Esport

League of Legends World Championship : les demi-finales

League of Legends World Championship : les demi-finales

League of Legends World Championship : les demi-finales

 

Ce week end vont commencer les demi-finales du 2015 League of Legends World Championship et ce avec deux équipe européennes et deux équipe coréennes : il y aura donc deux français (cocorico) à Bruxelles ! Ces games vont surement être très intéressantes dans la mesure où les deux équipes européennes vont jouer devant leur public, et cela aura le mérite de les galvaniser, mais ce sont SK Telecom T1 et KOO Tigers que Origen et Fnatic vont respectivement affronter. Mais avant d’essayer d’analyser ces futurs matchs, je vous propose de regarder la vidéo d’introduction de ces demies que Riot vient juste de publier :

 

Alors, vous la sentez la hype en direction de la Belgique ? Sans plus attendre, voici la preview de Fnatic contre KOO Tigers. Pour Origen contre SK Telecom T1, retrouvez la juste en dessous.

Fnatic contre KOO Tigers

Pour cette analyse pré-match je vais aborder une angle différent de celle que vous avez pu lire entre Origen et SK Telecom T1. En effet, chaque équipe possède un nombre incalculable de picks différents, et s’adaptent en phase de draft, il sont moins prédictible que SKT ou encore OG. Je vais donc analyser lane par lane les match-ups.

Au top il sera possible de retrouver Huni contre Smeb. Côté Fnatic, lorsque Huni est en avance sur son match-up en terme de trade et de kills, les autres lanes bénéficient de l’appuie de Reignover et cela permet donc à Fnatic de monter en puissance très rapidement. Pourtant, si Huni est derrière il va prendre des risques inconsidérés pour tenter le solokill ou le call décisif et ce sans en avoir les capacités en terme de stuff et de niveau. Huni est un joueur qui joue très bien de devant mais trop ballzy lorsqu’il est en retard. Smeb à contrario, qu’il soit devant ou derrière au niveau du match-up, va toujours sortir une phase de lane plus que convenable, même en retard il sait quand prendre les trades et ne se laisse pas emporter par son skill. C’est un joueur réfléchi qui va attendre le bon moment pour grignoter le moindre gold et être efficace. Même si Smeb est généralement en avance sur sa lane, il ne convertira pas cette avance à son seul profit, plus d’une fois, contre Kt notamment, il a profité de son avance pour être utile à son équipe avec le soin de l’ultime de Fiora et en laissant les kills plutôt que de greed et mourir.  C’est donc un match-up de skill auquel nous aurons le droit en toplane, avec un Huni très confiant, parfois trop, et un Smeb toujours égal à lui même, l’énergie infinie de la confiance contre la sagesse de l’attente du bon moment. À ce petit jeu je met Smeb devant sans appuie du jungler. Ce sont donc Hojin et Reignover qui feront en sorte que la toplane penche en la faveur de l’une des deux équipes.

Du côté de la jungle, comme je viens de le dire, c’est Reignover qui sera opposé à Hojin. Ces deux junglers sont des vieux de la vieille de la Corée et se connaissent. Pour Reignover, la game se concentre sur les sololanes, en effet, Fnatic fait confiance à sa botlane et laisse son jungler mettre Huni et Febiven devant. Dans la mesure où Febiven est sur un énorme pick de forme en ce moment, et que Smeb fait pareil côté KOO Tigers, il est clair que Reignover va se concentrer à rendre son toplaner fed. La stratégie de Fnatic éprouvée va encore servir et en cela, ils sont prédictibles. C’est pourquoi il est fort à parier que comme contre Kt Rolster, Hojin fera beaucoup de counter gank en toplane pour que Smeb soit utile par la suite. Je pense donc que celui des deux qui aura le champion le plus fort, en terme de 2v2, fera pencher la balance pour son toplaner et surtout son équipe, surtout que Gragas étant indisponible, il y a peu de choix restant pour Reignover et Hojin. Si tout se passe bien, le jungler Fnatic sera sur Rek’Sai tandis que celui de KOO sortira son Lee Sin, ce sont les seuls picks que l’on peut déduire à cause des bans actuels et du statut Gragas.

Pour la midlane, le match-up est clairement à l’avantage de Febiven, KurO n’est pas connu pour exceller au mid. Febiven est extrêmement en forme en ce moment, il fait peur à tout le monde, et il joue très bien le pick adapté à la composition de Fnatic. Toujours sûr de lui mais pas trop, à l’inverse de Huni, il va tout le temps réussir à farm, prendre des kills sur le timing parfait pour son champion et décaler dès la vingtième minute pour apporter son avance sur les autres lanes. Il sera difficile à arrêter et KurO va devoir le surveiller et constamment ward ses entrées de lanes. Pour le midlaner de KOO Tigers, la partie sera difficile. En effet, il commence à peine à augmenter son pool de champion, et ne décale pas beaucoup. Il est très patient et joue généralement un rôle de support midlaner même s’il commence à reprendre confiance en lui et gagner bien ses lanes. C’est sur cette lane que Hojin gankera le plus, et pas en counter gank comme au top, afin de permettre à KurO de déployer autant de ressources que le midlaner européen. Le match-up est donc biaisé, mais ce sont les junglers qui en détermineront vraiment le résultats.

Pour la bot lane, c’est très complexe. En effet, les deux carry ad jouent beaucoup de champions différents, autant assassin, que support, que late carry, et leur supports sont tout aussi polyvalents. Au vue de l’importance des sololanes dans ce BO5, il y a de fortes chances qu’après un swap lane, s’il y a, les deux duolanes se retrouvent face à face. Et ce n’est pas le skill qui déterminera qui gagnera, mais plus la synergie des champions choisis, et surtout les picks de puissance de ces derniers. Côté Fnatic, il est fort à parier que Rekkles et YellOwStaR décideront de prendre une duolane utile pour l’équipe, avec beaucoup de peel, et surtout de la capacité à kite, Kennen/Kalista/Shen/Tahm Kench. La duolane Fnatic a montré jusqu’à présent une bonne synergie, mais peu de propension à prendre le kill tels qu’ils le faisaient par le passé. C’est là que tout se joue pour Fnatic, car n’ayant pas montré de véritable composition autour de Rekkles, c’est ce qui pourrait surprendre leurs adversaires, mais vont-ils le faire en demie-finale ? Non je ne pense pas, ils vont sûrement garder une stratégie pour leur carry ad pour la finale, si jouer passivement au bot leur réussi en demies. Pour les KOO Tigers, l’enjeu est tout autre, les sololanes sont censérs se compenser, et ainsi, PraY aura la charge de mener son équipe à la victoire. Accompagné de GorrillA, il jouera des picks à forts potentiels d’engage tant sa précision est légendaire depuis le début des Worlds, Ashe ou Twitch par exemple. La duolane des KOO est en place depuis longtemps, et stagne au niveau de sa synergie, ils se comprennent très bien, mais il leur manque ce petit grain de folie qu’à YellOwStaR avec Rekkles ou qu’à Piccaboo avec Arrow pour détruire leur opposants. Si leur entraînement porte ses fruits, ils seront capables de débloquer toutes les situations, et venant de battre Kt, la confiance est de leur côté. La botlane sera donc le théâtre d’un affrontement quasiment invisible mais intense. Qui farmera le mieux, qui aura le meilleur roaming en support, qui apportera la meilleure engage et surtout qui aura l’avantage psychologique. C’est sur ces quatre points que la duolane de ce match se jouera, et Fnatic part avec une faible avance, les KOO sont auréolés de leur victoire contre Kt.

La game opposant Fnatic à KOO Tigers ne se jouera donc vraisemblablement pas dans le draft ni dans la macro-stratégie, mais plus dans la capacité aux individualités de se compléter pour prendre l’avantage sur les match-ups et proposer des teamfight dévastateurs par la suite. La jungle et la duolane seront les deux clefs de la réussite de cette game, si l’une des équipe prend l’avantage sur les deux points, elle est sûre de gagner, si chacune en possède un, la game sera alors très micro-stratégique et penchera en la faveur du meilleur teamfight pour un objectif. Les parties risquent d’être longues si un tel cas se présente.

La prédiction d’Obodrel :

Je pense que les games seront très serrés même si Fnatic a gagné 3 à 0 contre EDward Gaming. Les équipes chinoises n’étaient pas au rendez-vous cette année, n’ayant pas encore affronté d’équipe coréennes les Fnatic partent avec un malus. Les KOO Tigers, eux non plus n’ont pas d’avantage contre les équipes européennes, si ce n’est l’expérience qu’à partagé Kt à travers sa défaite. Le BO5 sera donc joué sur une action et demandera cinq parties. Je vois KOO perdre 2 à 3, mais à un rien de la victoire.

cleek_image_epsort_2015_lol_wc_score_fnc_koo

 

Origen contre SK Telecom T1

Afin de bien comprendre ce qui risque de se passer dans cette game, je vous propose une brève simulation de picks et bans, OG vs SKT et SKT vs OG. Ainsi, grâce à cela il sera plus facile de comprendre les forces et faiblesses des équipes dans ce B05.

Commençons par OG-SKT : dans cette game, OG serait blue side, et aurait donc trois bans disponibles. Il est fort à parier que l’un d’eux sera orienté contre la Leblanc de Faker dans la mesure où c’est l’un des main du midlaner coréen, et surtout que le pick est très prisé en ce moment. Enfin, puisque xPeke joue beaucoup de midlaner qui farment et sont très faibles en lane, un match-up Leblanc serait donc à éviter. Dès lors les bans les plus courants sont orientés vers une Lulu ou une Elise, et sachant que bengi est le deuxième meilleur joueur au monde de Elise, il est fort à parier que ce pick sera ban par Fnatic, Gragas étant disable, cela ne laisserait que Rek’Sai de la trinité des jungler du moment, et avec le first pick de OG, il sera facile de la draft. Le troisième et dernier ban sera situationnel je pense ; en effet, pour celui-ci deux choix s’offrent, soit Lulu soit Fiora, et je pencherais d’avantage pour une Lulu, même si xPeke la joue, ce n’est pas son meilleur personnage, et cela laisse en plus la possibilité à sOAZ de jouer un match-up de talent au top contre MaRin avec l’affrontement Fiora-Darius. Ainsi, les trois bans OG seraient dans l’ordre : Elise/Leblanc/Lulu. Pour SKT c’est plus évident dans la mesure où ils sont red side : il devraient donc ban Gangplank et Mordekaiser, le marin plutôt deux fois qu’une tant sOAZ est fort avec. Leur troisième ban quant à lui sera sûrement un Lee Sin, Amazing étant réputé sur ce pick, et comme OG aura ban Elise, les SKT ne voudront pas voir Amazing sur le moine aveugle, c’est trop risqué, ils lui laisseront donc Rek’Sai, quitte à avoir un jungler moins fort pour eux. Ainsi les bans SKT seraient Gangplank/Mordekaiser/Lee Sin.

Au niveau des picks bien entendu Rek’Sai sera normalement le first pick Origen, et il est fort à parier que SKT lock Fiora/Sivir juste après. En effet, MaRin semble plus à l’aise sur l’escrimeuse que la bourreau, et Sivir est un pick de confort pour Bang et Niels, l’enlever à ce dernier revient à l’obliger à jouer Kalista contre une Fiora, ce qui est difficile. En deuxième rotation les Origen prendront donc en toute logique Tahm Kench et Kalista pour le combo infâme, ce qui devrait ne pas faire plaisir à SKT. Les SKT garderont tout logiquement le mid en last pick et afficheront donc le duo jungler support, vraisemblablement un Thresh pour Wolf pour disengage encore plus efficacement et un Jarvan IV pour jouer le jeu du kite. Les OG prendront enfin un Darius top et une Orianna mid pour synergiser avec KalistaKench, ce qui va laisser à Faker la chance de prendre normalement un Ryze pour farm et atteindre la late game tout en ayant beaucoup de mobilité en teamfight.

Les Origens seraient donc orientés en toute logique vers une composition teamfight qui peut prendre l’avantage sur un call de génie, comme à leur habitude, tandis que les SK Telecom T1 auraient en mid et top des laners capables de prendre l’avantage en early et avec un late extrêmement fort. bengi gankera principalement au top pour faire pencher la balance en faveur de MaRin qui pourra alors décaler facilement. Les SKT vont donc jouer les lanes pour atteindre un late où leur composition sera très difficile à engage, ce qui contre parfaitement le call teamfight d’un Origen, mais pour cela, il va falloir que Bang et Wolf résistent en lane à Niels et Mithy.

 

cleek_image_epsort_2015_lol_wc_score_skt_og

Sur ce format OG bat SKT

 

Dans le match up inverse, les bans risquent d’être similaires, et SKT devraient ban Lulu et Anivia pour que xPeke soit déstabilisé et ensuite finir par ban Tahm Kench pour que les OG ne le prennent pas en première rotation. Côté OG, ce sera sans nul doute Mordekaiser/Gangplank/Leblanc pour des raisons déjà évoquées. Au niveau des picks il est clair que, avec le manque de Gragas, bengi prendra Elise en first pick, laissant le choix du toplaner à sOAZ. Ce dernier ayant déjà fait de bons résultats sur Fiora et Darius prendra normalement la première pour que MaRin soit moins à l’aise. Il sera également pris de concert avec une Sivir pour jouer le jeu de l’engage rapide. Les SKT prendront alors pour la seconde rotation la duolane, afin de laisser la surprise du mid le plus longtemps possible. C’est ainsi qu’il prendront surement un Braum Tristana pour swaplane et fast push. De leur côté les Origen prendront alors le duo support-jungle en les personnes de Rek’Sai et Alistar pour peel pour Sivir et offrir une pression contre le swap qui se prépare pour SKT. Les SKT continueront donc sur le idée de fast push avec un Azir midlane et forcément un Darius au top. Pour jouer contre Azir, xPeke n’aura pas beaucoup de choix, et comme très souvent en summer split il se résoudra à jouer Orianna, ou peut être Viktor, le deuxième choix serait plus logique avec leur composition de catch.

Ainsi les SKT s’orienteraient vers une composition fast push en blue side et devraient prendre beaucoup de map contrôle. Les Origen seront susceptibles de faire la même chose au niveau du warding mais dans le but de punir les rotations de SKT. Si ils y arrivent, ce sont eux qui pourront faire les calls d’objectifs et très rapidement prendre l’avantage. Les SKT seront une menace en très early game et en late, et comme chaque lane des européens possède du depush à part au top, le swap lane est inévitable pour les SKT. La game serait donc très macro.

C’est ainsi que cette game entre SKT et Origen sera décidée aux bans : en effet, en plus de Gragas, Lux et Ziggs, les bans seront là pour empêcher des stratégies et surtout punir le peu de picks des Origen jusqu’à présent. Il faut cependant garder à l’esprit que les deux équipes n’ont pas montré beaucoup de jeu pour le moment, et c’est le moment pour Origen de surprendre SKT par des stratégies innovantes qui n’ont rien à voir avec ce qui est expliqué au-dessus. Mais si cela reste dans un format attendu, il est fort à parier que les individualités de SKT au top et au mid feront en sorte de donner la victoire rapidement, MaRin et Faker étant réputés pour être les meilleurs dans leurs rôles alors que xPeke et sOAZ n’ont pas toujours de bonnes games. Je pense donc qu’au delà des picks et des bans, le BO5 se jouera dans les cinq premières minutes de jeu de chaque partie. bengi aura le rôle majeur car ce sera à lui de déstabiliser sOAZ au top pour permettre à la machine SKT d’enclencher le rouleau compresseur.

 

cleek_image_epsort_2015_lol_wc_skt_og

Au fast push SKT gagne

 

La prédiction d’Obodrel :

 

cleek_image_epsort_2015_lol_wc_score_og_skt

 

J’ai précédemment dit que Origen, sur un format qu’ils maîtrisent avec des calls de génie pouvaient gagner, mais en étant réaliste, SK Telecom T1 a un niveau de jeu bien supérieur aux européens. Je vois mal la jeune structure de xPeke prendre ne serait-ce qu’une seule game aux coréens où les individualités sont extrêmement fortes.

 

Esport

Plus Esport