Hardware

Gigabyte Brix Pro : les promesses sont-elles tenues ?

Gigabyte Brix Pro : les promesses sont-elles tenues ?

Le concept Brix est maintenant connu : une machine minuscule disposant d'une connectivité importante et capable de satisfaire la plupart des utilisateurs.

Avec la version "Pro", Gigabyte embarque un processeur i7 4770R disposant d'un circuit graphique en théorie éligible aux jeux : l'Iris Pro 5200.

Le Brix Pro est commercialisé comme un "barebone", il faut donc lui rajouter sa ram ( so-dimm ) et son disque dur ou SSD ( format 2.5" ).

Alors que la tendance est à l'utilisation de puces "économes" voir carremment de puces puisées dans la banque d'organes des PC portables, il n'en est rien pour le Brix Pro.

Le processeur i7 est ici une version desktop avec un TDP de 65W. Par rapport à la version classique du 4770, il perd 200Mhz et son TDP baisse un peu. C'est néanmoins la présence du circuit Iris Pro 5200 qui doit clairement changer la donne. Il est, sur ce i7 4770R, dans sa version la plus puissante avec une fréquence d'1.3Ghz.

une puce Intel Iris Pro 5200

Ce circuit graphique est à ce jour ce qu'Intel sait faire de plus puissant. Associé à un I7 du haut du panier, il est donc intéressant de connaitre son comportement en utilisation "gaming". Durant les derniers Intel Extreme Masters, la puce Iris Pro a été utilisée pour une game SC2. C'était sur un PC portable donc avec une version un poil moins performante.

Design du Brix Pro.

Le design de ce micro Pc est plutôt réussit. Bien sur, il faut que vous ne soyez pas allergique à la couleur jaune. Mais il faut dire que ce jaune combiné aux évents noirs lui donne un petit côté agressif.

Brix Pro de Gigabyte

C'est clairement sa taille qui séduit immédiatement. Même si les premières versions, moins musclées du Brix, étaient moins hautes, la magie est toujours là au déballage.

La surface supérieure noire brillante est évidemment sensible aux traces de doigts mais l'ensemble est, à mon avis, réussit. Cette robe arrivant à donner un côté agressif à un objet aussi petit.

Les matériaux utilisés sont de qualité, combinant le plastique et l'acier.

Le bloc chargeur est par contre relativement important, il délivre 19V pour plus de 7A…ceci expliquant cela.

 

 

Qualité de fabrication

Comme évoqué plus haut, RAS sur les matériaux utilisés. Le chassis respire le sérieux et la conception de la carte unique nous permet de constater que Gigabyte maitrise bien son sujet…mais ce n'est pas vraiment une surprise.

La conception de ce Brix permet d'intégrer sans aucun souci la ram au format So-Dimm et un SSD sans avoir à être un grand bricoleur.

 Brix Pro ouvert  ​Brix Pro démonté  ​

La qualité d'ensemble est donc excellente et l'observation attentive du PCB comme de l'assemblage des composants sur la carte mère me conforte dans ma position : Gigabyte est sans doute l'un des meilleurs si ce n'est le meilleur en terme de qualité de fabrication pour les cartes mères et VGA.

Connectique et évolution.

Parler d'évolution quand on fait l'acquisition d'un Brix, d'un Nuc ou d'une bestiole du même genre est clairement une plaisanterie.

Néanmoins, l'ouverture de la petite bête permet de voir que l'on dispose de 2 slots So-Dimm ( pour un total max de 16Go ), d'une carte mini PCIe combo Wifi/BT 4.0, d'un port Sata évidemment mais aussi d'un connecteur mSata ( au dessus de la carte Wifi ). C'est plutôt pas mal et on peut donc envisager une solution mSata + HD mécanique Sata.

carte mère Brix procarte mère Brix Pro

Concernant la connectique on est relativement complet : 4 connecteurs USB 3.0 un connecteur GigaEthertnet, du HDMI et un mini DisplayPort, une sortie casque convertible en spdif et…un encrage Kesington.

Un bracket Vesa est aussi livré avec l'appareil pour un montage au dos d'un moniteur.

Brix Pro installé ​ Brix Pro connectique

Performances et utilisation.

 

   Steam Box construite avec un Brix Pro   Valve a utilisé un Brix Pro pour faire ses démonstrations de Steam OS durant le CES 2014. Dès la rentrée 2013, Gigabyte vantait les capacités ludiques de son prototype Brix équipé de l'Iris Pro. Evidemment, compte tenu de son format, le Brix Pro était le candidat idéal pour devenir une Steam Machine.

A y regarder de plus près cependant, on constate que tous les constructeurs déclarés pour ce projet ont dégainé de la grosse carte graphique dédiée. Le prix du Brix Pro n'étant pas à son avantage, comment envisager qu'il puisse tenir la route sur le terrain des performances graphiques alors qu'Intel annonce des performances du niveau d'une carte desktop Nvidia GT 640 ?

Dans ces conditions pas de miracle à attendre du test Catzilla en 1080P…

Bench Brix Pro sous Catzilla

Des performances largement en dessous de ce que l'on obtient avec un bon portable gaming et surtout des résultats obtenues avec une élévation importante de la nuisance sonore. La ventilation se met en action et là difficile de ne pas entendre le souffle conséquent produit par le Brix Pro. En 720P, la machine se comporte un peu mieux. Alors c'est vrai, quand on analyse les statistiques que Valve met à disposition sur l'équipement de sa communauté Steam, on s'apperçoit que presque la majorité est équipée d'un circuit graphique intégré…on se doute alors que ce public est plus dans la consommation occasionnelle de jeux que dans le hardcore gaming…néanmoins avec un prix à plus de 600€, la Brix Pro ne tient pas la route face à une solution assemblée disposant d'une carte dédiée.

Reste donc cette petite machine dotée d'un gros potentiel mais qui rate sa cible annoncée…une plateforme mobile issue des machines portables utilisant des puces Nvidia ( comme la GTX880M par exemple ) pourrait permettre de disposer d'un chassis compact tout en ayant une puissance de traitement suffisante pour les jeux exigeants.

J'ai donc décidé de tester la Brix Pro comme une solution polyvalente orientée multimédia. Compte tenu du flou qui règne sur les développement de Steam OS, j'ai fait le choix de repasser par Windows pour disposer du client Steam en mode "Big Picture" et de …XBMC.

Mon but est donc simple : une console "casual" sous client Steam et un mediacenter solide capable d'alimenter ma TV 4K.

XBMC 13 Gotham

L'arrivée de la nouvelle version de Xbmc donne un meilleur support aux puces graphiques Intel. La navigation sous l'interface Xbmx devient un vrai régal compte tenu de la réserve de puissance. Les grosses vidéos 1080p et les iso Bluray ne posent aucun problème. La navigation au sein de la vidéo est parfaite.L'utilisation des quelques sources 4K en VP9 ou H265 me donne aussi satisfaction même si le niveau sonore du Brix s'élève quand on sollicite la navigation…mais on s'égare par rapport à la cible envisagée : le gaming.

En fait, ce Brix pro est intéressant mais il rate sa cible. L'utilisation d'un gros CPU ne permet pas d'équilibrer sa puissance graphique trop juste. La version en I5 obtient quasiment les mêmes résultats pour 100 à 130€ de moins. 

Curiosité technique indiscutable, le choix d'un Brix Pro pour jouer ne se justifie pas. 

Conclusion.

Si le Brix Pro a été exhibé par Intel et Gabe Newell comme Steam Machine de référence, comme je l'ai dit plus haut, la cible est ratée. La combinaison d'un gros CPU i7 et de l'Iris Pro n'apporte rien dans les jeux par rapport à une version i5 moins coûteuse.

Si le niveau de miniaturisation atteint par le Brix Pro est une réelle prouesse, le produit, dans cette déclinaison restera malheureusement une bête de foires. Certes l'Iris Pro 5200 démontre un sacré bond en avant d'Intel mais il est incapable de remplacer une carte dédiée moyen de gamme.

Sur le casual et comme mediacenter, le Brix Pro a sa place, cependant sa miniaturisation peut-être trop poussée se paie par des nuisances sonores souvent pénibles.

Reste un exercice de style séduisant, une démonstration de maitrise technologique de la part de Gigabyte. Le constructeur est aussi conscient que sa solution gaming miniature n'est pas équilibrée et la version AMD semble, sur le papier, plus apte à faire le job avec un Brix Gaming équipé d'une R9M275x avec 2GB de DDR5 dédiée. Cette dernière serait en fait l'équivalent d'une HD7750 Desktop ( ou GTX 650 Desktop ) ce qui pourrait permettre un autre confort dans les jeux. Restera alors à solutionner la question de la nuisance sonore…

 

 

Hardware
@NotDjey

Passionné par les nouvelles technologies depuis mon ZX81 je continue à aimer les extensions mémoires et les gadgets connectés.

Voir comentaires (1)

1 Commentaire

  1. bismouth

    2014-04-09 at 9 h 05 min

    Un petit test ingame (BF4) pour avoir une représentation plus « pratique » du Brix est envisageable?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Hardware