Esport

Team to Worlds : le groupe C

Team to Worlds : le groupe C

Team to Worlds : le groupe C des 2015 LoL WC

 

Aujourd’hui c’est lundi, et c’est le retour de Team to Worlds spécialement en addition du mardi pour avoir tout présenté avant le début de la compétition. Cette série de quatre articles a pour but de présenter chacune des équipes de poules du 2015 League of Legends World Championship. La semaine dernière, je vous présentais le groupe B, alors place au groupe C où SK Telecom T1, H2k, Edward Gaming et Bangkok Titans se trouvent, respectivement originaire de Corée, d’Europe, de Chine et de Thaïlande. C’est donc parti pour un historique des équipes, un bilan des forces de chacune, et surtout un pronostic !

 

cleek_image_breve_groupe_wc_lol

2015 Lol WC Groups

 

SK Telecom T1

 

Il est difficile de présenter cette équipe tant elle a changé au cours de son histoire, et à cause de la loi n’autorisant qu’un équipe par structure cela complique encore plus les choses. La première équipe à se nommer SK Telecom T1 fut les anciens Eat Sleep Game de Bok « Reapered » Han-gyu et Cho « H0r0 » Jae-hwan qui étaient accompagnés de An « MighTiLy » Jeong-uk, Kim « UandME »Ae-jun  et Han « StarLast » Jin-hui. Plus tard cette équipe s’est nommée SKT T1 #1 et SKT T1 S avant de fusionner avec son équipe sœur. SKT T1 #2 a été créée 3 mois après le recrutement de la première soit en Février 2013. C’est l’équipe championne du monde en saison 3 qui a porté ce nom et qui a forcé le renommage de SKT T1 #1 et #2 et S et K pour ne pas dévaloriser l’une ou l’autre des équipes. Ce sont donc Jung  « Impact » Eon-yeong, Bae « bengi » Seong-ung, Lee « Faker » Sang-hyeok, Chae « Piglet » Gwang-jin et Lee « PoohManDu » Jeong-hyeon qui constituait la line-up originelle. Juste après les worlds saison 3 les SKT T1 K étaient considérés invincibles, ils ont remporté les OGN Winter 2013 sans concéder une seule partie, et ce même en finale, chose que Fnatic a failli réussir en Europe cette année. Ils ont ensuite été impérial aux All Stars 2014 avant de souffrir de leur égo. En effet, après leurs victoires, les SKT T1 K ont été libres de passer moins de temps à s’entraîner et plus à en profiter. Dès lors, ils ont perdu en niveau et se sont retrouvés absents des derniers championnats du monde.

 

cleek_image_esport_sktt1

SK Telecom T1

 

Juste après les derniers worlds, les règles ont changé en Corée et les structures n’ont plus eu le droit d’avoir qu’une équipe, et c’est ainsi que nous retrouvons les SKT T1 actuels. Ils sont donc composés de Jang « MaRin » Gyeong-hwan au top, ancien SKT T1 S, Bae « bengi » Seong-ung en jungle, ancien SKT T1 K, Lee « Faker » Sang-hyeok et Lee « Easyhoon » Ji-hoon en mid, respectivement venant de S et K, Bae  « Bang » Jun-sik en carry ad venu de S et Lee « Wolf » Jae-wan en support lui aussi de S.

Cette équipe est revenue à son meilleur niveau lors des dernier LCK en gagnant un beau BO5 face à KT Rolster sans concéder une game. Ils sont en grande forme, et la complémentarité de Easyhoon et Faker au mid leur permet de jouer n’importe quel matchup. Pour autant, un poids pèse sur leurs épaules, sauront-ils briller sans se brûler les ailes ? Faker a reprit confiance mais n’était pas dans le meilleur état d’esprit en début d’année, et surtout MaRin n’est pas connu pour être un toplaner très diversifié. C’est là le point faible des SKT T1, si MaRin ne peut jouer ni Maokai, ni Rumble (son meilleur champion), alors il lui sera très difficile de tenir la toplane face à tant de toplaners de talents présents aux worlds. A voir si les SKT T1 K auront comblé ce manque.

 

H2k

 

H2k est l’un de ces structure européenne qui a vu défiler quantité d’équipes différentes, je vais donc me concentrer sur l’actuelle. H2k a été créée en 2003 et a recruté sa première équipe le 9 Janvier 2011 mais c’est le 1 Juin 2014 que commence l’histoire de cette équipe au sein de la structure, les anciens Cloud9 Eclipse sont maintenant H2k. L’équipe se composait alors de Andrei  « Odoamne » Pascu en top, « Trashy » en jungle, Fabian « Febiven » Diepstraten en midlane, Petter « Hjärnan » Freyschuss en carry ad et Baltat « AoD » Alin en support. C’est cette équipe qui a gagné sa place en 2015 EU LCS Spring Split en battant GIANTS! Gaming avant de subir des changements. H2k a perdu Febiven au profit de Fnatic, et comme Millenium ne s’est pas qualifié ils ont récupéré Yoo « Ryu » Sang-ook au mid. D’une manière similaire Trashy est parti de l’équipe pour que les H2k prennent Jean-Victor « loulex » Burgevin en jungle. Pour AoD c’est plus une décision d’équipe qui l’a forcé à partir avant que Erih « Voidle » Sommermann ne le remplace qui lui même a été remplacé par Raymond « kaSing » Tsang au début du 2015 EU LCS Spring Split. Et c’est sous cette forme qu’existent les H2k actuels.

 

cleek_image_esport_h2k

H2k

 

Cette équipe est surement l’une des moins mise en avant lors de ces championnats du monde, et pourtant, ils ne sont pas si faible que ça. Ryu a repris son niveau d’antan, enfin plus exactement, il est aussi fort en comparaison avec les autres midlaners du monde qu’il ne l’était à sa grande époque. Les H2k peuvent surprendre, ils ont un très bon teamplay, et un midlaner qui a la rage de vaincre. Mais cela s’arrête là. Alors, même si Ryu rêve de prendre sa revanche contre Faker, cela risque d’être difficile, mais cela pourrait être aussi la chance que les H2k ont de passer les phases de poules. Cette rivalité pourrait pousser l’équipe à se surpasser et à vaincre les SKT T1, et ainsi être deuxième du groupe.

 

Edward Gaming

 

Edward Gaming a fait des exploits en 2014 juste après sa création en battant toutes les équipes pour êtres champions de la LPL et se qualifier aux worlds, et ce après quelques mois d’existence. C’est donc le 7 février 2014 que Ceng « U » Long, Zhu  « NaMei » Jia-Wen, Ming « ClearLove » Kai , Feng « fzzf » Zhuo-Jun et Tong « Koro1 » Yang rejoignent la toute première line-up de la structure. C’est en piochant dans différentes équipes que celle ci est construite et cela permet à d’anciens joueurs de continuer à briller mais également à d’autres d’apparaître. C’est ainsi qu’avant le début des 2014 World Championship NaMei est propulsé au poste de plus grand carry ad du monde, mais ce titre ne lui aura pas permis de hisser son équipe vers des sommets tant d’autres comme Kim « Deft » Hyuk-kyu et Gu « Imp » Seung-bin ont dominé. Aujourd’hui les EDG n’ont gardé que ClearLove et Koro1 dans l’équipe actuelle et ont recruté en Corée principalement pour remplir les places manquantes.

 

cleek_image_esport_edg

Edward Gaming

 

Il est donc possible de trouver Tong « Koro1 » Yang au top, Ming « ClearLove » Kai en jungle, Heo « Pawn » Won-seok en midlane, Kim « Deft » Hyuk-kyu en carry ad et Tian « Meiko » Ye en support. Ce sont donc deux anciens Samsung Blue qui ont rejoint les rangs de EDG, même si Pawn avait quitté cette équipe plus tôt en échangeant sa place avec Bae « dade » Uh-Jin pour intégrer les Samsung White.

Les EDG ont montré une saison en demi teinte mais se sont réveillés sur le tournoi de qualification où ils ont terminé par prendre la première place. Comme d’habitude Pawn fait des merveilles et Deft ne manque pas à sa réputation. Pourtant beaucoup de craintes se posent quant aux joueurs titulaires, et cela amène de l’incertitude sur la capacité des joueurs à pouvoir être constant. C’est donc une équipe très performante qui s’attaque aux worlds. Dans cette équipe Pawn remet son titre en jeu pour peut être permettre à une équipe chinoise d’être enfin championne.

 

Bangkok Titans

 

Les Bangkok Titans sont l’une des plus vielles équipes d’Asie. Créée en Avril 2012, l’équipe n’a eu de cesse de tenter de trouver les joueurs parfaits. La composition originelle était vraisemblablement constituée de Chainathasiwakhun  « MED » Thaweruangwong en toplane, Thanat « jeno » Sukpan en jungle, Noppakun « Flure » Jiruphathum en mid, Pngsakorn  « M150lKapi » Mansuk en carry ad et Piyapong  « Laymonoob » Pongteekayu en support. Pour autant, il n’existe que peu de traces de cette composition. Les BKT au fil des ans ont participé à la GPL avant que cette ligue ne se transforme en la LMS actuelle et la GPL actuelle. L’ancienne GPL donnait une place directe aux worlds, mais depuis fin 2014 c’est la LMS qui a récupéré ce droit et la GPL passe maintenant par les WildCard là où les BKT se sont enfin qualifiés pour les worlds. Ils se constituent aujourd’hui de Pawat « WarL0ck » Ampaporn en top, Chayut « 007x » Suebka en jungle, Nuttapong « G4 » Menkasikan en mid, Juckkirsts « Lloyd » Kongubon en carry ad et Sorawat « Moss » Boonphrom en support.

 

cleek_image_esport_bkt

Bangkok Titans

 

Les BKT sont sans nul doute l’équipe la plus faible de ces worlds. Ils ont bataillé dur pour se hisser en WildCard et n’ont pas pu faire beaucoup mieux lors de ce tournoi de qualifications. Il représentent un espoir de réussite des l’Asie du Sud Est, mais leur niveau de jeu n’a que peu évolué ces deux dernières années.

 

Les ponostiques d’Obodrel

 

Ce groupe est le moins contesté de ces worlds. En effet, les SKT T1 sont au dessus du lot et ce depuis quelques mois, et les EDG sont dans un grand temps fort. Les échos de scrims confirment ces résultats. SKT T1 et EDG ont la victoire facile. Seul H2k poussé par Ryu pourrait poser un problème et tout chambouler, mais la chance de vois H2k gagner contre SKT T1 est faible. EDG n’ayant pas terminé premier contre LGD en Chine, j’opterais comme je l’avais dit ici pour SKT T1 en premier et EDG en deuxième. les BKT seront bon derniers.

Rendez vous demain pour le groupe D et j’espère que vous serez là !

NB : Source principale de l’article : lol.esportspedia.com, pour les historiques d’équipe.

Esport

Plus Esport