancent en quarts de finale où un premier seed affronte obligatoirement un second seed. À partir de là, les matchs sont en trois manches gagnantes, et la première équipe à faire trois victoires accède à la suite de la compétition. Les matchs seront donc en BO5, finale comprise. Ces championnats se déroulent sur la patch 5.18 de League of Legends, MOBA de Riot Games. Les phases de poules sont jouées à Paris, au Dock Pullman (Batiment 137, 50 Avenue du Président Wilson, 93200 La Plaine Saint-Denis, France ), les quarts de finale à Londres au Wembley Arena (Arena Square, Engineers Way, London HA9 0AA, Royaume Uni), les demi finales à Bruxelles au Brussels Expo (Place de Belgique 1, 1020 Ville de Bruxelles, Belgique) et la grande finale à Berlin au Mercedez-Benz Arena (O2-Platz 1, 10243 Berlin, Allemagne).

 

2015 League of Legends World Championship

Format :
4 Poules de 4 équipes – 2 BO1 entre chaque – Tie Breaker si besoin – Seed #1 et #2 en 1/4 de finale
Quarts de finale -> Finale – Matchs en BO5

Patch : 5.18 LoL

Récompenses :
World Champion – $1,000,000 $
Second                   – $250,000 $
3ème et 4ème       – $150,000 $
5ème à 8ème         – $75,000 $
9ème à 12ème       – $45,000 $
13ème à 16ème     – $25,000 $

 

Lieux :

Dock Pullman – Paris – Poules

Wembley Arena – Londres – 1/4

 

 

 

 

 

 

Brussels Expo – Bruxelles – 1/2

Mercedez-Benz Arena – Berlin – Finale

 

 

 

 

 

 

Afin de bien présenter l’évènement, Riot Games a préparé durant l’année des reportages sur les légendes de LoL qui auraient du participer à ces championnats ; seul Uzi, la star Chinoise en est absent. Pour bien commencer, voici le premier avec Bjergsen et Faker mis en avant !

 

 

Bien entendu Riot n’a pas non plus lésiné sur la hype des Worlds. Beaucoup diront qu’elle est moins forte que l’an passé, mais c’est une touche plus européenne et moins américaine qui a été abordée avec les Pick’em et la musique sobre de Worlds Collide de Nicky Taylor :

 

 

Bracket Final

Maintenant que la compétition a atteint sa phase finale, l’arbre éliminatoire en BO5, vous pouvez retrouver tous les résultats dans une petites infographie juste en dessous !

cleek_image_esport_lolwc_2015_bracket

Phases de Poule

Les groupes ont tous été présentés un à un dans un série de quatre article nommé Team to Worlds. Dans cet article vous pourrez retrouver l’évolution des différents groupes et un classement par points, une victoire donnant un point, un défaite 0. Alors tout de suite, les standings !

 

cleek_image_esport_lolwc_2015_groupA

Groupe A

cleek_image_esport_lolwc_2015_groupB

Groupe B

cleek_image_esport_lolwc_2015_groupC

Groupe C

cleek_image_esport_lolwc_2015_groupD

Groupe D

Planning de la compétition

De la même manière qu’il vous est possible de consulter les scores en regardant les poules, il est également possible de regarder les différents match-ups 1 à 1 via la planning suivant :

cleek_image_esport_lolwc_2015_planning_demies

cleek_image_esport_lolwc_2015_planning_quarts

cleek_image_esport_lolwc_2015_planning_w2

cleek_image_esport_lolwc_2015_planning_w1Présentation des équipes et de leur composition

Dans cette partie nous vous présentons seulement la nationalité des équipes ainsi que les joueurs qui la constituent. Pour une analyse plus poussée, il vous est conseillé de regarder la série d’articles Team to Worlds.

 

 

cleek_image_esport_logo_igLigue/Pays d’origine : LPL – Chine

Joueurs :
Top        – Zzitai
Jungle   – KaKAO
Mid        – Rookie
AD          – Kid
Support – Kitties
Sub         – Time

Coach :     Mafa

 

cleek_image_esport_logo_sktLigue/Pays d’origine : LCK – Corée du Sud

Joueurs :
Top        – MaRin
Jungle   – bengi
Mid        – Faker
AD          – Bang
Support – Wolf
Sub         – Easyhoon

Coach :     KkOma

 

 

cleek_image_esport_logo_edg

Ligue/Pays d’origine : LPL – Chine

Joueurs :
Top        – Koro1
Jungle   – Clearlove
Mid        – Pawn
AD          – Deft
Support – Meiko
Sub         – AmazingJ

Coach :     Aaron

 

cleek_image_esport_logo_kooLigue/Pays d’origine : LCK – Corée du Sud

Joueurs :
Top        – Smeb
Jungle   – Hojin
Mid        – KurO
AD          – PraY
Support – GorrilA
Sub         – Wisdom

Coach :     NoFe

 

 

cleek_image_esport_logo_lgdLigue/Pays d’origine : LPL – Chine

Joueurs :
Top        – Acorn
Jungle   – TBQ
Mid        – GODV
AD          – Imp
Support – Pyl
Sub         – Flame

Coach :     FireFox

 

 

cleek_image_esport_logo_ktLigue/Pays d’origine : LCK – Corée du Sud

Joueurs :
Top        – ssumday
Jungle   – Score
Mid        – Nagne
AD          – Arrow
Support – Piccaboo
Sub         – Fixer

Coach :     Lee Ji-hoon

 

 

cleek_image_esport_logo_fncLigue/Pays d’origine : EU LCS – Europe

Joueurs :
Top        – Huni
Jungle   – Reignover
Mid        – Febiven
AD          – Rekkles
Support – YellOwStaR
Sub         – ShLaYa

Coach :     Deilor

 

 

cleek_image_esport_logo_clgLigue/Pays d’origine : NA LCS – États-Unis

Joueurs :
Top        – ZionSpartan
Jungle   – Xmithie
Mid        – Pobelter
AD          – Doublelitf
Support – Aphromoo
Sub         – HuHi

Coach :     Zikzlol

 

 

cleek_image_esport_logo_ogLigue/Pays d’origine : EU LCS – Europe

Joueurs :
Top        – sOAZ
Jungle   – Amazing
Mid        – xPeke
AD          – Niels
Support – Mithy
Sub         – Araneae

Coach :     Hermit

 

 

cleek_image_esport_logo_tsmLigue/Pays d’origine : NA LCS – États-Unis

Joueurs :
Top        – Dyrus
Jungle   – Santorin
Mid        – Bjergsen
AD          – WildTurtle
Support – Lustboy
Sub         – Aucun remplaçant

Coach :     Locodoco

 

cleek_image_esport_logo_c9Ligue/Pays d’origine : NA LCS – États-Unis

Joueurs :
Top        – Balls
Jungle   – Hai
Mid        – Incarnati0n
AD          – Sneaky
Support – LemonNation
Sub         – Aucun remplaçant

Coach :     Bubbadub

 

 

cleek_image_esport_logo_ahqLigue/Pays d’origine : LMS – Taiwan/Hong-Kong/Macau

Joueurs :
Top        – Ziv
Jungle   – Mountain
Mid        – westdoor
AD          – AN
Support – Albis
Sub         – GreenTea

Coach :     Backstairs

 

cleek_image_esport_logo_h2kLigue/Pays d’origine : EU LCS – Europe

Joueurs :
Top        – Odoamne
Jungle   – loulex
Mid        – Ryu
AD          – Hjärnan
Support – kaSing
Sub         – BetongJocke

Coach :     PR0LLY

 

cleek_image_esport_logo_fwLigue/Pays d’origine : LMS – Taiwan/Hong-Kong/Macau

Joueurs :
Top        – Steak
Jungle   – Karsa
Mid        – Maple
AD          – NL
Support – SwordArt
Sub         – KKramer

Coach :     Fluidwind

 

cleek_image_esport_logo_pngLigue/Pays d’origine : CBLOL- Brésil

Joueurs :
Top        – Mylon
Jungle   – SirT
Mid        – Kami
AD          – brTT
Support – Dioud
Sub         – PAADA

Coach :     MiT

 

 

cleek_image_esport_logo_bktLigue/Pays d’origine : GPL – Asie du sud est

Joueurs :
Top        – WarL0cK
Jungle   – 007x
Mid        – G4
AD          – Lloyd
Support – Moss
Sub         – QaiZer

Coach :     Cabbage

 

 

 

Esport

Plus Esport