Jeux Vidéo

The Talos Principle – Critique

The Talos Principle – Critique

Critique du jeu vidéo « The Talos Principle »

Après le grand succès de la série de jeux vidéo « Serious Sam », les développeurs des studios Croteam sont revenus à la fin de l’année 2014 pour nous proposer sa nouvelle création : The Talos Principle, un puzzle géant aux allures du célèbre Portal qui aura vite attiré les critiques controversées des fans de GLaDOS. Néanmoins, il serait réducteur de voir The Talos Principle comme une pâle copie de ses prédécesseurs, car lorsque le bébé de Croteam s’attelle aux énigmes et à la métaphysique, force est de constater que le résultat est au rendez-vous… et pas seulement.

Au commencement…

Hello qui ? Elohim, ou Dieu en hébreux. C’est en tout cas comme cela que se présente la voix omniprésente, résonnant dès l’apparition de votre personnage. Vous êtes sa création, et puisque vous êtes ici, c’est donc bel et bien pour accomplir quelque chose, pour apprendre, évoluer. Autour de vous se dresse un paysage de ruines antiques (son « jardin ») et pourtant, certains éléments technologiques viendront déjà créer une rupture avec cet univers (des ordinateurs, ou tout simplement votre personnage et ses mains robotiques).

Notre « Père » reste cependant bien évasif sur le but de notre mission, et c’est donc en arpentant les chemins de pierre que vous accéderez aux premières salles d’épreuves, car c’est là tout le principe du jeu : The Talos Principle est un jeu d’énigmes, ô combien nombreuses (plus de 120 !) et à difficulté variable. Bien sûr, au début, les premiers puzzles pourraient vous sembler légers, mais ne vous en faites pas… les développeurs du jeu ont pensé à tout : différentes sortes de logiques seront exploitées, selon des paramètres précis, isolés ou combinés (l’espace, le temps, la synchronisation/désynchronisation, la vue, la mémoire… ) et si parfois, certaines énigmes pourront être résolues en quelques minutes, d’autres vous demanderont probablement plusieurs dizaines de minutes (voire plusieurs heures ?). Une fois les puzzles résolus, vous pourrez alors collecter des sceaux (en forme de pièces de Tetris) et ainsi donc débloquer de nouvelles zones, ou divers objets qui viendront ajouter un peu de piquant aux énigmes futures (brouilleurs, connecteurs, enregistreurs…) .

 

The-Talos-Principle5

 

Un challenge risqué donc, puisqu’il ne faudrait pas frustrer le joueur. C’est là encore que The Talos Principle se démarque du reste. Le jeu est conçu dans un monde ouvert, fractionné en plusieurs zones, elles-mêmes constituées de différentes salles d’épreuves. Si vous calez sur l’une d’elles, la voix d’Elohim vous invitera d’ailleurs à ne pas persister et à revenir plus tard ; un conseil plus qu’avisé, car au fil des épreuves, votre perception se dessinera peu à peu, et certains casse-tête,  à première vue insolubles, pourraient alors vous sembler limpides quelques heures plus tard.

N’hésitez donc pas à explorer le monde créé par Elohim, un monde varié et surprenant, aux graphismes soignés et envoûtants. Qu’il s’agisse de ruines antiques, d’un tombeau égyptien, d’un château médiéval, d’un désert de glace ou encore d’usines abandonnées, The Talos Principle saura plaire au plus grand nombre de par la diversité des décors proposés. Du côté de la bande son, le jeu propose une musique instrumentale très douce, parfois ponctuée d’éléctro, parfaite pour instaurer une ambiance propice à la réflexion. Et lorsqu’il s’agit de réflexion, il n’est pas seulement question des énigmes proposées… et c’est sans doute là la plus grande richesse de The Talos Principle.

 

the-talos-principle

 

Entre philosophie et transhumanisme

Le jeu s’inscrit donc dans un cadre intemporel, alliant l’antique au technologique, et lors de vos allées et venues sur le monde, vous serez de temps en temps interpellés par les signaux sonores d’une borne informatique. Cet ordinateur est en fait une archive d’un « projet » qui vous délivrera au fil du jeu des textes, parfois corrompus, qui décriront un peu plus chaque fois ce mystérieux projet. Vous aurez donc à votre disposition une multitude de choses à lire, qu’ils s’agisse d’extraits d’essais philosophiques ou d’extraits des journaux intimes de scientifiques. Tous sont assez concis, mais néanmoins passionnants à lire, puisque l’on y retrouve ce caractère intemporel, et si vous vous attardez un peu, vous pourrez alors profiter d’étranges échanges avec une mystérieuse IA…

Cette intelligence artificielle est en fait, si l’on veut comparer, le GLaDOS du jeu. Pas spécialement au niveau des directives, mais surtout par le ton employé, parfois formel, parfois drôle et satirique pour ne pas dire franchement cynique. Tout se fait  alors très progressivement, et au détour de ce que vous pourriez prendre pour un simple contrôle d’identité, vous constaterez, non sans une certaines intrigue, que l’IA en face de vous surpasse un peu ses fonctions basiques. Elle n’hésitera pas d’ailleurs à se moquer ouvertement du Dieu qui vous parle, vous poussant continuellement à enfreindre les règles qu’il vous dicte (si vous n’aviez pas encore été tenté au préalable…).

La référence biblique est donc, là encore, très évidente et si les textes proposés ne suffisaient pas à attiser votre curiosité sur des sujets de réflexions divers et variés, les questions déroutantes que vous posera l’IA sauront sans doute vous faire réviser votre jugement. Cette dernière vous mettra alors face à vos propres contradictions, et à certains paradoxes vieux comme le monde, tout cela reposant toujours sur les mêmes principes élémentaires.  Il résulte donc une profonde réflexion sur l’essence humaine, ce qui constitue réellement une personne, la différenciant (ou non ?) d’une machine, ou encore sur la pertinence de certaines valeurs, telles que la liberté, la justice ou la morale.

 

the-talos-principle-2-25773

 

Tu ne pirateras point

Pour cette règle-ci par contre, il ne s’agit pas de Dieu, mais bel et bien de l’équipe de Croteam, qui une fois de plus, demeure inflexible face au téléchargement de leur jeu.

 

piratage

 

Rappelez-vous de Serious Sam et de ce scorpion ravageur et immortel qui ne quittait pas d’une semelle les joueurs pirates, rendant ainsi l’aventure injouable. Là encore, les développeurs ont laissé un petit cadeau à l’intention d’éventuels pirates, qui, à défaut d’être pourchassés, seront cette fois-ci inéluctablement bloqués dans l’ascenseur de « La Tour ». Si c’est votre cas, vous êtes donc démasqués, et vous ne serez pas prêts d’oublier le nom de Croteam !

Pour ma part, je n’oublierai pas ce nom, ni celui de ce jeu pour le moins original. Entre énigmes, transhumanisme, philosophie et remise en question personnelle, « The Talos Principle » est un ovni vidéo-ludique à essayer et à découvrir au plus vite !

 

 

Jeux Vidéo

Plus Jeux Vidéo