Esport

Team to Worlds : le groupe D

Team to Worlds : le groupe D

Team to Worlds : le groupe D des 2015 LoL WC

 

Aujourd’hui c’est mardi, et c’est le dernier épisode de Team to Worlds. Cette série de quatre articles a pour but de présenter chacune des équipes de poules du 2015 League of Legends World Championship. Hier, je vous présentais le groupe C, alors place au groupe D où LGD Gaming, KT Rolster, Team SoloMid et Origen se trouvent, respectivement originaire de Chine, de Corée, des États-Unis et d’Europe. C’est donc parti pour un historique des équipes, un bilan des forces de chacune, et surtout un pronostic !

 

cleek_image_breve_groupe_wc_lol

2015 Lol WC Groups

 

LGD Gaming

 

L’équipe LGD Gaming a été fondée le 20 février 2012 sous la direction de Zhou « NoName » Qi-Lin, avant qu’il ne soit jungler des LMQ aux États-Unis. Cette équipe a toujours été considérée comme forte dans le circuit chinois, mais jouant de malchance, elle n’a pu joindre la LPL lors de sa première année d’existence et n’a non plus pu accéder aux derniers championnats du monde. Les dirigeants de la structure ont alors décidé de profiter de l’éclatement des équipes Coréennes pour récupérer certains de leurs talents.

 

cleek_image_esport_lgd

LGD Gaming

 

C’est ainsi que les LGD se constituent aujourd’hui de Choi « Acorn » Cheon-ju et Lee « Flame » Ho-jong en top, ancien Samsung Galaxy Blue et ancien CJ Entus Blaze (Flame est réputé pour être l’un des beaux gosses de Corée avec KaKAO), de Zhu « TBQ » Yong-Quan en jungle, de Wei « GODV » Lian en mid, de Gu « imp » Seung-bin en carry ad et de Chen « Pyl » Bo en support.

Les LGD ont surpris lors du Spring Split de la LPL ne concédant la victoire qu’à EDG après avoir eu une saison en demi-teinte. Lors de ce tournoi Pyl a montré sa capacité a lead en fight. Malheureusement son absence en début de Summer Split a gravement handicapé l’équipe qui a encore une fois du montrer son savoir faire en playoffs et réussir à gagner avec un joli 3-0 en demi-finale contre EDG. Ils ont malheureusement eu du mal à gagner contre les Qiao Gu en devant remonter des games perdues d’avance. Ils semblent donc inconstants. Pour autant ces baisses de régimes sont courantes tant le niveau est relevé en Chine. Comme iG et EDG, les LGD ont souffert cette année.

 

KT Rolster

 

Comme les SKT T1 hier, présenter les KT Rolster s’avère difficile. Cette structure existe sur LoL depuis le 10 Octobre 2012 et possédait dès le départ deux équipes, les KTA et les KTB. Ces deux équipes sont très célèbres en Corée par les grands talents qu’elles ont porté en leur sein. Au départ chez les KTA (A transformé en Arrows par la suite) se trouvaient Lee « Hiro » Woo-suk, Lee « Vitamin » Hyung-jun, Won « ReSET » Jun-ho, Yoon « Zero » Kyung-sub, et Son « Wall » Chang-hoon. Seul Zero joue encore actuellement, et les KTB (B pour Bullets pour la suite) se composaient de Im « Ragan » Kyung-hyun, Lee « KaKAO » Byung-kwon, Ryu « Ryu » Sang-wook, Go « Score » Dong-bin et Won « Mafa » Sang-yeon. Ces noms ont rythmé les OGN ces 3 dernières années, Ryu est maintenant chez H2k, KaKAO chez iG après avoir transité entre les KTA et les KTB et Score joue toujours chez KT. Deux événements marquants sont à retenir sur cette équipe, le fameux duel Faker-Ryu, et la victoire des KT Arrows l’été dernier face à Samsung Blue. Ils ont gagné 3 à 2 à la surprise de beaucoup de joueurs mais pas des casters. Malheureusement, ils n’ont pas réussi à se qualifier aux worlds. C’est donc la première fois que KT Rolster entre dans cette prestigieuse compétition. Fun fact, lors de cette victoire des OGN, No « Arrow » Dong-hyeon jouait déjà pour les KT Rolster Arrows.

cleek_image_esport_team_to_world_d_kt

Kt Rolster

 

Aujourd’hui, à cause de la limite de une équipe par structure, les KT Rolster ont du se séparer de quelques membres, comme KaKAO, et en ont recruté d’autres. C’est ainsi qu’il est possible de retrouver Kim « ssumday » Chan-ho au top, Go « Score » Dong-bin en jungle, Kim « Nagne » Sang-moon en mid, No « Arrow » Dong-hyeon en carry ad, et Lee « Piccaboo » Jong-Beom en support. Arrow et Piccaboo se sont donc retrouvés après que Arrow ait quitté son partenaire des Xenics Storm pour intégrer les KT Arrows, et le duo marche toujours aussi bien.

Les KT Rolster ont étonné par leurs qualifications, beaucoup d’autres équipes semblaient en bien meilleure forme avant se qualifier. Mais le recrutement de Piccaboo et la stratégie de le faire titulaire sur la plupart des parties a porté ses fruits. Il s’est adapté à l’équipe et arrive à faire d’aussi bonnes parties que dans le passée. Il est connu pour avoir donné une leçon de Vachette (Alistar) au maître Hong « MadLife » Min-gi. C’est donc la botlane de chez KT qu »il va falloir craindre. Arrow n’a de cesse de devenir meilleur et Piccaboo a la même faculté. Il ne faut pas non plus oublier l’expérience des trois autres membres de l’équipe qui jouent au plus haut niveau depuis bien des années. L’équipe est donc stable et est en bonne marche.

 

Team SoloMid

 

Team SoloMid est l’une des plus anciennes structures américaine sur League of Legends, elle date de janvier 2011. L’équipe se nommait à l’origine With AoN (pour All or Nothing) et représentait le tout nouveau site de son fondateur : Solomid.net créé par Andy « Reginald » Dinh. C’est avec l’aide de Brandon « Saintvicious » DiMarco, Shan « Chaox » Huang, Brian « TheOddOne » Wyllie et Choi « Locodoco » Yoon-sub que l’équipe vit le jour et participer à son premier tournoi. Par la suite beaucoup de joueurs se sont succédé chez TSM, comme « Doublelift », Alex « Xpecial » Chu, Christian « The Rain Man » Kahmann ou encore Jonathan « Westrice » Nguyen. Les TSM ont participé à tous les worlds mais n’ont jamais été plus loin qu’une troisième place en saison 1. Grand rivaux de CLG ils n’ont eu de cesse de se vouer une compétition saine. Aujourd’hui Reginald est le propriétaire de l’équipe et Locodoco le coach.

 

cleek_image_esport_tsm

Team SoloMid

 

L’équipe qui est aux worlds cette année se compose de Marcus « Dyrus » Hill en toplane, Lucas « Santorin » Tao Kilmer Larsen en jungle, Søren « Bjergsen » Bjerg en mid, Jason « WildTurtle » Tran en carry ad et Ham « Lustboy » Jang-sik en support. L’équipe américaine est donc composée d’un seul américain en la personne de Dyrus.

Bien que les TSM aient toujours été bon, ils étaient en dessous lors du dernier split des NA LCS. Leur récente défaite 3 à 0 face aux CLG qui ne partent pas du tout favoris dans ces worlds en dit long sur leur état de forme. Pour autant, l’équipe peut compter sur sa grande capacité d’improvisation et surtout sa constance avec un Dyrus toujours au poil.

 

Origen

 

Origen est l’équipe la plus jeune participant aux worlds. Créée le 7 décembre dernier à l’initiative de Enrique « xPeke » Cedeño Martínez, l’équipe n’a eu de cesse de montrer son niveau exemplaire. Sa composition actuelle ne diffère pas de celle de sa création avec Paul « sOAZ » Boyer au top, Maurice « Amazing » Stückenschneider en jungle, Enrique « xPeke »Cedeño Martínez  au mid, Jesper « Niels » Svenningsen en carry ad et Alfonso « Mithy » Aguirre Rodriguez en support. Les OG se sont qualifiés en EU CS pour le Spring Split et ont tout de suite montré qu’ils avaient le niveau des LCS. En gagnant tout en challenger, ils se sont assurés une place en EU LCS et n’ont pas tremblé. Ils terminent deuxième juste derrière Fnatic en passant à un millimètre de réussir l’exploit de les battre par trois fois et ainsi d’être sacrés grands gagnants.

 

cleek_image_esport_og

Origen

 

Les Origen sont très soudés et ont pour la plupart des années d’expérience. sOAZ et xPeke se connaissant suffisamment pour jouer en synergie et la dynamique apportée par Amazing donne une très forte capacité de outplay à cette équipe. Niels n’a pas à rougir, élu meilleur débutant cet été, il a su montrer qu’un jeune joueur a toutes les capacités pour rivaliser avec les meilleurs. Les Origen sont donc en grande forme et comptent bien continuer leur montée en puissance.

 

Les ponostiques d’Obodrel

 

Ce groupe est peut-être celui où la deuxième place sera le plus disputé. TSM Origen et KT Rolster ont un niveau assez équivalent bien que KT n’ait pas joué contre des équipes internationales depuis longtemps. La grande interrogation est LGD. N’ayant jamais fait un tournoi à l’international il se peut que la pression soit pesante sur leurs épaules. J’avais dit dans un précédent article que LGD ne passerait surement pas les phases de groupes, mais j’ai étudié leurs matchs de l’année et j’ai remarqué que lors des grands événements il avaient une capacité à jouer de mieux en mieux. Il faut donc prier pour qu’ils ne mettent pas trop de temps à se mettre en route. TSM est sur un mauvaise pente, et je ne pense pas qu’il puissent la remonter suffisamment pour inquiéter durablement OG et KT. C’est pourquoi je donne ces deux équipes victorieuses dans ce dernier groupe, avec une petite préférence pour KT. Tout risque de ce jouer en Tie-Breakers.

Rendez-vous demain pour la présentation des worlds et j’espère que vous serez là !

NB : Source principale de l’article : lol.esportspedia.com, pour les historiques d’équipe.

Esport

Plus Esport